Moscovici : "Les conditions d'une sortie durable de la crise de la zone euro semblent en passe d'être réunies"

Malgré qu'aucune solution n'ait été trouvée concernant un éventuel prêt à la Grèce cette semaine, le ministre de l'Economie s'est montré optimiste sur l'avenir de la zone euro ce jeudi devant les sénateurs.
Copyright Reuters

Il aura fallut onze heures de discussions aux ministres des Finances de la zone euro pour finalement... n'aboutir à aucun accord. Dans la nuit de mardi à mercredi, ils ont tenté de trouver une solution concernant le versement à la Grèce d'un prêt pouvant aller jusqu'à 44 milliards d'euros. Ils essaient également de trouver un accord avec les autres créanciers, dont le Fonds Monétaire International (FMI).

Mais cet échec ne semble pas assombrir l'optimisme du ministre Français de l'Economie et de Finances Pierre Moscovici, qui a assuré ce jeudi matin devant le Sénat que "les conditions d'une sortie durable de la crise de la zone euro semblent en passe d'être réunies". "Il est fondamental que ce pays qui a fait tant d'efforts trouve du côté de ses partenaires européens la solidarité dans le bon respect des finances publiques de nos Etats", a-t-il ajouté.

Samaras juge la stabilité de la zone euro menacée

Mercredi, le Premier ministre grec Antonis Samaras n'a pas caché son inquiétude estimant que : "ce n'est pas seulement l'avenir de notre pays mais la stabilité de toute la zone euro qui dépend du succès de la conclusion de cet effort ces prochains jours". "Des progrès ont été faits, mais il en faut encore un peu plus", a pour  sa part déclaré la directrice du FMI, Christine Lagarde.

Une nouvelle session de négociations est prévue pour lundi 26 novembre à Bruxelles afin, une nouvelle fois, de tenter de prendre une décision vitale pour la Grèce, un pays, menacé d'asphyxie.

» Zone euro : le déni de réalité atteint ses limites
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 22/11/2012 à 17:22
Signaler
Ben voyons... Et moi chui le papa et ma soeur c'est les Beatles ! Sacré Mosco , je ne le croyais pas aussi moqueur.

à écrit le 22/11/2012 à 17:22
Signaler
Merci de nous faire autant rire. Un jour allure de clochard, un autre des conneries plus grosse que vous.

à écrit le 22/11/2012 à 17:03
Signaler
Qui croit encore ces politiciens ? Personne évidemment. Ils débitent a longueur d?année des tissus de mensonge. Ils défendent avant tout leurs privilèges et ceux de la ploutocratie bruxelloise comme l'aristocratie de l?Ancien régime.

à écrit le 22/11/2012 à 16:37
Signaler
"Classement des ministres européens : Pierre Moscovici en bas de la liste !" "Le quotidien des affaires britannique Financial Times publie chaque année le classement des argentiers des 19 plus grands pays européens. Dans l?édition 2...

à écrit le 22/11/2012 à 16:22
Signaler
Il raconte n'importe quoi ce SDF !! Encore bourré !!!

à écrit le 22/11/2012 à 16:02
Signaler
Vous vous rappelez Sarkosy en 2012 avant de botter en touche on est sorti de la crise et rebelotte mais à gauche cette fois-ci mais pourquoi mentent-ils toujours autant ?

à écrit le 22/11/2012 à 15:58
Signaler
Merci d'écrire français : "Malgré qu'aucune solution..." => "MALGRE QUE" n'est pas français

à écrit le 22/11/2012 à 15:47
Signaler
"Le quotidien des affaires britannique Financial Times publie chaque année le classement des argentiers des 19 plus grands pays européens. Le Français n'occupe que le seizième rang. Son homologue allemand est à nouveau numéro un." Ceci explique sans...

à écrit le 22/11/2012 à 15:37
Signaler
A SAMARAS a tout compris; il est le vilain petit canard qui continue à s'endetter sans faire de réformes ou en les différant sans cesse. La GRECE est le trou noir de l'EUROPE et malgré sa petite population ;son petit PIB et à cause de son endettemen...

le 22/11/2012 à 20:23
Signaler
Je suis d'accord. L'austerité, depuis trois années, ordonné par l'Europe Germanique a ravagé la Gréce avec de prêts spéculatifs pour payer les "marchants da Venise"(pas pour investissements). Attendez! La peste sera arrivée en France qui est au vi...

à écrit le 22/11/2012 à 15:16
Signaler
C'est à celui qui prononcera la plus grosse connerie. Ils ont tous et toutes du talent pour ça.

à écrit le 22/11/2012 à 15:14
Signaler
Il nous prend vraiment pour des c...s...Il fait du Barouin...

à écrit le 22/11/2012 à 15:04
Signaler
Tout va très bien, Madame la Marquise, tout va très bien, tout va très bien....

à écrit le 22/11/2012 à 14:34
Signaler
La méthode Coué a encore de l'avenir en France. Le déni de réalité par nos gouvernants est invraisemblable.

à écrit le 22/11/2012 à 14:11
Signaler
"France in denial".

à écrit le 22/11/2012 à 14:08
Signaler
j'avais lu "les conditions d'une sortie de la zone euro sont réunies"...

à écrit le 22/11/2012 à 14:05
Signaler
On va sortir de la crise, la France n'a plus besoin de faire d'effort. Une incompétence rare !

à écrit le 22/11/2012 à 13:33
Signaler
Pourriez-vous éviter SVP les "Malgré que " ... Merci de choisir soit la formule "Bien que ceci" ou la formule "Malgré ceci"..; mais surtout pas un mix des 2 !!!

le 22/11/2012 à 14:29
Signaler
C'est vrai que l'a forme laisse à désirer. Lorsque je lis "Pierre Moscovici, qui a assuré ce jeudi matin devant le Sénat que les conditions d'une sortie durable de la crise de la zone euro semblent en passe d'être réunies", je suis frappé par la cont...

à écrit le 22/11/2012 à 13:27
Signaler
de la methode coué

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.