Une journée de protestation générale en Europe contre l'austérité

 |   |  400  mots
Manifestation anti-austérité à Bruxelles, en décembre 2011. Copyright Reuters
Manifestation anti-austérité à Bruxelles, en décembre 2011. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La "journée européenne d'action et de solidarité" à laquelle appelaient les principaux syndicats européens a été marquée par des violences entre la police et des protestataires en Espagne et en Italie. Les manifestants - plusieurs milliers dans toute l'Europe - manifestaient contre les mesures d'austérité prises par leurs gouvernements.

Espagnols, Italiens, Portugais, Grecs ou Français... Quelque dizaines de milliers de manifestants ont unis leurs voix contre l'austérité en Europe ce mercredi 14 novembre. La Confédération européenne des syndicats (CES) incitait à faire grève de façon coordonnée pour davantage de poids face aux pouvoirs politiques en place. "À semer l'austérité, on récolte la récession, l'augmentation de la pauvreté et l'angoisse sociale", a pour sa part clamé la secrétaire générale de la CES, Bernadette Ségol. Selon les syndicats européens qui prennent part au mouvement, les politiques d'austérité prolongent et accentuent la crise économique et sociale née de la crise de la dette souveraine.

Des heurts avec la police

La journée a été marquée par des heurts avec la police dans certains pays. A Madrid, la police anti-émeute à sorti les matraques. En Italie un représentant des forces de l'ordre a été blessé à Turin et cinq autres moins grièvement à Milan.

Dans les pays les plus durement touchés par la crise, les syndicats avaient appelé à la grève générale. Seuls 20% des trains inter-cités et un tiers des trains de banlieue devaient circuler en Espagne. A Lisbonne, le métro était  fermée et seuls 10% des trains devaient circuler dans le cadre d'un service minimum ordonné par les tribunaux. En Italie, le premier syndicat du pays a appelé à des arrêts de travail de plusieurs heures. En Grèce, les syndicats du public et du privé ont demandé trois heures d'arrêt de travail en solidarité au mouvement en Espagne et au Portugal. Des actions symboliques sont également au programme en Allemagne, en Autriche ainsi qu'aux Pays-Bas.

En France, le gouvernement considère ces manifestations comme un soutien

En France, plus de 130 manifestations et rassemblements  étaient prévus. "C'est la première fois dans l'histoire de l'Europe qu'aura lieu une mobilisation d'une telle ampleur simultanément dans nombre de pays", se félicitait mardi la CGT. .Le ministre des Finances Pierre Moscovici a affirmé prendre la "mobilisation contre l'austérité comme un point d'appui pour les politiques progressistes que nous menons", insistant sur "la réorientation de politique européenne en cours". La veille, le président de la République prononçait un message similaire au cours de sa conférence de presse.

(article créé le 14/11/2012 à 7h30, mis à jour à 18h38)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/11/2012 à 9:27 :
manifestation CONTRE l?austérité : profonde erreur d'analyse, nous devrions manifester en France POUR la conservation des droits acquis, la protection de note modél social, la préservation de notre bien être. En effet alors que les pays émergents améliorent leurs niveaux de vie grâce a la création de richesse généré par leur dynamisme économique, nous les Francais nous préservons notre mode de vie par l?emprunt. Tous nos régimes sociaux sont déficitaire, toutes les municipalités sont super endettées et l'on subventionne notre énergie verte sous prétexte de bien étre écologique. Peux t'on éternellement vivre a crédit voila la vrai question ?
a écrit le 15/11/2012 à 9:15 :
mr. moscovici a tacler tous les journalistes qui osaient traiter ce gouvernement de "socio-libéraux"
a écrit le 15/11/2012 à 1:28 :
"En France, le gouvernement considère ces manifestations comme un soutien"

Sponso par Carambar le gouvernement !!!!
a écrit le 14/11/2012 à 23:28 :
Nous voila rendus à la croisée des chemins depuis 40 ans. Ceux qui sont contre l'austérité déclareront-ils la guerre au gouvernement comme on le voit chez nos voisins?
a écrit le 14/11/2012 à 22:42 :
NON à l'austérité ! Non à la crise ! ..;et NON à la pluie pendant les vacances et jours fériés !! TOUS ENSEMBLE-HEU ! TOUS ENSEMBLE-HEU ! TOUS ENSEMBLE-HEU ! TOUS ENSEMBLE-HEU !!!!
Réponse de le 15/11/2012 à 10:02 :
Moi aussi, je suis contre la crise.
a écrit le 14/11/2012 à 20:14 :
Le printemps européen c'est pour bientôt et il y aura forcément du sang et quelques pendus, il ne fera pas bon d'être au pouvoir à ce moment là..
a écrit le 14/11/2012 à 19:19 :
"la réorientation de politique européenne en cours" !!! Quelle réorientation ? Faudra qu'il m'explique, le père Moscovici. Depuis le début de la crise, on matraque toujours à coups d'austérité les pays en difficultés pour les enfoncer davantage, on prête aux banques à des taux très avantageux et sans contrepartie tandis que les Etats doivent faire appel "aux marchés" à des taux usuriers et doivent se serrer la ceinture, on ne sépare pas les banques de dépôts des banques d'affaires laissant le risque systémique intact, on fait complètement l'impasse sur l'importance du taux de change en terme de compétitivité dans une économie de marché, pas plus qu'on ne propose de rétablir une taxe douanière avec les pays qui pratiquent le dumping social ou manipulent le taux de change de leur monnaie. Et ça se dit "socialiste" !!!
Réponse de le 14/11/2012 à 23:30 :
La vie à crédit n'est pas éternelle... les boomers en ont bien profité, quid de la génération suivante?
Réponse de le 14/11/2012 à 23:38 :
Ben la réorientation en cours: diminution du chômage, de la pauvreté et élévation du niveau de vie!
a écrit le 14/11/2012 à 18:41 :
Un beau bide cette journée , trois pékins dans les rues , toujours les mêmes , aucune légitimité , on ferme ..
a écrit le 14/11/2012 à 11:30 :
l'austérité imposée par l'allemagne va détruire toutes les autres économies européennes.stop aux économies budgétaires absurdes!
Réponse de le 14/11/2012 à 22:27 :
C'est precisement ce que cherches l'Allemagne, pour pouvoir ensuite controler toute l'Europe par les finances.
Il serait temps d'ouvrir les yeux en Europe
a écrit le 14/11/2012 à 10:00 :
Si même le FMI commence à douter de l'efficacité des politiques d'asutérités européennes rien ne va plus.
a écrit le 14/11/2012 à 9:17 :
Les syndicats de fonctionnaires exigent bruyamment de continuer à profiter de la spoliation fiscale dont ils bénéficient sur le dos les producteurs du privé (salariés, entrepreneurs, investisseurs), quoi qu'il en coûte, au prix du chômage massif des jeunes européens et de l'appauvrissement général des populations. Ils ont bien compris que cette crise est LEUR crise et ils feront le maximum pour garder leurs privilèges. Mais voilà, c'est fini : on ne joue plus à leur jeu. Les producteurs réduit en esclavage sont déjà trop taxés.
Réponse de le 14/11/2012 à 9:44 :
C'est clair qu'il n'y aura aucun salariés ni entrepreneurs dans les rangs de ces manifestations.
a écrit le 14/11/2012 à 9:06 :
Ahhhh la France rejoint déjà les PIGS dans la rue , même mentalité ... En fait ce ne sont que les pays de l Europe du sud qui seront dans la rue , le nord préfère travailler lui !
Réponse de le 14/11/2012 à 9:50 :
Le nord de l'europe va travailler et le sud va lutter contre la régression sociale, et oui, à chacun ses préférences...
Réponse de le 14/11/2012 à 9:59 :
Quand l'europe du nord subira les politiques austéritaires ont en reparlera !
Réponse de le 14/11/2012 à 10:56 :
Vous parlez de quelle politiques d'austérité dans le nord de l'europe? J'en n'ai pas pris connaissance de craintes pour l'avenir à ce sujet. Elle viendra quand, pourquoi pour quelles raisons, par quelles mesures? Par exemple Le budget 2013 pour l'Allemagne est bouclé, il n'est pas généreux, mais il sera tenu, celui de la France n'est pas tenable, car basé sur des prévisions de "croissances" bien trop optimistes et déjà erronné et que la France est entré en récession et les perspectives ne sont guère reluisante.
Vous êtes alors le nouveau prophéte du déclin de l'europe du nord? Je vous voit bien "discuter" avec des danois, Finlandais, polonais, allemands ou estonien de l'austérité! Par exemple, l'Estonie a connu de graves problèmes économiques, mais vous devriez faire des efforts de pédagogie pour leurs expliquer le "concept" de l'austérité! Vous verrez que le concept de l'austérité n'y existe pas, par contre ils connaissent le terme et savent que les PIIGS l'emploi. Ne vous renfermez pas dans votre petit monde; avez vous téléchargez l'étude dont je vous en parlez? Elle est intéressante, c'est une description socio-économique de nombreux pays, qui pourra vous aidez à apprécier la situation en France, la vôtre etc. Et ne cherchez pas toujours de "mauvaises" nouvelles pour les autres pays, vous en trouverez toujours pour affiner vons sombres prophécies.
Réponse de le 14/11/2012 à 11:48 :
@déni de réalité, "Elle viendra quand, pourquoi pour quelles raisons, par quelles mesures?" elle viendront car ces économies du nord sont dépendantes de l'activité des pays du sud, par conséquent ils finiront aussi par connaitre la récession du moins celles dans la zone euro. Mais vous pouvez continuer de croire que le modèle allemand à encore de beaux jours devant lui mais permettez moi d'en douter..
Continuer de croire que les pays du sud sont fainénants et assistés si ce genre de cliché vous rassure, d'ailleurs si les pays du nord sont si bien vous devriez penser à vous y installer ça nous ferait des vacances !
Réponse de le 14/11/2012 à 12:26 :
Les plus beaux clichés se prennent en vacances, nous revenons d'un beau voyage en Italie et nous planifions les vacances d'été dans un "cottage" en famille sur une île en mer baltique, Bornholm (Danemark), ou Gotland (Suéde) par exemple. Je tenterais de faire un sondage pour vous et pour évaluer les connaisances de la population locale en termes "d'austérité" dans les cafés du coin;-) J'ai beaucoup voyagé dans ses pays pour les affaires également; mais ce mois, je vais faire un saut pour voir la misère aux US et leurs visions de l'austerity. Hier, j'ai lu sur ce site que l'Allemagne était le 1er investisseurs pour des implantations en Europe. Cela pourrait se fructifier?
Réponse de le 14/11/2012 à 12:37 :
@déni de réalité, ce commentaire confirme bien le fait que ceux qui ne subissent pas l'austérité sont les premiers à la souhaiter et la recommander..
Réponse de le 14/11/2012 à 13:13 :
Bob44, je vais "subir" mes paiements d'impôts qui seront en hausse. N'allons pas discuter qui entre nous 2 subira dans l'absolu le plus ce que vous appelez "austérité. Je pense que les gens souffrent beaucoup plus du chômage ou de l'isolation que de devoir serrer la ceinture. (Il y a aussi des études à ce sujet). Les états doivent redistribuer les recettes, mais il ne faut pas qu'ils s'endettent outre mesure. Le pacte budgétaire est nécessaire et la relance éternelle ne peut pas être financer. Ouvrez les yeux sur le monde qui vous entoure, apprenez des choses sans les caser dans un coin "libérale", austère etc ou gauche/ droite, soyez pragmatique et moins aigri et vous sortirez du déni; bonne chance.
Réponse de le 14/11/2012 à 14:16 :
@déni de réalité "je vais "subir" mes paiements d'impôts qui seront en hausse" vue vos voyages ça devrait tout juste vous enlever une nuit d'hotel ! "Je pense que les gens souffrent beaucoup plus du chômage ou de l'isolation que de devoir serrer la ceinture" je crois que là non plus vous n'êtes pas trop bien placé pour parlé c'est sûr qu'on a pas tous la même taille de ceinture hein ! "pacte budgétaire est nécessaire et la relance éternelle ne peut pas être financer." le pacte est nécesaire si son efficacité est prouvé hors, de manière pragmatique, on voit très bien qu'il ne marche nulle part que l'endettement et les déficits qu'il prétend combattre s'aggravent...mais bon peut être allez vous me citer les exmples où il a marché auparavant (suède, canada, danemark..) mais ces exemples ont été possible dans une situation où la croissance mondiale était bien meilleur et surtout la croissance européenne et où l'austérité n'était pas généralisé. Des nobels, le FMI ne suffisent visiblement pas (encore) à ébranler cette croyance aveugle, ce déni !
a écrit le 14/11/2012 à 8:37 :
C'est gens sont dans le déni, ils n'ont pas compris que toutes ces régressions sociales sont "inévitables" et "pour leur bien".. il faut vite envoyer les libéraux de ce site faire de la pédagogie ça urge...
Réponse de le 14/11/2012 à 9:57 :
va leur expliquer ca, eux qui sont au chomage depuis 5 ans, en espagne au portugal et bien d'autres pays ...
explique leur qu'ils sont dans le deni, quand ils sont obliger de vendre leur maison pour pouvoir continuer a manger, ou d'autres qui vont au secours pop ....
explique leur, pourquoi les grands groupes, font des milliards de benefices, et qu'en plus, ne paient pas d'impots, mais a eux, ouvriers, on leur demande de participer a l'effort national , pendant que d'autres disent qu'ils quittent le continent ...
Réponse de le 14/11/2012 à 11:43 :
@hades vous avez un porblème avec l'ironie visiblement... rassurez vous je serais le premier dans la rue quand ça va péter en France car ça va péter..
Réponse de le 15/11/2012 à 9:03 :
desolé , j'avais pas saisi l'ironie !

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :