Union bancaire : Angela Merkel accusée de privilégier son intérêt personnel en Allemagne

 |   |  250  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : REUTERS)
Le principal adversaire d'Angela Merkel aux législatives de 2013, le candidat social-démocrate Peer Steinbrück, a accusé dimanche la chancelière allemande de privilégier ses intérêts dans les discussions sur l'union bancaire avec les partenaires européens.

Voilà une nouvelle qui devrait satisfaire François Hollande, lui qui milite pour la création de l'Union bancaire européenne dés 2013. Angela Merkel, au refus de laquelle se heurte le président de la République, a été accusée dimanche par son adversaire social-démocrate aux élections allemandes de 2013 d'avoir repoussé la création d'une union bancaire européenne afin de préserver ses chances d'être réélue. Peer Steinbrück a en effet affirmé à la radio publique Deutschlandfunk que l'actuelle chancelière avait un intérêt personnel à faire repousser par l'Union européenne la modification du système bancaire européenne jusqu'après les élections allemandes prévues en septembre ou octobre 2013.

Ce parce qu'en cas d'adoption de l'union bancaire, "l'Allemagne y verrait une recapitalisation directe des banques", a expliqué Peer Steinbrück. 

Supervision bancaire en 2013

Les dirigeants européens se sont engagés lors du sommet européen de jeudi et vendredi derniers à instaurer en 2013 un mécanisme de supervision des banques dans la zone euro, outil indispensable dans leur stratégie de sortie de crise, au terme d'un compromis franco-allemand. Ce dispositif, première étape vers une union bancaire, est d'autant plus important qu'il est la condition pour que le pare-feu de l'union monétaire, le MES, puisse recapitaliser directement les banques en difficulté. Les Européens se sont engagés sur l'année 2013, comme le souhaitait la France, mais de manière progressive, selon les voeux de l'a chancelière allemande.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 12/01/2013 à 11:40 :
Le candidat SPD -social-démocrate- Peer Steinbrück a fait une tentative de suicide politique!
On ignore quelles ont été ses motifs, mais ces dernières déclarations ne peuvent être du à la simple maladresse. Selon les sondages il est maintenat au plus bas de sa popularité, en fait même plus bas que Westerwelle, ce que l'on considérait il y a encore peu de temps comme impossible.
Alors comment interpréter ces tentative d'auto-destruction?
Le SPD se rend peut-être compte que ce ne serait pas dans l?intérêt de l'Allemagne de changer Merkel conter Steinbrück actuellement ?
Ou, les partis politiques allemands obéissent au doigt et à l'oeuil au gros capital, y a-t-il eu des ordres dans ce sens?.
On ne peut pas exclure la possibilité que des directives aient été envoyées au SPD par le puissant Deutscher Arbeitgeber Verband dans ce sens et que Steinbrück, vu la Nibelungentreue propre aux Allemands, s'est exécuté.
N'oublions pas que l'hymne national allemand dit - Deutschland über alles - l'Allemagne avant tout.
Ce que ne dit pas nôtre hymne national, nous nous contentons d'abreuver nos sillons avec un sang impur.
a écrit le 22/10/2012 à 0:02 :
Il est difficile d'affirmer que, lors du sommet de Bruxelles, la chancelière allemande n'ait pas eu quelque arrière-pensée électorale en voulant faire repousser au 1er janvier 2014 l'entrée en fonction, sous l'égide de la BCE, de l'organisme qui sera chargé de la supervision des 6'000 banques européennes. Mais, comme souvent en d'autres circonstances, Angela Merkel devrait se raviser et permettre ainsi au MES de se porter au secours des banques en difficulté au second semestre 2013 déjà ou même avant. Au premier rang desquelles, les banques espagnoles. A cet égard, l'urgence est telle qu'on ne voit comment il serait possible - comme elle l'a souhaité après le sommet - d"exclure toute action rétroactive sur les dettes anciennes. C'est comme si elle donnait son accord pour créer un "corps de pompiers" autorisé à intervenir sur les seuls risques futurs, mais prié de ne pas lutter contre les dangers incendie imminents.
a écrit le 21/10/2012 à 21:01 :
On oeut retrourner à Steinbrück la même critique :i Il tient ces propos pour privilégier son intérêt personnel. En Allemagne comme en France, les propos de gauche ne volent vraiment pas haut!
a écrit le 21/10/2012 à 18:37 :
Tiens, au moins dans sa prise de position a-t-il davantage de courage que François Hollande !
a écrit le 21/10/2012 à 17:39 :
François, Peer : même combat, celui mené contre l'avenir de l'Europe pour financer l'obésité morbide des Etats socialistes en fin de vie. En effet, la recapitalisation des banques n'est pas faite pour les beaux yeux larmoyants des banquiers mais bien pour préserver la capacité d'achat de titres publics par ces mêmes banques. Il s'agit ici de monétisation indirecte, mais de monétisation quand même, qui nous enfonce chaque jour un peu plus profondément dans la crise terminale des Etats providentiels. On "sauve" les banques qui "sauvent" les Etats qui "sauvent" les banques qui "sauvent" les Etats etc. A chaque fois, on augmente la montagne de dette pour maintenir à tout prix l'illusion socialiste, au prix de la ruine des populations assujetties.
Réponse de le 21/10/2012 à 19:35 :
"Etats providentiels" c'est le bon terme, mais pour qui?
Réponse de le 22/10/2012 à 9:13 :
populations assujetties ?? ben oui, on a bien vu ce que cela a donné avec Merkozy , les populations ont été totalement assujetties aux intérêts des banques
Réponse de le 22/10/2012 à 10:00 :
Letroll qui découvre le socialisme de connivence liant les Etats et les banques... Autant de naïveté, c'est rafraîchissant.
Réponse de le 22/10/2012 à 12:09 :
Je ne suis pas de gauche, mais en lisant votre commentaire on peut en déduire que bien plus que la crise économique, la crise du bon sens a fait des ravages considérables, car faire peser la crise actuelle sur l'état providence est la résultante d'une désinformation de ceux qui veulent faire oublier leurs responsabilités dans les subprimes, les délocalisations, le pillage des économies, l'évasion fiscale, la fraude fiscale, l'incivilité fiscale, les fraudes à la TVA
a écrit le 21/10/2012 à 17:37 :
encore un article avec en photo un vieux empêtré dans la politique.
Réponse de le 21/10/2012 à 18:04 :
Je trouve que par rapport à la dernière photo que j'ai vue de lui, François Hollande fait plus vieux sur celle-ci. Il a beaucoup mangé depuis son arrivée à l'Elysée.
Réponse de le 22/10/2012 à 7:13 :
Il est vrai que François semble avoir pris du poids depuis son arrivée à l'Elysée. On devrait pouvoir faire des économies sur son budget alimentaire. Ceci serait salutaire pour sa santé !:)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :