Réunion au sommet pour trouver une issue à la "guerre du fromage" entre la Norvège et l'UE

 |   |  534  mots
Copyright Reuters
La Norvège veut augmenter ses droits de douane sur les fromages. La perspective indigne l'UE. Une réunion de crise est prévue ce mercredi.

Ce mercredi, une réunion de crise va réunir les responsables norvégiens et européens de l?agro-alimentaire pour tenter de trouver une issue dans «la guerre du fromage» qui a éclaté le mois dernier entre le Royaume nordique et l?UE.

Hausse des droits en 2013

Lors de la présentation de son budget 2013, le gouvernement de coalition norvégien a en effet annoncé une augmentation considérable des droits de douane sur les fromages. Ces derniers se verront appliqués à partir du 1er janvier 2013 des droits équivalents à 277% de leur valeur, contre un droit forfaitaire de 27 couronnes (3,65 euros) actuellement en vigueur. Une hausse des droits sur la viande d?agneau et de b?uf est également prévue.

Vives réactions internationales

Ces mesures ont donné le tournis à Bruxelles, mais aussi dans les pays scandinaves limitrophes. Janos Herman, l?ambassadeur de l?UE en Norvège a prévenu qu?il s?agissait là d?un coup de canif dans le contrat de la zone économique européenne de 2000 qui lie entre autres l?UE à la Suisse, la Norvège et l?Islande et qui prévoit une baisse des droits de douane. Même le secrétariat de l?OMC s?est ému de la politique «extrémiste» de la Norvège en matière agro-alimentaire.

Au Danemark, le ministre de l?Agriculture a prévenu que cette décision allait «coûter cher à tout le monde» et en Suède, l?association des producteurs de lait Svensk Mjölk a prévenu que cela allait conduire «à réduire à néant les exportations de fromages» vers la Norvège. Or, le voisin scandinave est le premier client des producteurs de fromages suédois.

Calculs politiques

Le premier ministre norvégien, Jens Stoltenberg, s?est, cette semaine, défendu de tout protectionnisme excessif. «Les réactions sont basées sur des informations mensongères: nous augmentons la part des produits dédouanés, les fromages à pâtes molles sont exemptés des nouveaux droits, ainsi que de nombreux fromages à pâtes dures», a-t-il affirmé au quotidien Dagens Naeringsliv. Mais le gouvernement a dû céder aux pressions de son partenaire de coalition, le parti du centre, qui est aussi le parti du monde rural et qui s?alarme de la disparition des exploitations agricoles en Norvège. «Maintenir l?agriculture norvégienne a un coût en raison de la disposition physique du pays. Nous croyons que c?est notre droit d?avoir notre propre production alimentaire et la hausse des droits de douane nous le garantit dans le futur», a justifié dans le quotidien Aftenposten Trygve Vedum, le ministre norvégien de l?Agriculture, membre du parti centriste.

Reste une question: y aura-t-il une réponse de l'UE par une hausse des droits sur les produits norvégiens? Si les mesures de rétorsion ne touchent que les fromages norvégiens, elles ne seront guère porteuses. La pisciculture serait plus sensible. Mais l'UE ira-t-elle jusqu'à une guerre douanière avec la Norvège? D'autant que les distributeurs suédois basés à la frontières pourraient profiter du mouvement. Déjà, 5% des achats alimentaires des Norvégiens se font à l'étranger...


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/10/2012 à 11:16 :
Ecoutez, si la Norvege le fait pour sauver la vie a laur industrie agricole, c'est leur droit et meme devoir! En tant que consommateur je le deplore, mais vous aimerait reduire la Norvege a votre pompe d'essence et fournisseur de poisson. Nous ne sommes pas d'accord. Porquoi on ne trouve que tres difficilement du vin non europeen en France? Il est bien meilleur pour le meme prix que le francais...Les suédois (UE!) l'ont compris...
Réponse de le 23/10/2012 à 9:30 :
Que la Norvege protege son agriculture ne me derange pas, même si ca doit passer par des taxes. Ce que je trouve un peu trop facile, c'est que Tine n'essaye même pas de s'améliorer. Plutôt que de priver les gens de bons fromage, pourquoi n'essaient-ils pas de diversifier leur portefeuille de produit? C'est quand même pas compliqué de faire autre chose que du Jarlsberg et du Gulost! Les consommateurs ne demandent que ca et ca permettrait de developper un peu plus la filière... Après c'est sur, c'est moins facile!
a écrit le 18/10/2012 à 19:44 :
Ils constatent que les norvégiens achètent de plus en plus de fromage à l'étranger (lu dans l'Aftenbladet) mais au lieu de chercher à faire du meilleur fromage, ils augmentent les droits de douanes. Un peu facile...
a écrit le 17/10/2012 à 20:30 :
La Norvège déclare "la guerre" à l'U.E après lui avoir attribué le prix Nobel de la paix! Pas très cohérent ceci!
a écrit le 17/10/2012 à 15:56 :
Le taux parait excessif mais « c?est notre droit d?avoir notre propre production alimentaire et la hausse des droits de douane nous le garantit dans le futur». Et oui. Il faudrait que la France le comprenne.
a écrit le 17/10/2012 à 15:46 :
C´est evident , c´est le camenbert normand qui va sauver l´economie norvegienne !
a écrit le 17/10/2012 à 13:13 :
L'UE...

UE...

Union Européenne...

Faire une taxe sur le rire serait judicieux vue les comiques que nous avons, il n'y aura plu de problème dette avec ça...

Bon je cotise avec un gros "LOL"
Réponse de le 17/10/2012 à 13:36 :
l'UE n'y est pour rien la dedans, je ne comprends pas votre post
a écrit le 17/10/2012 à 11:17 :
Il n y aura plus qu ´à faire passer a 277 % la douane sur les importations de harengs norvegiens !!
5 millions de Novergiens, ca en fait des tonnes de camenber !
Réponse de le 17/10/2012 à 14:19 :
C'est très intelligent comme réaction, effectivement!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :