Malgré la crise, va-t-on vers une « décennie en or » pour l'Allemagne ?

 |   |  567  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Malgré la crise, va-t-on vers une « décennie en Or » pour l'Allemagne ?

L?économie allemande après avoir ralenti ces derniers mois pourrait repartir bientôt. Certains commentateurs se montrent même très optimistes
Et si le découplage entre l?Allemagne et le reste de la zone euro n?était qu?à ses débuts? C?est ce qu?affirment plusieurs analystes et économistes Outre-Rhin. Les récents résultats des différents instituts invalident en tout cas le scénario qui voulait voir l?Allemagne s?enfoncer avec le reste de la zone euro. Le dernier baromètre IFO montre ainsi un moral des industriels allemands qui reste à un bon niveau, certes en recul pour le 6ème mois d?affilée mais qui avoisine la barre des 100, sa moyenne long terme. L?enquête de l?institut DIHK auprès de 28 000 entreprises indique pour sa part que 89% sondés jugent la conjoncture « bonne et satisfaisante » et que seulement 14% d?entre eux pensent à diminuer leurs effectifs.

Chute des exportations


Ensuite, la chute des exportations à destination de la zone euro est certes une réalité mais elle n?a pas eu l?effet dévastateur attendu : à fin août 2012, celles-ci sont mêmes en progrès de 5% par rapport à 2011, à 734 milliards d?euros. « Depuis quelques mois les exportations à destination de la zone euro ont fortement baissé et ne seront pas entièrement compensées par les autres pays. Mais la plupart des entreprises pensent que ce ralentissement est temporaire et nous attendons également une amélioration l?an prochain» explique Ulrich Kater, chef économiste chez Deka Bank à la Tribune.


« Accélération de l?activité mondiale dans les prochains mois »


Même diagnostique à l?Institut berlinois DIW: « on s?attend à une accélération de l?activité mondiale dans les prochains mois, particulièrement dans les grands pays émergents comme la Chine » analyse Ferdinand Fichtner chef de la conjoncture de l?institut. Du côté des grandes entreprises allemandes, les derniers résultats sont également au rendez-vous et de Continental à Adidas, en passant par Bayer, Henkel, Merck ou SAP, les groupes allemands annoncent des bénéfices records. Un dynamisme qui devrait perdurer : les carnets de commandes des constructeurs de machines-outils sont bien remplis, l'industrie électrotechnique enregistre des exportations plus fortes que jamais, la Chimie présente des perspectives stables et l?industrie IT profite du boom des smartphones.


Une décennie « en or » ou « en argent »


Dans un récent rapport, la Deka Bank met en avant une croissance potentielle en Allemagne - la croissance long terme que le pays est en capacité de fournir- qui redémarre aux débuts des années 2000,atteint aujourd?hui les 1,5%, et continue sa progression à contre-courant de l?ensemble de la zone euro. Un ensemble d?indicateurs qui font pousser des ailes à certains observateurs. Récemment, un économiste de la Berenberg Bank déclarait dans les colonnes du Financial Times Deutschland « Cette année, en raison des turbulences dans la zone euro, l?économie du pays n?a pu en profiter pleinement mais fondamentalement une décennie en or paraît possible pour l?Allemagne ». Alors que d?autres parlent d? « années grasses », Ulrich Kater temporise et attend, lui, des « années en argent ».« Nous pensons que les freins à la croissance vont diminuer en 2013 et que les pays du Sud de l?Europe vont redémarrer en 2014. Il n?y aura alors plus d?obstacle pour le pays » conclut l?économiste.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/11/2012 à 14:26 :
Ce sont les Allemands qui ont imposé l'Euro fort (Euro = Deutsch Mark) et, ce faisant c'est l'Euro qui détruit les industries des pays d'Europe du Sud et même celle de la France.Quand on ne peut plus dévaluer et qu'on a une monnaie trop forte, on coule !
L'Allemagne a un excédent Commercial de 210 milliards d'euros, ayant profité essentiellement à son économie (60 % de ses exportations en Europe),la France depuis qu'elle a adopté l'Euro a un déficit de son Commerce Extérieur de 75 milliards d'euros.

La construction de l'Europe a été dénaturée par des Instances, non élues par les peuples européens, telle que la Commission Européenne (prenant des décisions à l'encontre des économies des pays européens au nom de l'ultra-libéralisme, laissons faire le marché !) et enfin l'adoption d'une Monnaie Unique l'Euro (à la quelle s'ajoute la crise américaine des subprimes).

Tout cela révèle l'impasse dans laquelle se trouve la zone Euro, qui ne nous protège pas, car elle organise une concurrence déloyale à l'intérieur et à l'exterieur de l'Europe.

Pour comprendre le rôle de la monnaie, allez voir cette excellente conférence en ligne !
http://www.u-p-r.fr/sortie-de-leuro/faut-il-avoir-peur-de-sortir-de-leuro
http://www.u-p-r.fr/videos/conferences-en-ligne/pourquoi-leurope-est-elle-comme-elle-est

a écrit le 26/10/2012 à 16:46 :
il y en a assez du racisme pro ou anti-germanique: les allemands ne sont ni meilleurs ni pire que les autres mais là ou les autres font une concurrence de basse qualité a bas prix, ils font souvent le pari que la qualité même chère est un atout publicitaire et marchand fort. Le "pas cher" vise une clientele pauvre qui fuit des qu'elle s'enrichit. A terme en fabriquant des voitures pas cheres en France on donne le sentiment qu'on ne sait pas faire autre chose, ce qui est faux mais difficile à faire admettre.
Réponse de le 26/10/2012 à 19:04 :
Je dirais que les allemands sont assez exigeant dans leurs choix d´achat et savent tres bien evaluer l´asspect prix et l´aspect qulaité d´un produt.
Comment expliquer sinon le succes commerical de DACIA en Allemagne car on en voit de + en + et les critiques ( statistiques de pannes) sont excellentes ???
a écrit le 26/10/2012 à 16:42 :
Il faut éviter de géneraliser et surtout il faut différencier selon des régions.
Bien sûr il y a des regions ou le niveau de vie est bas comme le Nord du pays ou dans l´ex RDA.
Mais si prenez le reste du pays, la Rhenanie-Westphalie,le Palatinat , la Hesse, le Baden-Wurtemberg en finissant par la Baviere vous y constaterez un niveau de vie geneneralement très élevé et tout a fait mais comparable à l´Alsace. !
Ce n´est pas special a l´Allemagne. Allez en Suisse, Autriche, Lombardie, Pays BaS c´est le meme niveau d´aissance materielle.
Ce matin je regardais mon patelin sur Google Earth (au bord du Rhin, au sud de Frankfurt) j´ai ete sidéré par le nombre de maisons couvertes de panneaux Photo-Voltaiques. J estime que 5o% des maisons particulieres en sont equipées donc que les proprietaires ont investit environ 20.000 euro de leur poche pour cette décoration.
Je voyage beaucoup, au moins 3 fois par an (je suis aussi un pauvre retraité), surtout pendant la mauvaise saison (en 2012 deja 40.000 km). Dans les aeroports, à New York, Santiago, Mexico city , Sydney , Vancouver etc. etc. la langue étrangere la plus entendue et de tres loin, c´est l´allemand et dans les hotels ce sont les touristes allemands qui dominent, en particulié des retraités.
Quand au collapse demographique, certes il y aura un petit probleme dans 20-25 ans mais vue le nombre d´emmigrés qui arrivent chaque jour avec souvent des grandes familles , je ne pense pas qu il y aura une penurie comme certain le prédisent.
Il faudrait arreter de peindre le diable au mur !
Je constate qu il y a de nombreux francais vivant en Allemagne sur ce forum. Je suis convaincu qu ils ne voient pas les choses differement ..



a écrit le 26/10/2012 à 13:49 :
Les allemands sont en déficit démographique.
Les allemands ne sont pas dirigés par des baby-boomers tout pour ma gueule et après moi le déluge depuis 40 ans.
Réponse de le 26/10/2012 à 14:28 :
Hi ,
Démographie nul, alors il n' y a que des baby- boomers la bas ? ce qui explique leur croissance.
allez au boulot les retraités compte sur toi....
Réponse de le 26/10/2012 à 19:17 :
Il n'y a pas de baby boomers dans le pays qui a perdu la guerre. Il y a une main d'oeuvre bon marché sortie tout droit d'Allemagne de l'est et issue de l'immigration ce qui n'a rien couté en formation.
a écrit le 26/10/2012 à 13:05 :
Je ne suis guère étonné car ce pays cultive l'art du commerce associé à une rigueur germanique qui permet de croître sans cesse ... exemple dont nous devrions nous inspirer depuis 50 ans mais que noue réfutons à cause de notre sempiternel "modèle social" qui cultive la gabégie , l'assistanat et le rêve de la fonction publique ... Il suffit d'aller quelques mois là bas ou simplement en villégiature pour comprendre .
Quand on bosse bien on est récompensé , quand on glande et qu'on vit encore et toujours aux crochets des quelques rares français qui payent l'impôt , l'état providence , on finit par y taper dans le mur ..
a écrit le 26/10/2012 à 11:55 :
J'ai lu quelque part, que l'Allemagne risquait d'entrer en récession au début de l'année prochaine.
Réponse de le 27/10/2012 à 23:25 :
Vous feriez bien d'avoir de l'esprit critique vis à vis de ce que vous avez lu "quelque part"
a écrit le 26/10/2012 à 11:00 :
Je n'ai plus de "sympathie" pour l'Allemagne depuis que je sais que l'Allemagne cherche à affaiblir l'industrie française. Or, affaiblir l'Industrie de la France, c'est affaiblir considérablement son économie. L'Allemagne cherche clairement à dominer économiquement la France. Et après la domination économique vient la domination politique, ça rappelle de mauvais souvenirs ...
Réponse de le 26/10/2012 à 11:43 :
L'allemagne ne cherche pas a dominer la France, elle l'a domine de part en part par la force des chose et depuis longtemps tout simlpement .Son organisation, son pragmatisme son efficience tous azimutes font et ferons dans l'avenir un carnage economique chez nous.
A la fin il faudra lever les mains en l'air et se soumettre.Malheureusement je souffre aussi comme vous.
Réponse de le 26/10/2012 à 16:33 :
L'Allemagne ne cherche pas à dominer, elle domine naturellement grâce à sa discipline et son sérieux. Qu'on fasse pareil en France et on dominera aussi.
Réponse de le 26/10/2012 à 16:59 :
vous ne devez pas connaître les allemands pour dire cela...
Réponse de le 28/10/2012 à 11:01 :
N'importe quoi. Personne ne cherche à dominer qui que ce soit, juste à vendre des produits.
Réponse de le 10/11/2012 à 15:30 :
L'Industrie française est LA SEULE RESPONSABLE de la situation qu'elle traverse.....incapable de voir à long terme, incapable d'investir et incapable de pénétrer durablement le marché allemand par manque de sérieux et de stratégie. Celui qui écrit que l'Allemagne cherche à affaiblir l'Industrie française n'a vraiment rien compris.....va passer 10 ans en Allemagne comme moi tu comprendras que la France et les idiots qui la gouvernent politiquement et économiquement sont les VRAIS RESPONSABLES d'une situation qui est déjà irréversible!!
a écrit le 26/10/2012 à 10:58 :
Ce n'est pas Lou_Papet qui astique la belle calandre de BMW ?
a écrit le 26/10/2012 à 10:31 :
En Allemagne en 2010, 23,1% des salariés, soit 7,84 millions de personnes, touchaient un salaire qualifié de "bas", inférieur à 9,15 euros bruts de l'heure, selon une étude publiée mercredi par l'institut de recherche sur le travail de l'université de Duisbourg-Essen.Couplé aux 2,5 millions de mini jobs à 1 euros.Et on atteint plus de 10 millions de personnes exploités.C ca le modèle allemand tant vanté.....Par contre les grands patrons vont bien,ils vous remercient de vos préoccupations à leurs egards
Réponse de le 26/10/2012 à 12:00 :
ce que vous oublie de dire c est que le salaire est complete par des allocation si vous touchez moins qu un minimum (defini en fonction du nombre de personnes dans votre menage)
de meme les mini job sont a 400 ?/mois pour du temps partiel, pas 1 ?/h. Le 1?/h c est pour les cas sociaux qui sont employes dans des emplois au benefice de structure sans but lucratif (marie, universite, bibliotheque ...)
Vivant en Allemagne, je peux vous dire qu ele niveau de vie y est bien superieur a la france, c est pas pour rien si on a beaucoup de francais qui viennent ici: meilleur salaire, cout de la vie inferieur (surtout immobilier), charge de travail inferieure, meilleure consideration du personnel
Il y a evidement des exceptions comme partout, et des abus, comme les hungerlohne (les salaire de la faim mot pour mot) qui ne permette pas de vivre decement et qui force la personne a beneficier des services sociaux, mais c est loin d etre pire qu en France
Réponse de le 28/10/2012 à 2:27 :
vivant en Allemagne, je contredis une partie des propos de cdg: le cout de la vie est bien supérieur en Allemagne (il faut éviter de toujours comparer à Paris...), et la qualité de vie est assez pourrie.
Cela dit, oui, beaucoup de Francais y ont émigré, de la meme facon que beaucoup ont émigré à Londres, aux US ou en Asie.
Notons que les revenus de transfert (allocs, rsa etc.) sont effectivement bien supérieurs en France, notamment relativement au cout de la vie. Donc quand on est pauvre, mieux vaut rester (ou rentrer) en France.
a écrit le 26/10/2012 à 10:16 :
Je me permets d´ajouter ma sauce aux commentaires ci dessous tous origaires de "profonds connaisseurs" de la socité, de la vie économique et de l´industrie allemande.
Bien évidement l´article de Marc Meillassoux n´est que le propagande à 3 sous ...
parce ´Allemange est a 95 % dependenes des exportations en Grèce et au Portugal.
Pas 25% mais 85 % des Allemandes sont des Hartz 4 et vivent dans la pauvereté.
Dans toutes les grandes villes, Munich, Düsseldorf, Hamburg vous verrez des queues de retraiités faire la queue aux " Tafel" (distribution alimenaire gratuite).
Les allemads n´ont plus d´enfants. Les maternelles et KITA sont désertés,
Les grands groupes -. AUDI, SAP, BASF preparent des licenciement en masse ( chut c´est encore secret) et leurs usines en Chine, au Bresil USA etc.n´existent que sur le papier.
L´economie allemande ne fonctionne que fgrace aux Turcs emmigrés et aux Grecs qui sont venus planquer leur fric ici ou aux compatriotes qui achetent des VW Golfs plutot que des Meganes....
Voila, j´y habite depuis 40 ans je suis retraité ici et moi aussis j´appartiens a cette classe de pauvres démunis !
Réponse de le 26/10/2012 à 11:15 :
J'ai des amis en Allemagne qui ne tiennent plus le choc de la misère. Ils reviennent juste d'une visite à Hong Kong (logé bien sûr chez des amis, pas à l'hôtel!) leur carte freqeunt flyer regorge de points car ils ont accumulés trop de "miles", incessament obligé de fuir la dure réalité dans ce pays. Leur appartement de 130 m² les angoissent, ils sont obligé d'invesir dans un loft pour puvoir respirer. Un autre couple a vendu sa voiture, car il ne prends plus que l'avion pour aller au travail, sa femme a été obligé d'accepter un travail avec une hausse de 50 % sur son salaire. Dans les rues, les gens circulent en vélo, malgré le froid et la pluie, les magasins sont inacccessible, car trop bondé, et beaucoup sont obligés de manger aux restaurants, car leurs femmes de ménages les ont quitté et ils ne peuvent plus utilisé leurs cuisines.
a écrit le 26/10/2012 à 9:52 :
Notre PME exporte 25 % du total des ses exportations en Allemagne. Malgré le dynamisme de nos ventes aux pays émergents. C'est l'importateur le plus puissant de l'Europe. Personne n'oserait plus commenter les chiffres de chômage, si cette machine s'arreterait. Comme fournisseur principal dans les technologies clé, l'Europe ne pourrait fonctionner sans les importations allemandes. Mais ceci est valide à l'échelle mondial. Les échanges en zone euro ne cessent de baisser (pas dans l'absolu mais relativement aux autres marchés) et sont tombés à environ 38 % du total des échanges en zone euro. La faiblesse des autres partenaires zone euro est impardonnable. Chaque jour de plus de palabres, d'indignation, de crise de colère et surtout de cette volonté farouche de vouloir repousser les nombreuses réformes nécessaires sont des jours perdu. La "crise" l'obligant, l'Allemagne va et du fait de présence mondiale, très fortement ressentir le recul des ses ventes. Mais les ressources financières de ses entreprises vont effectivement permettre d'encore gagner des parts de marché et de ressortir avec vigueur encore plus surprenante de la crise qu'en 2009. Le problème des entreprises françaises est qu'elles ne peuvent plus encore baisser significativement leurs ventes, (il n'y a plus de matière à baisser) mais elles risquent de rater encore une fois la reprise mondiale. En 2009, la reprise des entreprises françaises a été déjà très lente, et les marges ont continué de s'éroder. Arrêtons de nous inquiéter pour l'Allemagne, gardons les absolument en Europe, mais redressons vite la situation, elle est plus que critique, en France.
a écrit le 26/10/2012 à 9:46 :
le vrai luxe, c'était de s'acheter un "haut de gamme" francais qui coute cher en réparations et qui ne fait pas beaucoup de km. Acheter une berline allemande en espérant qu'elle soit fiable et qu'on puisse la revendre cher, c'est déjà un recul. Faut pas réver, ils ne s'en sortiront pas encore très longtemps en vendant des produits de luxe.
Réponse de le 26/10/2012 à 15:53 :
C'est vrai que le haut de gamme français 607 et C6 est fabriqué à l'unité: 2 voitures par jour, du grand luxe!
a écrit le 26/10/2012 à 9:29 :
Mr hollande aimerais tellement avoir une industrie automobile aussi performante ! mais l'industrie automobile allemande est industrie plutôt haut de gamme, véhicules de "riches"et mr hollande n'aime pas les riches ...... hi hi hi
a écrit le 26/10/2012 à 9:26 :
Age d'or pour les statiticiens,les politiques et les elites mais en aucun cas pour les salaries a 1 euros,les retraites de plus en plus pauvre et les chomeurs....Derriere les chiffres il ya l'humain.La chine aussi a de tres bon chiffre....Doit on de nouveau autoriser le travail pour les enfants?
Réponse de le 26/10/2012 à 10:03 :
les jobs a un euro, c'est essentiellement pour les ' rmistes' allemands longtemps deconnectes du marche du travail, et les retraites a faible ressources, genre artisans, qui vont ramasser les bouteilles....... si tous les allemands etaient a un euro, ca se saurait....
Réponse de le 26/10/2012 à 10:27 :
Les jobs a 1 euro remplacent le travail d'un salarie avec un vrai salaire.Si job il ya,qu'il soit remunere comme les autres....Sinon c un emploi fictif(sauf que la,ils sont a 1 euros,la ou les elus emergent a 6000 euros en moyenne en job fictif)
Et vous trouvez cela normal que des retraites soient oblige de faire des jobs a 1 euros?....
C un systeme a la chinois,sous remuneration,exploitation.On fait peser tout les risques et tout les maux sur les salaires et salaries,pendant que les boys aux manettes vivent dans l'opulence.Vous ne voyez pas l'ideologie derriere ces mesures?(et je ne parle meme pas de leur inneficacite en terme de retour a l'emploi,quel employeur serait assez fou pour remplacer son esclave a 1 euros par un vrai salarie avec des droits et tout....)
Quand aux nbs d'allemands travaillant a 1 euros,ils sont 2,5 millions en explosion complete,ils etaient 1 millions 1 an plus tot
Et la situation salariale n'est guere mieux dans les pme.Seul les salaries de grans groupe s'en sortent tres bien.En moyenne,un salarie francais gagne plus qu'un salarie allemand....
Réponse de le 26/10/2012 à 11:34 :
Et la marmotte... Dieu que l'aigreur est laide. Et le mesnonge vil.
a écrit le 26/10/2012 à 9:24 :
Pas très réaliste, les exportations vers la zone euro ne sont pas près de repartir, quant à l' Asie, en particulier la Chine, une crise est possible rapidement.
a écrit le 26/10/2012 à 9:24 :
C'est ce que l'on peut leur souhaiter, c'est merite car depuis la fin de la 2 guerre mondiale les allemands n'ont pas arretes d'etre efficients efficaces et pragmatiques,La ruee vers l'or aura bien lieu en 2014 ou avant quand la France et autres pays du sud se jetterons de nouveau sur les produits allemands.Le piege germanique se refermera et le pays sera en or.
a écrit le 26/10/2012 à 9:22 :
Toutes les diseuses de bonne aventure germaniques ont fini de préparer le terrain pour la ré-élection de Mme Merkel. C'est bien mais avec des "devrait...", "pense que..." et autre nous pourrions faire passer Melenchon pour un UMP.
a écrit le 26/10/2012 à 9:21 :
Une décennie en or pour qui? Certainement pas pour les 20% de salariés Allemands qui gagnent moins de 400? par mois, où pour certains retraités qui ont du mal à survivre En allemagne c'est la croissant apauvrisante pour beaucoup d'Allemands. Quel beau système.
Réponse de le 26/10/2012 à 12:04 :
c est sur que le systeme francais c est bien mieux: on saigne a blanc les jeunes afin de payer croiseres aux retraités. Et l etat francais pompe de l argent qu il n a pas afin de maintenir une bulle immobiliere qui incite a des investissement non productifs

Si on voit plein de jeuense francais en RFA, c est pas a cause du climat ;-)
a écrit le 26/10/2012 à 8:55 :
ce qui est sur, c'est que si l'économie mondiale repart demain, l'Allemagne a tous les atouts en main pour démarrer au quart de tour. L'histoire de la croissance potentielle montre bien que quand on réforme un pays, on peut réunir les conditions favorables pour la croissance. Avis aux politiques français...
a écrit le 26/10/2012 à 8:51 :
De quoi méditer...
Réponse de le 26/10/2012 à 10:15 :
@a toto 14 - Vous faites erreur.L'allemagne va continuer a produire des produits fiables et
surtout trés désiré par l'ensemble des pays qu'ils soient européens ou autres.
A titre d'info,je cherche a changer mon véhicule dans les occasions actuelles,les voitures allemandes de la même année que les françaises et de la même catégorie valent environ 25% de
plus et cela partout et dans toutes les marques et les vendeurs insistent sur la qualité et la fiabilité pour donner une réponse aux acheteurs potentiels.Ce n'est pas demain que les produits allemands seront dévalorisés.
Réponse de le 26/10/2012 à 16:57 :
je roulais en polo tdi, que des ennuis: boîte de vitesse, lève-vitres électriques par 3 x, problème axe arrière mal réglé en usine, optique avant, commodo HS = voiture pas fiable et très cher en entretien.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :