Crise en zone euro : Juncker estime qu'un pic a été franchi

 |   |  266  mots
Jean Claude Juncker, président de l'Eurogroupe. Copyright Fred MARVAUX/REA
Le président de l'Eurogroupe a par ailleurs exclu la possibilité d'une décote de la dette souveraine de Chypre et considéré que l'aide financière prévue pour aider la Grèce serait versée dès la semaine prochaine

Ce matin, alors que François Hollande s'exprimait au micro d'Europe 1, le président de l'Eurogroupe Jean-Claude Juncker était de son coté l'invité de la radio allemande Deutschlandfunk.

Au sujet de Chypre, qui négocie un plan d'aide international avec l'Union européenne et le Fonds monétaire international (FMI), il a exclu la possibilité d'une décote de la dette souveraine de l'île méditerranéenne, soulignant qu'il en allait de la crédiblité de la zone euro. "Nous n'avions pas parlé de tous les pays utilisant le grec comme langue, seulement la Grèce", a dit Jean-Claude Juncker, en référence à la décote consentie par les investisseurs pour les titres de dette émis par Athènes.

"Je m'attends à ce qu'une décote ne fasse pas partie des instruments qui seront utilisés en premier (pour Chypre). Pour ma part, je veux exclure cette possibilité."

Confiant sur la Grèce

Concernant le cas grec, Jean-Claude Juncker s'était exprimé jeudi à l'occasion d'une réunion des minitres des Finances de la zone euro. Il s'est dit persuadé que le programme d'assistance à la Grèce allait repartir sur des bases saines et que l'aide financière prévue serait versée dès la semaine prochaine.

"Nous sommes disposés à adopter différentes mesures pour qu'il en soit ainsi, pour autant que la Grèce ait respecté ses engagements", a-t-il déclaré, estimant par ailleurs qu'il n'était pas certain qu'Athènes ait besoin de mesures supplémentaires pour atteindre l'objectif d'une dette ramenée à 124% du produit intérieur brut (PIB) en 2020.

avec agences

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 22/12/2012 à 6:23 :
L'Allemagne, pays économiquement le plus fort de la Zone Euro, a pu profiter de l'endettement des autres pays pour développer son industrie aux dépens des autres économies de la Zone Euro et ainsi provoquer leur déclin..
L'exemple allemand (cannibalisme) restera espérons le une exception, il nous faut maintenant trouver un remède au mal et aux préjudices causés aux autres économies de l'Union Monétaire Européenne par des traités imposés par l'axe franco-allemand et qui se révèlent être avantageux surtout pour l'économie allemande, parce-que la plus forte!
Seule solution selon moi, le fédéralisme comme aux États Unis, Suisse, Canada et, last but not least, l'Allemagne même qui est le meilleur exemple de réussite du fédéralisme.
Mais, comble du paradoxe, l'Allemagne n'en veut pas et pour cause, elle profite plus que tout autre état de la situation actuelle, qui n'est en fait qu'une sorte de néocolonialisme allemand avec des républiques bananières tout autour. A eux les emplois bien payés, aux autres les bas salaires et emplois polluants.
Réponse de le 22/12/2012 à 9:18 :
Inutile d?accuser l'Allemagne de notre propre incapacité à redresser notre économie ! Nous sommes les seuls responsables d'avoir mis pareille équipe de bras cassés au pouvoir...
Réponse de le 23/12/2012 à 6:01 :
@ Yves, il faudrait quand même par honnêteté mettre le mot "équipe" au pluriel.
Parce-que le Merkosisme est quand même le responsable principal de la situation actuelle de la France.
Vous n'aidez pas vôtre patrie en faussant la réalité ou en calomniant ceux qui ne vous plaisent pas!
a écrit le 21/12/2012 à 17:38 :
"exclu la possibilité d'une décote de la dette souveraine de Chypre" heu oui c'est ça !
a écrit le 21/12/2012 à 14:25 :
Encore là celui-là? Il n'avait pas annoncé son départ? Le pic de quoi? La politesse m'empêche d'écrire auquel je pense avec des guignols de ce calibre.
a écrit le 21/12/2012 à 14:11 :
Fatigué des sorties des édiles pour nous donner leur médiocre opinion pauvrement argumentée sur la sortie de crise. Les apparachicks de gala qui font salon et livrent leur pronostic entre les petis fours et les macarons ça commence à bien faire..

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :