Bruxelles s'attaque aux faux travailleurs détachés

 |   |  777  mots
AFP
AFP (Crédits : AFP/ANDRE DURAND)
La filière porcine française, qui bataille contre le dumping social de ses concurrents allemands, y voit une lueur d'espoir.

C?était il y a moins d?un mois. Sur RTL, Nicolas Sarkozy attaquait frontalement le dumping social allemand. "Si vous allez par exemple dans les abattoirs en Allemagne, vous voyez des gens qui sont Polonais, qui sont Turcs, qui sont étrangers à l?Allemagne, et qui ont un salaire inférieur aux Allemands. Ce n?est pas notre conception", explique-t-il. Le président revenait-il d?une visite industrielle dans les Länder de l?Est de la République fédérale ? Pas vraiment. Mais il est probable qu?il avait été débriefé par la filière française, laquelle a porté plainte à Bruxelles en janvier 2011 contre précisément une concurrence allemande jugée déloyale.

Sociétés "boîte aux lettres"

Or justement, les choses sont en train de bouger à Bruxelles sur le sujet, éminemment sensible politiquement, de la concurrence sociale au sein de l?Europe. Le Collectif français contre le dumping social, qui porte cette plainte, n?a certes pas encore eu de réponse. En revanche, la Commission se montre décidée à s?attaquer à cette forme de traites des travailleurs qui prospère en Europe sous couvert de libre circulation des travailleurs. La pratique la plus contestable est celle des sociétés "boîte aux...

Article réservé aux abonnés

Achetez l'article
Pour
0.49TTC
J'achète
Abonnez-vous
Accéder
Déjà inscrit ou abonné ? Connectez-vous
Se connecter

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :