Zone euro : vers 12% de chômage en 2013 ?

Le taux de chômage atteignait les 11,2% dans la zone euro au mois de juin, selon des chiffres publiés ce mardi par Eurostat. Des économistes craignent qu'il grimpe jusqu'à 12% l'an prochain.

3 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)

Sombres perspectives sur le marché de l'emploi dans la zone euro. Au mois de juin, 17,8 millions de personnes étaient au chômage selon des données publiées par Eurostat ce mardi, soit 123.000 de plus que le mois précédent. Depuis plus d'un an, ce nombre progresse sans discontinuer. Depuis juin 2011, quelque 2,02 millions de nouveaux chômeurs sont comptabilisés.

En raison de la contraction de l'économie enregistrée dans plusieurs pays de l'union monétaire, une aggravation de la situation est à prévoir et le taux de chômage risque de continuer à progresser. "Il y a un vrai danger qu'il atteigne 12% en 2013", estime Howard Archer de IHS Global Insight, interrogé par l'AFP. "Sachant que la zone euro risque de voir son économie se contracter au troisième trimestre, la probabilité est importante que le chômage dans la zone euro augmente considérablement dans les mois qui viennent", explique-t-il. L'économiste table sur un taux de chômage à 11,5% d'ici la fin de l'année.

Espagne et Grèce durement frappés

Au premier rang des pays souffrant le plus de cette situation sur le marché de l'emploi: l'Espagne. L'institut de statistique européen comptait 24,8% de chômeurs au mois de juin dans le pays. Un chiffre proche de celui qui a été publié vendredi par l'Office national de statistique (INE) espagnol. Celui-ci évalue le taux de chômage à 24,63% pour le deuxième trimestre.

En Grèce, où les données datent d'avril, 22,5% de la population active est sans emploi. Et, dans ces deux pays plus de 50% des jeunes sont concernés.

Le taux de chômage se rapproche des 11% en Italie

Des statistiques étaient égalemement publiées en Italie. Le taux de chômage y grimpe de 0,2 points entre mai et juin, atteignant le niveau record de 10,8% de la population active, selon les chiffres publiés par l'institut de statistique italien Istat ce mardi. L'organisme a révisé à la hausse son évaluation pour le mois de mai: elle passe à 10,6% contre 10,1% selon une première estimation publiée début juillet. Le nombre de personnes sans emploi s'est élevé à 2,792 millions au mois de juin en données corrigées des variations saisonnières. Cela représente un bond de 37,5% sur un an. La crise de la dette et les divers plan d'austérité ont contribué à entraîner le pays dans la récession depuis fin 2011. Seul note légèrement plus positive: si le taux de chômage reste particulièrement élevé chez les jeunes, il s'est réduit entre mai et juin, passant de 35,3% en mai à 34,3% en juin.

L'Allemagne gagnée par la hausse du chômage en juillet

Du côté des "bons" élèves, l'Autriche (4,5%), les Pays-Bas (5,1%), mais aussi le Luxembourg et l'Allemagne connaissent les taux de chômage les plus faibles de la zone euro. Cependant, ce dernier pays, épargné pendant plusieurs mois, a connu en juillet une augmentation du nombre de personnes sans emploi. Le taux de chômage brut y atteint 6,8% ( soit 2,88 millions de personnes) contre 6,6% le mois précédent, indique l'Agence fédérale pour l'emploi. Celle-ci pointe la fin de la scolarité d'une partie des étudiants ainsi que la trève estivale pour expliquer en partie cette hausse. En données corrigées des variations saisonnières, cette dernière correspond à 7.000 nouveaux chômeurs. "La tendance du marché du travail allemande reste globalement positive au mois de juillet, toutefois, il montre des signes d'évolution plus faible", a commenté le président de l'Agence fédérale pour l'emploi, cité dans un communiqué.

3 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 18
à écrit le 27/08/2012 à 19:04
Signaler
qu il y ait 13% ou 25% de chomage en europe ce n est pas un pb le principal c est que l euro soit une monnaie forte que les places boursiéres grimpent qt aux aux 450 millions de chomeurs on nen a rien à cirer moi je pense d abord à mes actions et les...

à écrit le 15/08/2012 à 13:26
Signaler
Pourquoi parler de chomage en zone euro ? avec 12% de chomeurs ne melangeons pas tout. Rappel: La Finlande, la Hollande, la Suisse, l'Autriche,l'Allemagne et d'autres sont en desous de 7% voir 8% de chomeurs ou chomage Pourquoi s'orienter ou se m...

à écrit le 04/08/2012 à 14:52
Signaler
C'est une Europe qui candidate pour les boulets: et pan dans la mâture! Nous devons réduire les dépenses, ils les augmentent... les politiques conduites sont obscurantistes.

à écrit le 04/08/2012 à 14:24
Signaler
La faillite de l'Europe du Sud montre la malfaisance du socialisme et des bureaucrates qui démolissent les entreprises et poussent les populations au chômage et à la misère. Nous avons plus de la moitié des gens qui ne votent pas, ce qu'il nous faut ...

à écrit le 31/07/2012 à 18:26
Signaler
Il ne sert à rien de parler réduction du chômage, on nous dit que nous avons 300 000 emplois non pourvus... normal les conditions de travail sont trop épouvatables.

à écrit le 31/07/2012 à 17:10
Signaler
tant qu'il en est encore temps. Ce pays est dirigé par et pour les vieux uniquement, les 68ards. Ceux qui sont partis à la retraite à 55 ans vous demandent de bosser jusqu'à 70 ans ! Ceux qui ont très peu cotisé en % de leur salaire exigent de vous c...

le 31/07/2012 à 18:20
Signaler
Merci de souligner le clivage entre les générations, c'est une première dans l'histoire que les jeunes aient moins que leurs parents. C'est visible car le niveau de vie des retraités est supérieur à celui des actifs. Par ailleurs, une génération ne p...

le 31/07/2012 à 20:05
Signaler
A jeunes fuyez cette europe : c'est vrai qu'on t' a un peu trop gâté pendant ton enfance et qu'on t'a trop laissé faire ce que tu voulais. T'as voulu faire du théatre et t'as pas de boulot; sur que tu nous en veux à nous et à la société. Notre présen...

le 31/07/2012 à 21:03
Signaler
Quelle barricade en 68 ? Quand je pense aux anciens qui se font fait crever la paillasse à Craonne et sur la Somme pour que leurs descendants revendiquent le droit de visiter les chambres des filles à Nanterre ...

le 04/08/2012 à 14:17
Signaler
Tout à fait d'accord, c'es un régime en faillite qui doit avoir son procès. Voyez le scandale de l'éducation, c'est une garderie. Et on maltraite les diplômés. C'est un régime stalinien qui pousse la population à la misère!

le 27/08/2012 à 19:18
Signaler
Bravo pour ce commentaire - les soixante huitards regnent sur la politique et la societe depuis trop longtemps- c est eux qui a Bruxelles batissent une nouvelle societe fasciste ou les peuples sont ecrases au profit des banquiers et de leurscactionna...

à écrit le 31/07/2012 à 16:20
Signaler
GROLAND appelle à "défendre, préserver, consolider la zone euro" il nous emméne dans le mur, nous boirons le vin jusqu'à la lie, puisque les politiques sont manipulés par les ex sbires de Goldamnn Sachs "gorgé" de CDS sur les dettes souveraines! si ...

à écrit le 31/07/2012 à 16:06
Signaler
Voici des réformes a faire : - emplois à un euro par heure, comme en Allemagne. - obligation de travailler dans une autre région si on ne trouve pas sur place, comme en Allemagne - fin des subventions aux entreprises. - privatisation des secteurs end...

à écrit le 31/07/2012 à 16:04
Signaler
Plutôt vers 18 à 20 % et même plus. Une hécatombe en devenir. La misère pour presque tout le monde.

à écrit le 31/07/2012 à 15:57
Signaler
L'europe du sud va vers les 12% de chomage certes et ca va mal ( France, Italie, Espagne, Grece ) tres mauvais. Par contre l'europe du nord ( Suisse, Holland,e Finlande, Allemagne ) restent malgres les difficultes economiques que l'on connait de bo...

à écrit le 31/07/2012 à 15:02
Signaler
Je consomme tu consommes il elle consomme nous consommons vous consommez ils elles ne consomment plus.

à écrit le 31/07/2012 à 14:42
Signaler
même 13% avec l'entrée en récession mondiale

à écrit le 31/07/2012 à 13:18
Signaler
elle est bien trop lente l'austerité en europe si on veut une vraie insurrection des peuples

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.