Paris et Berlin lancent le moteur franco-allemand "Merkollande"

L'Allemagne et la France ont pour la première fois fait une déclaraction commune vendredi pour réitérer leur volonté de soutenir l'euro et défendre l'intégrité de la zone, une première qui marque un retour de la gestion de la crise par le couple franco-allemand.

3 mn

La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande ont décidé, selon les analystes, de mettre fin aux petits jeux qui ont pollué la relation franco-allemande depuis l'élection du président socialiste.Copyright Reuters
La chancelière allemande Angela Merkel et le président français François Hollande ont décidé, selon les analystes, de mettre fin aux petits jeux qui ont pollué la relation franco-allemande depuis l'élection du président socialiste.Copyright Reuters (Crédits : Bloomberg)

La déclaration franco-allemande de vendredi en faveur de la zone euro marque un tournant dans la communication des deux pays sur la crise financière et pourrait être un acte fondateur du tandem Merkel-Hollande, selon des analystes.

Le communiqué commun publié par la chancelière allemande et le président français "est au moins un tournant dans leur communication" car ils "sortent de leur silence par une déclaration claire et importante", a estimé Ulrike Guérot, experte du Conseil européen pour les relations internationales.

"Tout faire pour protéger" la zone euro

La France et l'Allemagne ont affirmé vendredi être "déterminées à tout faire pour protéger" la zone euro, après une conversation téléphonique entre Angela Merkel et François Hollande.

"Les marchés attendaient cette prise de position", estime Henrik Uterwedde, directeur adjoint de l'Institut franco-allemand de Ludwigsburg, ajoutant "ne jamais avoir douté" de l'engagement allemand comme français en ce sens.

Cette déclaration, quelques heures après que le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a affirmé que la BCE était "prête à faire tout ce qui est nécessaire pour préserver l'euro", est un signal en direction des "pays de l'Europe du sud", Espagne, Portugal, Italie, juge Mme Guérot.

"Merkhollande" pourrait se démarquer de "Merkozy"

Mais elle illustre surtout en quoi le duo "Merkollande" pourrait se démarquer du tandem "Merkozy", que la chancelière allemande formait avec l'ancien président Nicolas Sarkozy.

"Il s'agissait d'une déclaration franco-allemande en faveur du reste de l'Europe, pas d'une déclaration où la France et l'Allemagne décidaient contre le reste de l'Europe", analyse-t-elle.

Il s'agit du premier acte politique d'importance des deux responsables politiques, soutient M. Uterwedde. "Avant cela il y a eu des rencontres, des conférences de presse, mais il s'agit du premier signal fort", selon lui.

Le président et la chancelière "mettent fin aux petits jeux" qui ont pollué la relation franco-allemande depuis l'élection du président socialiste. Mme Merkel avait refusé de recevoir M. Hollande avant l'élection, puis celui-ci s'était affiché avec les dirigeants de l'opposition sociale-démocrate allemande, "alors que sa partenaire est et reste Mme Merkel", relève-t-il.

Une prise de risques pour Angela Merkel sur la scène politique allemande

Mme Merkel prend d'ailleurs des risques face à des partenaires politiques, une opinion publique et une presse bien moins jusqu'au-boutiste dans le soutien à la zone euro.

"La chancelière se retrouve de plus en plus coincée. Comment compte-t-elle éviter d'être prise au mot un jour ? Comment pourra-t-elle éviter les Eurobonds si elle promet de tout faire pour sauver l'euro ?", se lamentait le quotidien populaire Bild samedi matin dans un éditorial.

Vendredi soir, réagissant à la déclaration franco-allemande, l'hebdomadaire Spiegel agitait sur son site web le spectre d'une inflation incontrôlable générée par la politique accommodante de la BCE et ses mesures d'intervention en faveur des pays en difficulté, qui viendrait "confisquer les économies des Allemands".

Se démarquer de la BuBa

Pour M. Uterwedde, il s'agit d'un "risque calculé" de la chancelière, qui vise notamment à rappeler que le gouvernement allemand ne prend pas ses ordres chez "les faucons de la Buba", la Banque centrale allemande (BuBa), gardienne inflexible de la rigueur budgétaire, même s'il garantit son indépendance.

"La Buba est très écoutée et respectée, mais ce n'est pas elle qui décide. Après tout, on ne l'a pas écoutée non plus quand elle s'opposait à l'échange d'un mark de l'Allemagne de l'ouest contre un mark de l'est lors de la réunification", rappelle M. Uterwedde.

3 mn

Sommet du Grand Paris

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 45
à écrit le 30/07/2012 à 10:16
Signaler
Il me semble que les industriels et les actionnaires du secteur automobile devraient se replonger dans l'histoire récente des relations sociales, en particulier le "pacte pour l'emploi" de nos voisins outre rhin, qui en 1996 au lieu d'adopter un comp...

le 30/07/2012 à 16:24
Signaler
ne pas oublier dans ce panorama le comportement des syndicats moins idéologiques qu'en France et la recherche commune d'une solution au lieu d'une sémantique stérile qui monte les uns contre les autres. Au final tout le monde y gagne et sur la durée,...

à écrit le 30/07/2012 à 9:23
Signaler
Le moteur franco-allemand ? Volkswagen fait des milliards de bénéfices, PSA 900 millions de dette... Drole de moteur !

à écrit le 29/07/2012 à 21:43
Signaler
À mon avis, les dirigeants allemands ont déjà abandonné l'euro. Ils font juste comme s'ils étaient encore concernés, donnent leur point de vue, s'opposent à Draghi, en attendant le bon moment pour tirer leurs révérences.

le 29/07/2012 à 23:14
Signaler
tout à fait, l'Allemagne attendra le moment opportun pour quitter l'Euro sans qu'on puisse les accuser d'avoir ruiner d'autres pays.

le 30/07/2012 à 0:29
Signaler
J'en suis persuadé depuis longtemps: l'Allemagne joue un jeu gagnant/gagnant. L'enjeu est de taille, et les dirigeant allemands, contrairement aux notres qu'il suffit de satisfaire en leur laissant les postes en vue, jouent sur le long terme. Même so...

à écrit le 29/07/2012 à 15:32
Signaler
Blabla... Draghi a attendu que Merkel soit en vacances (elle avait annoncé son départ et renoncé à l'habituelle conférence de presse le précédant). Cette "déclaration" montée en neige médiatique n'est donc qu'un exercice de style minimal, résultat d'...

le 29/07/2012 à 20:25
Signaler
Vous êtes très drôle : ''socialisation des dettes" ... Pour votre gouverne, c'est ce qu'il se passe depuis 2008 pour la modique somme de 700 milliards. Et tout ça pour zéro croissance !

le 30/07/2012 à 0:05
Signaler
Vous oubliez la notre Henri, et celle de nos banques et compagnies d'assurance. Par ailleurs, je crains que vous n'ayez lu en diagonale mon propos. Ma gouverne est parfaitement au fait de nos engagements et de la folie de cette fuite en avant keynesi...

le 30/07/2012 à 8:33
Signaler
Non non je n'oublie pas : l'Occident, Japon inclue, est endetté à 200% du PIB et effectivement la manipulation consiste à socialiser une partie de la dette privée.

à écrit le 29/07/2012 à 13:31
Signaler
Enfin le retour de l'alliance franco-allemande, après la tentative d'Hollande de scinder l'Europe. Mais tous les autres pays européens ont soutenu l'Allemagne. La banque centrale et ses affiliés ont émis trop de monnaie en achetant des titres des ét...

le 29/07/2012 à 15:43
Signaler
Hollande n'a pas tenté de scinder l'Europe en deux. La réalité est, me semble-t-il, beaucoup plus prosaïque: Rajoy a simplement dit que si on ne l'aidait pas il laisserait l'Espagne faire faillite. Le reste n'est qu'un habillage politique destiné à...

à écrit le 29/07/2012 à 13:23
Signaler
il faut se préparer à ce que l'Allemagne quitte l'Euro d'un moment à un autre. L'opinion publique allemande est largement contre l'Euro et le fait d'être solidaires avec des pays du Sud qui souffrent de déficit chronique. Les allemands ont bien profi...

à écrit le 29/07/2012 à 12:03
Signaler
De toute manière, nos gouvernants n'ont plus le choix. Non seulement ils vont nous ruiner par des prélèvements toujours plus confiscatoires et réduire nos aides sociales, mais ils vont mettre en place une politique hyper-inflationniste afin d'alléger...

à écrit le 29/07/2012 à 10:31
Signaler
Une grosse déconvenue en perspective ... ce n'est pas hollande qui va réussir à faire quelque chose avec Merkel ... il n'est pas possible de faire quelque chose lorsque l'on déteste son partenaire !

à écrit le 29/07/2012 à 10:22
Signaler
Le gouvernement français ferait mieux de se dépêche dee traiter le problème des polypensionnés au lieu de laisser perdurer cette grave injustice qui conduit à la misère des gens qui ont travaillé autant que les autres et avec le même niveau de qualif...

le 29/07/2012 à 15:09
Signaler
C'est vrai que c'est beaucoup plus grave que la crise de l 'Euro...

le 30/07/2012 à 7:13
Signaler
c'est vrai et j'espère aussi que nos régimes spèciaux seront préservés et améliorés:'est si dur de vivre aujourd'hui avec les prix qui augmentent

le 30/07/2012 à 8:14
Signaler
je me demande comment vous osez parler de vos régimes spéciaux alors que je vous parle du problème des polypensionnés !!!! Vous appartenez à des corportations privilégiées , extrêmement égoÏStes , et c'est indirectement à cause de votre égoisme que ...

à écrit le 28/07/2012 à 21:32
Signaler
Les Eurosbétas!!, j'ai trouvé cela génial dans la colonne et je trouve ce terme tout à fait approprié pour la plupart des grosdodos qui écrivent dans ces colonnes!.

à écrit le 28/07/2012 à 21:25
Signaler
Rotweiller t'es foutue, Angéla est dans la rue!.

à écrit le 28/07/2012 à 20:54
Signaler
et bien, après sarko il n"y a pas eu besoin d'attendre longtemps. Quelle séductrice cette angela!

à écrit le 28/07/2012 à 20:51
Signaler
mais au moins contrairement à son pre decesseur il n' est plus å la laisse.

le 28/07/2012 à 22:15
Signaler
non il est à la traîne...

à écrit le 28/07/2012 à 20:11
Signaler
Comme son prédécesseur notre président fait de multiples effet d annonce mais à contrario il ne se passe vraiment rien ! Ah si une nouvelle maladie la réunionnite consensuellite! Autant dire que le résultat est bien connu : l éléphant va accoucher d ...

à écrit le 28/07/2012 à 19:50
Signaler
"Nous ferons crever les peuples mais nous préserverons la monnaie ! ". Les fous sont lâchés.

à écrit le 28/07/2012 à 19:22
Signaler
Le dialogue Merkel-Hollande me semble un véritable échange constructif amenant chacun à trouver un compromis, quand les discussions Merkel-Sarkozy me semblaient des échanges d'opinions avec, in fine, l'application rigoureuse de la position germanique...

le 28/07/2012 à 19:39
Signaler
Dédé commencez a vous faire à l'idée que l'Euro est mort..commencez a vous préparez...!!! je sais que ça va être dur pour des EUROPEISTE comme vous. MAIS il va falloir vous y faire..!!!!

le 28/07/2012 à 19:52
Signaler
Mon pauvre dédé ! La dette française vient de franchir les 1800 milliards d'euros la semaine dernière. Il est plié votre eurokenstein, et tant mieux !

le 29/07/2012 à 9:22
Signaler
1800 ou 3600 milliards, car vous oubliez la dette "noire" que représente la retraite des politiques et fonctionnaires que nous devons, pardon que nos enfants vont devoir payer pour engraisser des gens qui n'ont rien fait de leur vie sinon prendre la ...

le 29/07/2012 à 10:50
Signaler
@ bertrand ça y est c la faute des fonctionnaires..!!!! vous ne regardez pas plus loin le bout de votre net Bertrand..!!! je vais vous aider ça peut peut-être vous aider à l'avenir..!! http://www.youtube.com/watch?v=vLszaozIjEk j'espère que 5 min ça ...

le 29/07/2012 à 12:55
Signaler
j'ai regardé, mais cette video contient des erreurs : bien sûr que de l'argent a été prêté aux banques, parce que celles-ci ont prêté par milliards aux Etats pour financer leurs clientélisme et leurs fonctionnaires. Or les banques n'ont pas été rembo...

le 29/07/2012 à 13:12
Signaler
la conclusion de la video est stupide : en effet, pour qu'elle raison a-t-on empêché les Etats de s'endetter auprès de la banque centrale : uniquement pour limiter cet endettement !! la dette réalisée par les Etats est un gouffre de dettes qui ne se...

à écrit le 28/07/2012 à 18:26
Signaler
Le débat entre le gouvernement allemand était plus compliqué avec la buba sur la réunification. Car le taux de change 1 pour 1 portait sur des sommes plafonnées. Et c est la buba qui avait raison et elle était dirigée par in social-démocrate non popu...

à écrit le 28/07/2012 à 16:31
Signaler
Le couple franco-allemand, est-ce un moteur à explosion ?

à écrit le 28/07/2012 à 16:21
Signaler
Il n'y a pas que le Rhin qui sépare les 2 pays mais un véritable fossé. Tous ceux qui traversent régulièrement la frontière voient la différence. A titre anecdote il n'y donc plus de poste frontière mais en venant de RFA, même dans les coins les plus...

le 29/07/2012 à 13:13
Signaler
je traverse la frontière tous les jours en semaines, je n'ai jamais observé de trous dans la chaussée côté français; par contre je constate qu'on a besoin de plus de 4 ans pour rénover une autoroute (A5) côté allemand...

le 29/07/2012 à 15:14
Signaler
Oui, mais elles sont gratuites.... Et les portions gratuites en France (prenez l'A35 en France, parallèle à l'A5), ce n'est pas mieux! Tout se paye...

à écrit le 28/07/2012 à 16:07
Signaler
quand un ptit gars ( qui est maintenant au gvt) va hurler que merkel c'est bismarck ou hitler, vu qu'elle n'obtempere pas aux desiratas de la france ( en clair ' que les allemands ne veulent pas payer la retraite a 50 ans des francais') , le couple v...

le 28/07/2012 à 19:20
Signaler
Je ne pense pas que le couple franco-allemand va voler en éclats car tout le monde y perdrait dans tous les sens de l'expression. Nous serons sauvés ensemble ou personne et je n'ai aucun doute que la France et l'Allemagne sauront éviter la solution d...

le 28/07/2012 à 20:24
Signaler
Vous êtes vraiment un Euro béta. Moins cette monnaie fonctionne, et plus vous en voulez. J'appelle ceci de la perspicacité !

à écrit le 28/07/2012 à 16:01
Signaler
Mais qui peut encore leur faire confiance ? Hollande fait la même politique que son prédécesseur Sarkozy. Plus modeste il sauve la zone euro, l'autre se coltinait celui du monde... Qu'est-ce qu'on s'amuse. Ne nous plaignons surtout pas, nous venons j...

le 28/07/2012 à 16:24
Signaler
Il ne faut pas oublier que des millions d'électeurs ne font plus le déplacement ou alors votent "blanc".

le 28/07/2012 à 17:46
Signaler
ou voter FN quand la Grece sortira de la zone euro et de l?Europe par l'article 50 et aura une croissance de 2% dans 2ans car elle ne payera plus sa dette pourras dévaluer sa monnaie ce qui sera intéressant pour le tourisme, le niveau de vie ne sera ...

le 28/07/2012 à 19:41
Signaler
@ corso..personnellement je n'ai voter ni pour l'un ni pour l'autre..!!!! et je dois supporter les conneries a venir..!!! je ne fais pas partie de ceux qui regretteront leur vote..!!! Vive le Rassemblement Bleu Marine..!!! vive MLP..!!!

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.