Angela Merkel a le sort de l'Europe entre ses mains

 |   |  319  mots
DR
DR (Crédits : VIA BLOOMBERG NEWS)
Les marchés guettent la moindre de ses déclarations, notamment sur la mutualisation de la dette, car c'est elle, et elle seule, qui va décider de l'avenir de l'euro et de la zone euro jeudi et vendredi. Elle a obtenu de tous les pays, y compris la France, une accord de principe pour plus de fédéralisme et un contrôle des budgets nationaux. Mais que va t'elle accepter?

LE LONG TERME ET LE COURT TERME

L'union Européenne a publié hier un rapport qui donne les mesures concrètes pour résoudre la crise de la dette européenne: contrôle des budgets nationaux par l'Europe, supervision des banques par un organisme européen et "cantonnement" dans une structure mutualisée des dettes des Etats supérieures à 60%. C'est déjà une étape essentielle. Mais il faudra des années, des révisions de traités, des référendums pour l'appliquer. La question est: que faire à court terme pour résoudre la crise?

L'EURO SOUS PRESSION

La pression continue à monter à l'approche du sommet européen sur l'euro et les indices boursiers européens. Les taux italiens et espagnols ont encore dérapé tandis que la bourse espagnole chutait encore sur une baisse des valeurs bancaires plombées par une dégradation massive de Moody's.

MERKEL A PARIS

Dîner de travail ce soir à l'Elysée pour tenter de rapprocher les points de vue Français et Allemands. Et Merkel a répété hier qu'elle n'accepterait pas d'eurobonds tant qu'il n'y aura pas un contrôle total des budgets nationaux. Bonne ambiance....

ESPERONS QUE MERKEL N'A PAS CANAL PLUS

Hier soir, sur le plateau du Grand Journal, le ministre du Budget a répondu à la question: combien va coûter à l'Etat la hausse du SMIC de 2% "Je ne sais pas". Devant l'étonnement des journalistes il a ajouté "Nous n'avons pas eu le temps de calculer car ce n'est pas le sujet important"...C'est le ministre du Budget...

LE POUVOIR D'ACHAT EN FRANCE

connaîtra en 2012 une baisse historique en 2012 selon l'INSEE. Une baisse de 1.2%. On n'avait pas vu cela depuis 1984. En cause la hausse des impôts qui a commencé sous Fillon et qui va s'accentuer sous Ayrault.

REVISION A LA BAISSE DE LA CROISSANCE

en France. 0.4% seulement en 2012 contre 1.7% en 2011. Et à peine...

Lire la suite

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 27/06/2012 à 18:56 :
Le c?ur franco-allemand a des ventricules qui s?écartèlent? jusqu?à l?arrêt cardiaque ? A bricoler un compromis on risque de ne rien résoudre. Voilà des années que le souffle de la construction n?y est plus, que l?asthme européen siffle ses incohérences. Se replonger dans ces soubresauts édifie sur la tâche qui reste à mener. Il faut une plus grande intégration pour éviter la désintégration de l?Union : jusqu?à quand les tergiversations ? Cf. http://pamphletaire.blogspot.fr/search/label/Union%20europ%C3%A9enne
a écrit le 27/06/2012 à 13:52 :
sortie de l?Allemagne de la zone euro ! ?
Réponse de le 27/06/2012 à 15:13 :
C'est une possibilité déjà évoquée par certains "observateurs bien informés" mais personnellement j'ai de gros doutes sur ce type de scénario. En revanche une Europe dotée d'un SuperEuro au sein des pays du nord et d'un euro "dévalué" pour les pays du sud me paraît plausible si l'écart continue de se creuser entre les différentes capitales et qu'aucun accord n'aboutit..
a écrit le 27/06/2012 à 8:42 :
Esperons que Merkel... le subjonctif present serait plus approprie voila pour la forme. Sur le fonds quel est l'interet de faire passer le ministre du budget pour un idiot, incompetent...
Réponse de le 27/06/2012 à 9:29 :
L'interet ? ...savoir la vérité est souvent salutaire ! Par ailleurs, dans le cas présent l'auteur de l'article ne fait pas "passer le ministre du budget pour un idiot ou un incompétent" il relate les déclarations du dit ministre, et ce faisant vous en faites la conclusion qu'il est idiot et incompétent ...! Vous êtes libre de le penser :))
Réponse de le 27/06/2012 à 13:52 :
Vous semblez manquer d'hauteur de vue voire d'imagination...Mon propos etait simplement de souligner un mauvais procede, plus proche du proces d'intention que de l'analyse economique. Si l'augmentation est une mauvaise decision, encore faut-il expliquer pourquoi. Se contenter de dire que le ministre du budget n'a, soit pas compris le sujet, soit se moque des csq de sa decision est tout de meme un peu juste. Vous ne trouvez pas?
Réponse de le 27/06/2012 à 15:25 :
@ DRRW : si plutôt d'accord mais pas surpris par l'intention du papier de ce journaliste, qui généralement force le trait et appuie si nécessaire pour mettre en exergue l'absurdité de certaines décisions prises par les personnes qu'il cite. Il le fait bien, souvent avec humour et c'est sur le ton de l'humour que j'ai voulu aborder le sujet. J'ai peut-être "manquer de hauteur" ou une vue de l'esprit un peu désuète mais bon, il faut parfois sourire, même avec des sujets importants :))
Réponse de le 28/06/2012 à 14:20 :
Tout a fait d'accord c'est vous qui etes dans le vrai. Merci du rappel.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :