La BCE aux manettes de la supervision bancaire ?

 |   |  216  mots
DR
La Banque centrale européenne pourrait être bientôt chargée de la supervision bancaire, selon le quotidien allemand Handelsblatt paru ce vendredi qui cite des sources diplomatiques. Une décision qui plairait à Angela Merkel.

Une nouvelle tâche pourrait incomber à la Banque centrale européenne (BCE) : la supervision bancaire. Selon le quotidien allemand Handelsblatt de ce vendredi, la BCE pourrait prendre les manettes de la supervision bancaire dans la zone euro, suite à une décision qui serait prise lors du sommet européen des 28 et 29 juin. Le journal fonde ses informations sur des sources diplomatiques européennes. La BCE se substituerait ainsi à l'Autorité bancaire européenne (EBA), écrit le journal.

Si elle était avérée, cette information irait dans le sens des récentes déclarations de la chancelière allemande. Jeudi, Angela Merkel avait plaidé devant le Bundestag (chambre basse du parlement) pour un "rôle plus important de la Banque centrale européenne dans la surveillance des banques". "Il nous faut une autorité de supervision plus indépendante", a-t-elle plaidé, dans une critique indirecte du système actuel, reposant sur l'Autorité bancaire européenne (EBA), jugée trop dépendante des régulateurs nationaux par l'Allemagne. Cette dernière, aurait en particulier sous-estimé les problèmes de banques espagnoles, selon Angela Merkel. La BCE elle-même ne demande pas mieux que de prendre les manettes de la supervision bancaire, pour en arriver à une véritable "union bancaire européenne", avec notamment garantie mutuelle des dépôts.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/06/2012 à 14:10 :
Ah oui, remarquable comme idée! Donner à Draghi la supervision de ses copains! Il suffisait d'y penser! Et les gens qui pondent ça se font élire par des gens qui se prétendent socialistes?
On est en passe de reproduire à l'identique les rouages et les structures de pouvoir qui ont permis à la Fed de détruire l'économie américaine et de ponctionner le peuple en toute tranquilité au profit des banquiers seuls. Et Hollande qui pousse... décidémment on finira par croire que le paradigme droite gauche n'est effectivement qu'un mascarade.
Réponse de le 15/06/2012 à 17:28 :
Je n'aurais rien écris d'autre, c'est parfait.
a écrit le 15/06/2012 à 13:58 :
La BCE devrait refuser de se compromettre dans cette mission de supervision. Le rôle de prêteur en dernier ressort s'oppose en effet avec une supervision efficace qui implique de prononcer la mise en faillite des banques mal gérées. On ne peut pas à la fois donner et retirer. Ces deux missions contraires risquent d'entraîner la BCE dans une impasse d'autant plus inextricable que les banques à sanctionner seront proches des pouvoirs politiques locaux. Le supervision bancaire doit être confiée à un organisme dédié doté des pouvoirs de sanction nécessaires.
a écrit le 15/06/2012 à 13:28 :
Je pense que l'augmentation de la bourse aujourd'hui est entre autres liée au fait que la BCE s'apprête à faire un 3 ème LTRO, des milliards qui ne profiteront à personne, si ce n'est aux banques. Mais ceci risque de faire l'effet d'un feu de paille !
a écrit le 15/06/2012 à 11:43 :
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
http://www.atlantico.fr/decryptage/guerre-monetaire-allemagne-idiote-utile-ceux-qui-ont-tout-gagner-affaiblissement-euro-jean-luc-schaffhauser-383758.html?page=0,0
Réponse de le 15/06/2012 à 14:13 :
Que viennent faire ces pauvre Peûles là dedans! Qu'ils restent loin de tout ce bazard et qu'ils goûtent aux joies de la liberté que nous perdons! ;-)
a écrit le 15/06/2012 à 11:19 :
ce n'est pas une tempête financière qui s'annonce mais un ouragan !!!!!!
a écrit le 15/06/2012 à 10:07 :
Pendant ce temps les ordinateurs des banques tournent au fond les grelots ... pour le transfert d'argent depuis la Grèce !
a écrit le 15/06/2012 à 9:15 :
il va falloir mettre de côté qq personnes de la Buba, mais on ne les voi-t pas être en mesure de s'opposer à un bon sens enfin fédéral et la partie est maintenant strictement politique et non d'orthodoxie financière allemande.
a écrit le 15/06/2012 à 9:03 :
C'est un pas timide qui va dans le sens d'un fédéralisme europeen. seul un federalisme apporte une réponse logique et inéluctable à notre crise identitaire et institutionelle. Seul un objectif aussi fort permettra de remettre en cause nos habitudes nationales et territoriales. Nous avons besoin d'un shaker puissant autre que celui de la recession, et de la faillite europenne qui nous pend au nez.
a écrit le 15/06/2012 à 8:38 :
BRAVO la stratégie de mise en place d'une dictature "acceptée par les peuples" avance lentement, c'est très fort de pouvoir constater cette machine qui est en route et qui n'a qu'un objectif "imposer" un nouvel ordre mondial. Le prochain pion sera d'avoir une gouvernance mondiale. Avec Dragui ex Goldman Sachs à la barre de la BCE ont comprend bien qu'il ne s'agit pas que de finance. C'est extraordinaire car nous vivons une époque ou il est possible de manipuler instantanément toutes les nations et de faire croire ce que l'on veut. Du moment que le peuple a "du pain et des jeux" c'est jouable.
Réponse de le 15/06/2012 à 11:42 :
http://video.google.fr/videoplay?docid=-1590349746148192100# ( (La marche irrésistible du Nouvel Ordre Mondial)
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est
Réponse de le 15/06/2012 à 17:30 :
C'est tout à fait cela. Mais il y a un moyen de se révolter sans faire couler le sang : acheter des métaux précieux et regarder la pyramide de Ponzi s'effondrer.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :