La BCE abaisse ses conditions de prêt au banques de la zone euro

La Banque centrale européenne (BCE) a annoncé vendredi qu'elle desserrait encore davantage ses conditions de prêt aux banques de la zone euro, dans ce qui apparaît comme une volonté de porter secours aux établissements espagnols.

2 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)

Toujours sous la menace d'une crise financière, les banques de la zone euro, et en particulier les établissements ibériques, vont bénéficier d'un assouplissement des conditions de prêts accordés par la Banque centrale européenne (BCE). "Le 20 juin, le conseil des gouverneurs de la BCE a décidé de nouvelles mesures pour améliorer l'accès du système bancaire aux opérations (de refinancement) de l'Eurosytème, afin de continuer à soutenir la fourniture de crédit aux ménages et aux entreprises non-financières", a indiqué l'institution de Francfort dans un communiqué, soulignant sa volonté de continuer à soutenir l'économie du continent.

Moins d'exigences sur les collatéraux acceptés par la BCE

Dans le détail, le conseil de gouverneurs de la BCE a réduit son niveau d'exigence en matière d'obligations adossées à des actifs (ABS), que l'institution accepte déjà en échange de ses prêts, après une première décision en ce sens en décembre 2011. En outre, il a décidé d'élargir la gamme des ABS acceptées à celles adossées à des crédits hypothécaires commerciaux (CMBS) notées A par l'Eurosystème, ainsi qu'aux crédits hypothécaires résidentiels (RMBS) et celles adossées à des crédits à des petites et moyennes entreprises (SMEs).

Une solution sur mesure pour les banques espagnoles

Cette décision semble taillée sur mesure pour les banques espagnoles, dont la note de solvabilité risque de nouveau d'être abaissée après l'octroi du plan d'aide européen. Comme l'indiquait jeudi une source financière à l'AFP, ces dernières disposent en effet de "crédits hypothécaires en quantité", dont elles pourront se prévaloir auprès de la BCE pour obtenir des liquidités au taux très avantageux de 1% au lieu de devoir solliciter les programmes de financement d'urgence de leurs banques centrales nationales respectives (ELA), plus coûteux.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 13
à écrit le 25/06/2012 à 12:37
Signaler
La on part dans la mediocrite pour arriver a la cata,,,,Merci l Europe et..on veut plus d integration...serions nous manipule par des escrocs politico banquiers????

à écrit le 24/06/2012 à 11:14
Signaler
si je comprends bien, selon nos hauts financiers la solution pour trop de mauvais crédits c'est ... encore plus de mauvais crédits ?

le 24/06/2012 à 14:32
Signaler
C'est ce qu'on apppelle de la cavalerie. Et dans un monde normal logiquement c'est puni par une peine de prison.

à écrit le 24/06/2012 à 7:32
Signaler
A la fin ne restera plus que quelques banques et multinationales, tous les autres acteurs économiques étant en faillite pour les avoir sauver, Etats, PME/PMI, ménages. Quel joli projet que ce Nouvel Ordre Mondial. Mais réjouissez-vous les plus chance...

à écrit le 23/06/2012 à 21:39
Signaler
Prêts quasi illimités à 1% pour les banques en difficulté, mais pour les états et donc les peuples en difficulté, 6 ou 10% ! Scandale ! Alors que les articles 21 et 23.1 des statuts de la BCE lui permettraient de prêter aux états (par l'intermédiai...

à écrit le 23/06/2012 à 1:36
Signaler
auX banques. lamentable

à écrit le 22/06/2012 à 20:23
Signaler
Cool bientôt les subprimes en Europe et en bonus dans le bilan de la BCE

à écrit le 22/06/2012 à 19:23
Signaler
Là, il faut bien comprendre que la BCE devient une aussi bad bank que la FED. Il existe par contre trois différences importantes entre elles : la FED peut s'appuyer sur le dollar en obligeant à acheter des bunds, puis aussi faire du hors-bilan plus i...

à écrit le 22/06/2012 à 17:18
Signaler
Il faut bien comprendre qu'à chaque fois que la BCE baisse ses taux d'emprunt, cela accroît la pression sur les contribuables européens. la BCE avec à sa tête un ancien de GS est en train de reproduire le même modèle que la FED qui a détruit le modèl...

le 22/06/2012 à 19:23
Signaler
Que se passe-t-il de spécial à l'automne 2012 pour que la Fed explose le modèle US ?

le 22/06/2012 à 19:28
Signaler
Là, Bastien, je compte sur les "bookmakers" pour parier sur la chute de l'une avant l'autre... Car le modèle US a la faiblesse de sa trop grande force... Et nous, la force de notre trop grande faiblesse. On en reparle dans les environ 3 mois qui vien...

le 22/06/2012 à 19:51
Signaler
@ WTF C'est à l'automne que les banques auront besoin de se refinancer au titre du "roll over". Or, il n'y a plus d'argent et la dette US arrivera également à maturité à cette date. Seule solution stupide : un troisième quantitative easing, de la mon...

à écrit le 22/06/2012 à 16:48
Signaler
Coup d'épée dans l'eau, on l'aura compris. L'essentiel du mal a été fait, on fait semblant de s'intéresser maintenant au bobo et aux bobos qui n'en sont plus depuis longtemps, devenus rapidement des clodos.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.