La France réussit son emprunt obligataire à des taux en baisse

La France a levé 7,836 milliards d'euros d'obligations à moyen et long terme sur le marché à des taux en baisse, reflétant l'intérêt des investisseurs pour la dette française.
Copyright AFP

Alors que la zone euro fait face à un regain de tension, la dette française séduit les investisseurs. La France a emprunté ce jeudi 7,836 milliards d'euros d'obligations à moyen et long terme sur le marché, à des taux en baisse, qui reflètent l'intérêt des investisseurs pour la dette française sur fond de tensions en zone euro. Le pays souhaitait lever entre 7 et 8 milliards d'euros lors de cet emprunt qui a attiré une demande des investisseurs environ deux fois supérieure à l'offre proposée par l'Agence France Trésor, chargée de placer la dette française sur le marché.

La France a emprunté des fonds sur quatre échéances, à 2019, 2022, 2026 et 2060, à chaque fois à des taux en baisse. Ces bonnes conditions sont le signe que la dette française séduit les investisseurs, qui cherchent à allier rendement pour leur placement et sécurité. La France a d'ailleurs vu son taux à 10 ans atteindre un plus bas historique sur le marché obligataire, où s'échange la dette déjà émise, la semaine dernière, avec un plancher sous 2,1%.

La France, pays "crédible"

Les investisseurs ont ainsi rangé la France aux côtés de l'Allemagne parmi les pays les plus crédibles, au détriment des pays comme l'Espagne et l'Italie. Dans le détail de l'emprunt de jeudi, le Trésor a levé 1,710 milliard d'euros à échéance avril 2019 à un taux de 1,92%, contre 3,67% lors de la dernière émission comparable le 7 mai 2009.

Il a levé 3,480 milliards d'euros à échéance avril 2022 à un taux de 2,46%, contre 2,96% le 3 mai 2012, ainsi que 1,961 milliard d'euros à échéance avril 2026 à un taux de 2,90% contre 3,46% le 5 avril 2012. Enfin, il a levé 1,595 milliard d'euros à échéance avril 2060, une première sur une telle ligne depuis fin 2010, à un taux de 3,27% contre 3,34% le 4 novembre 2010.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 26
à écrit le 07/06/2012 à 21:37
Signaler
Pour séduire les investisseurs la France a emprunté des fonds sur quatre échéances, à 2019, 2022, 2026 et 2060, mais avec quels types d'obligations? taux fixes, taux variables, obligations indexées,convertibles,échangeables. Mais au final on emprunte...

à écrit le 07/06/2012 à 18:25
Signaler
l'emprunt sert pour une grande partie au refinancement d?emprunt arrivant à échéance et à des taux supérieurs à 4 %. On ne peut que se féliciter de la baisse du cout de refinancement. Mais derrière cela on ne doit pas oublier que nous sommes toujours...

à écrit le 07/06/2012 à 18:01
Signaler
c' est bien de se féliciter d' emprunter à des taux faibles..le taux zéro serait encore plus dangereux...je croyais , comme ceux qui ont voté à gauche , que le changement était, : avec , moi, je, : plus besoin d' emprunter !!! c' était bon pour ce ...

à écrit le 07/06/2012 à 17:36
Signaler
Il est étonnant que des journalistes économiques ne fassent pas la relation entre ces emprunts et la fuite des capitaux espagnols dont ils parlaient la semaine dernière. Si on place facilement de la dette française ce n'est pas parce qu'on aime le no...

le 07/06/2012 à 21:44
Signaler
100% D'accord

à écrit le 07/06/2012 à 17:34
Signaler
Attendons le mois de septembre ou avant , les mauvaises surprises vont arriver.

à écrit le 07/06/2012 à 15:41
Signaler
les investisseurs ne sont pas par essence des philantropes. S'ils investissent en france à des taux inférieurs à ce que nous connaissions sous le précédent gouvernement, c'est qu'ils ont le sentiment ou les informations... qui les incitent à le faire...

à écrit le 07/06/2012 à 15:05
Signaler
La méthode la plus connue pour augmenter les recettes c'est d'augmenter les impôts ! Et nos élus sont passés Maîtres en la matière. Ils augmentent d'autant plus facilement et généreusement les impôts qu'ils n'en paient pas eux-mêmes (indemnités non-i...

à écrit le 07/06/2012 à 15:00
Signaler
Attention, un taux "très faible" de 3,27% sur 50 ans, revient à accepter de rembourser à peu près 8 milliards pour 1,5 empruntés ! L'affaire est DOUTEUSE ! Les petits enfants apprécieront...

à écrit le 07/06/2012 à 14:23
Signaler
Malheureusement cela ne durera pas , lorsque les investisseurs se rendront compte des dépenses que va faire le gouvernement après les législatives ce qui augmentera le déficit puisqu'il n'y a pas de croissance,ils vont réviser leur taux et ça va fair...

le 07/06/2012 à 14:55
Signaler
Je n'en suis pas sûr, beaucoup de décideurs ont dit ces derniers mois que les incessants revirements de cap du gouvernement précédant engendraient une incertitude importante et justement ce gouvernement ci, semble avoir compris la leçon.

à écrit le 07/06/2012 à 12:53
Signaler
Encore un article où les chiffres sont faux. Le ou la journaliste n'a même pas pris le temps de lire le communiqué de l'AFT ou confond le volume demandé avec le volume adjugé. Sur la ligne Avril 2060, il ne s'agit pas de 1,595 Md? levés mais de 0,685...

à écrit le 07/06/2012 à 12:37
Signaler
L'ump a gouverné ce pays pendant dix ans et laisse un bilan globalement négatif Au lieu de se faire modeste elle sonne la charge , le tocsin ; annonce la banqueroute prochaine prochaine de la France Malgré tous ces fléaux annoncés les investisseur...

le 07/06/2012 à 13:07
Signaler
A priori la baisse des taux français est plus lié aux problèmes de nos voisins. Attendons de voir comment le pouvoir va résorber le déficit jusqu'en 2017. Pour l'instant nous n'avons encore rien vu sauf une augmentation des dépenses (Retraites). Jusq...

le 07/06/2012 à 13:29
Signaler
La dette est le résultat de refus de réformer le pays en vivant à crédit au lieu de mettre les compteurs à zéro en remettant en cause le périmètre d intervention des collectivités publiques et en contrôlant les dépenses sociales. Les gouvernements su...

le 07/06/2012 à 17:12
Signaler
De toute manière, il est clair que l'état de la France est en grande partie à imputer à la droite. Le retour du PS au pouvoir ne peut être que meilleur pour le pays. Après tout, ne dit on pas que nous avons la droite la plus bête du monde ?

le 08/06/2012 à 0:15
Signaler
Ah, parce que le PS est un parti de gauche? Première nouvelle... Vivement 2017, qu?on puisse recommencer à s?entredéchirer au sujet d?un clivage gauche-droite totalement artificiel mais savamment entretenu par les médias. Qui sait, peut-être même qu?...

le 08/06/2012 à 9:25
Signaler
je n'ai jamais entendu dire que nous avions la droite la plus bête de France mais au contraire que d'autres Pays nous enviaient notre Président pendant la crise, qui est toujours là d'ailleurs, et on verra dans le futur si notre président s'en sortir...

à écrit le 07/06/2012 à 12:22
Signaler
Ainsi, le marché salue la démarche Hollande qui a introduit la dimension croissance aux négociations européennes ! Un coup dur donc pour les disciples de Sarkosy

le 07/06/2012 à 13:31
Signaler
Rendez vous en fin d année la méthode Hollande aura échouée ou réussie, malheureusement la première issue est la plus probable

le 07/06/2012 à 13:42
Signaler
Qu'en savez-vous ?

le 07/06/2012 à 13:48
Signaler
"Ainsi, le marché salue la démarche Hollande ": n'importe quoi, il n'a encore rien fait et vient juste d'arrivé. les marchés preferent la France car les autres pays font defaut. les taux bas ne representent pas la santé economique de la France mais l...

le 07/06/2012 à 13:48
Signaler
"Ainsi, le marché salue la démarche Hollande ": n'importe quoi, il n'a encore rien fait et vient juste d'arrivé. les marchés preferent la France car les autres pays font defaut. les taux bas ne representent pas la santé economique de la France mais l...

le 07/06/2012 à 13:48
Signaler
"Ainsi, le marché salue la démarche Hollande ": n'importe quoi, il n'a encore rien fait et vient juste d'arrivé. les marchés preferent la France car les autres pays font defaut. les taux bas ne representent pas la santé economique de la France mais l...

le 07/06/2012 à 13:52
Signaler
Personne n'as reglé et personne ne regleras des problemes de depense en augmentant les recettes... C'est evident... Surtout que pour l'instant ont ne voit toujours pas d'augmentation des recettes et beaucoup de depenses en plus...

le 08/06/2012 à 0:22
Signaler
En parlant de problèmes non réglés, au vu de vos commentaires on pourrait aussi envisager de s?intéresser à l?orthographe!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.