Des milliers de Portugais battent le pavé contre l'austérité

Une nouvelle fois, les Portugais descendent dans la rue pour protester contre la politique menée par le gouvernement de centre-droit dirigé par le Premier ministre Pedro Passos Coelho.
Lors d'une manifestation contre l'austérité à Bruxelles, en 2011. Copyright Reuters

15h, l?heure du départ de la manifestation contre l?austérité à Lisbonne. Ce samedi 16 février, des dizaines de milliers de Portugais devraient manifester dans les rues d?une vingtaine de villes portugaises pour protester contre les mesures d'austérité mises en ?uvre par le gouvernement de centre-droit, sous la tutelle de ses créanciers internationaux. "Nous sommes convaincus que nous aurons dans les rues des dizaines de milliers de personnes qui se sentent lésées par la politique du gouvernement", a déclaré Armenio Carlos, secrétaire général de la CGTP, le principal syndicat portugais qui a appelé à cette journée de protestation.

"Contre l?exploitation et l?appauvrissement"

Les mécontents battront le pavé sous le slogan "contre l'exploitation et l'appauvrissement". Ce mouvement est destiné notamment à protester contre les hausses d'impôts sans précédent décrétées cette année par le gouvernement pour parvenir à des économies de plus de 5 milliards d'euros. "Nous devons montrer au gouvernement que nous sommes très mécontents de cette politique", a souligné Armenio Carlos.

En contrepartie d'un plan de sauvetage de 78 milliards d'euros accordé en mai 2011 par l'Union européenne et le Fonds monétaire international, le gouvernement du Premier ministre Pedro Passos Coelho met en ?uvre un vaste programme de réformes et de rigueur.

40% des jeunes sont chômeurs

Mais l'austérité, que le gouvernement juge indispensable pour rétablir ses finances, a contribué à aggraver la récession tandis que le chômage a connu une hausse spectaculaire et frappe désormais près de 17% de la population active et 40% des jeunes. Le gouvernement prévoit en outre de procéder d'ici 2014 à une vaste "réforme de l'Etat" qui devrait permettre des économies supplémentaires de 4 milliards d'euros. Mais l'opposition de gauche comme les syndicats estiment qu'il s'agit principalement de réduire les fonctions sociales du gouvernement notamment dans l'Education et la Santé.

Pour les mêmes raisons qu'aujourd'hui, des grèves avaient perturbé les transprots du pays le 1er janvier dernier. Plusieurs manifestations avaient déjà eu lieu à l'automne 2012.

POUR ALLER PLUS LOIN :

>> De plus en plus de Portugais refusent la politique d'austérité
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 61
à écrit le 19/02/2013 à 23:59
Signaler
La vague migratoire au Pôle Emploi français est en marche.

à écrit le 19/02/2013 à 7:29
Signaler
Il faudra revenir à une sorte de protectionnisme pour compenser les différences fondamentales entre pays, un protectionnisme qui pénalise les importations et encourage la production locale. Une TVA différentielle me semble être la solution la plus ra...

à écrit le 18/02/2013 à 23:27
Signaler
Qu?ils apprennent à danser? le sirtaki ! Chez Rasta-popoulos ça marche bien !

à écrit le 18/02/2013 à 11:19
Signaler
Ils ont raison de se soulever contre le laxisme. De plus, une telle exclusion des jeunes est une solution finale organisée par le politique!

le 18/02/2013 à 23:05
Signaler
Pensez donc, cette Europe est une bizarrerie qui fait tout ce qu'elle peut pour qu'il n'y ait pas d'emploi et des pauvres. L'innovation et la productivité en zone Sud sont mauvaises! Et pire, on en planque un bon paquet, chez nous c'est la moitié. L...

à écrit le 17/02/2013 à 20:53
Signaler
Il faudrait arrêter de les battre, pour commencer à les jeter.

le 18/02/2013 à 7:20
Signaler
On veut bien, mais elle est où la marre ?

à écrit le 17/02/2013 à 18:49
Signaler
U.E exemple du règne du lobby bancaire régler les dettes des banques par l'argent public!

le 18/02/2013 à 6:18
Signaler
En parlant de lobby, la commission européenne autorise la réintroduction de la farine animal pour nourrir les poissons. Un beau travail des lobbys de l'agroalimentaire,

à écrit le 17/02/2013 à 10:43
Signaler
Et en France, sous le précédent gouvernement les chômeurs étaient des assistés limites parasites et sous la gauche ils n'ont plus d'espoir ils s'immolent par le feu!!!!!

le 17/02/2013 à 15:46
Signaler
une société, une époque "formidables"!! lamentable..

à écrit le 17/02/2013 à 8:14
Signaler
Concernant la Chine, ce pays a une croissance mal équilibrée. La part du PIB se rapportant à la consommation des ménages est très faible en dessous de 30% . On compense le manque de pouvoir d'achat du chinois par des prêts bancaires au lieu d'augment...

le 17/02/2013 à 8:30
Signaler
En réponse à Dynamite.

le 17/02/2013 à 10:04
Signaler
Mais alors ou passe cet argent tiré des ventes chinoises si ce n'est pas vers les salariés. Assisterait on a une accumulation phénoménale du capital sur les seuls "actionnaires" ? Ou sur es intermédiaires chinois ?

à écrit le 17/02/2013 à 6:58
Signaler
Au delà de l'Europe que se passe-t-il en Chine et aux USA? Deux poudrières financières.

à écrit le 17/02/2013 à 6:27
Signaler
Vous vous rappelez toutes les belles promesses au moment du référendum sur le traité de Maastricht ? - « Si le traité était en application, finalement la Communauté européenne connaîtrait une croissance économique plus forte, donc un emploi amélioré...

le 17/02/2013 à 15:51
Signaler
Qu de belles parooollleeessss, quel bel enfumage, que du positif, qu'on nous pronait, on voit ou cela nous a mené, tragique bilan! et dire que c'est passé, juste, juste....remarquez, là encore, si le non avait primé, il se serait transformé en "oui"...

à écrit le 17/02/2013 à 6:21
Signaler
Ce n'est qu'un début. Nous en sommes bien conscients. "Quand des millions de personnes se rendront compte que l'on ne peut plus vivre comme par le passé, la Révolution sera logique et inévitable" D'après le livre d'une jeunesse gâchée "les corps i...

à écrit le 16/02/2013 à 23:32
Signaler
résultat depuis 5 ans raconte.aucun pays n'est fort ,seulement quelque individus

à écrit le 16/02/2013 à 21:04
Signaler
L'exaspération et la grogne sont au plus haut niveau. Les gens veulent une voie nouvelle , un projet commun fondé sur d'autres valeurs que celles qui ont régenté la société ces trente dernières années. La crise est l'aboutissement du fric - roi , des...

le 17/02/2013 à 11:24
Signaler
Il semblerait que cela soit en route mr nouvelle société ...si l'on en écoute certains mais avec cette mondialisation centrée sur le gain pécunier, les dirigeants actuelles, la consommation à outrance, le progrès parfois mal utilisé..., le côté plus ...

à écrit le 16/02/2013 à 19:56
Signaler
Bientôt en France, ce sera la même chose.

à écrit le 16/02/2013 à 19:07
Signaler
Quelques mois encore et toute l'europe s'embrasera , la faute a une commission et une allemagne bornée sur son ortodoxie budgetaire à la con! La tension sociale monte inexorablement en France : l'explosion est proche : mai 2013 ??

le 16/02/2013 à 21:47
Signaler
Le Portugal est ruiné. L'huissier frappe à la porte. Tant que le Portugal ne fera pas défaut (ou ne remboursera pas en monnaie de singe en sortant de l'Euro), le pays s'enfoncera. L'Allemagne n'y est pour rien. Merci l'Euro. Quant à la France, elle p...

le 17/02/2013 à 9:52
Signaler
Les emprunts ont été faits en euros ce qui signifie qu'ils doivent être remboursés en euros. Si le Portugal revient a l'escudo, il devra acheter des euros avec ses escudos pour rembourser la dette. S'il dévalue l'escudos de 50%´ il double sa dette en...

le 17/02/2013 à 10:29
Signaler
Vous pensez vraiment qu'un gouvernement issu de la rue rembourserait cette fameuse dette?

le 17/02/2013 à 10:35
Signaler
Et si le Portugal fait défaut (ce qui est pour moi inévitable à terme), il ne remboursera tout simplement pas...

le 17/02/2013 à 11:19
Signaler
S'il ne rembourse pas cela signifie qu'il ne pourra plus trouver d'emprunteur par la suite, autrement dit cela l'oblige a équilibrer impôts et dépenses immédiatement et ne plus très en déficit . Si le défaut se passe une fois l'équilibre impôts/ dépe...

le 17/02/2013 à 11:47
Signaler
@ Pierre: si vous êtes en train de nous expliquer que ça risque de mal se passer pour les portugais s'ils font défaut, je vous le confirme : cela va mal se passer. Beaucoup de souffrance en perspective. Mais ils en passeront par là. Il y aura peut êt...

le 17/02/2013 à 12:52
Signaler
@kiki Et chez nous, vous croyez que ça va bien se passer ? Je pense que 2014 sera l'année de tous les dangers...même au final l'arrivée d'un régime autoritaire.

à écrit le 16/02/2013 à 17:16
Signaler
Ce que les politiciens ou certains veulent construirent c'est une europe economique forte et que chacun de ces pays contribuent a l'essor europeen avec ses arguments propres .Les economies bancales comme celles de la France, Grece Portugual et autre...

le 16/02/2013 à 17:35
Signaler
Nous assistons à un effet domino, les pays, qui aujourd'hui, paraissent épargné ne le seront plus demain.,

le 16/02/2013 à 19:03
Signaler
blablabla d'europésiste. La seule issue à cette europe est d'en sortir le plus vote possible.

le 16/02/2013 à 19:12
Signaler
+ 100 UE =CANCER !!

le 16/02/2013 à 19:58
Signaler
Il faudrait que la FRANCE cesse de traîner des millions d'assistés, d'étrangers et de sans papiers divers, qui plombent tous nos comptes sociaux.

le 17/02/2013 à 10:01
Signaler
@@ Hectopascal : C'est malheureusement loin d'être si simple. Ce qui plombe les comptes sociaux ce sont l'inflation du prix et du volume des actes médicaux, des médicaments...et surtout la retraite ( explosion du ratio nombre de retraités par actif)...

le 17/02/2013 à 11:15
Signaler
Mais aussi le nombre de fonctionnaires et l'etat qui ne fait aucune coupe franche dans les dépenses !

le 17/02/2013 à 14:30
Signaler
Bien sur que l'on doit aussi baisser le nombre de fonctionnaires, mais cela ne doit pas nous tromper. L'essentiel des dépenses c'est bien les retraites. Sans le vieillissement de la population le taux de prélèvement obligatoire ne serait pas de 56 %...

le 17/02/2013 à 16:15
Signaler
ne vous désolez pas, ça viendra! vous parviendrez à atteindre votre rêve, lorsque nous aurons disparus, n'est ce pas? ce sera "la dolce vita", hein? il vous faudra malheureusement attendre encore un peu, car , on "s'accroche" ! eh! oui!

à écrit le 16/02/2013 à 16:45
Signaler
Non à la dette ! Non au chômage ! Non à la pauvreté ! ... bon, ben, maintenant que c'est dit , si quelqu'un avait une solution ... !!! parce que j'ai pas vraiment l'impression que ce soit très constructif, tout ça !!!??

à écrit le 16/02/2013 à 16:15
Signaler
Le peuple portugais paient , entre autres, pour le scandale politico-financier concernant la « BPN » et la mauvaise posture financière de la « BCP ».

le 16/02/2013 à 19:14
Signaler
c'est bien ce que l'on pense! on paie les c..neries des banquiers ou énarques qui nous gouvernent, tour à tour !!

à écrit le 16/02/2013 à 15:21
Signaler
Salazar est arrivé au pouvoir dans un contexte très proche de celui qu'on nous connaissons aujourd'hui... de là à dire que l'austérité attire les extrêmes... il n'y a qu'un pas...

le 16/02/2013 à 16:02
Signaler
tout à fait d'accord avec vous et de plus il n'y a pas qu'au Portugal que cette tendance s'affirme.

le 16/02/2013 à 16:35
Signaler
Austérité à marche forcée, au bout du chemin la dictature.

le 16/02/2013 à 16:46
Signaler
Le FN a un boulevard devant lui ! Les crises profitent aux démagogues et/ou partis alternatifs. La crise ne profitera pas au NPA qui a une analyse de la situation éclairée mais qui sait aussi qu'il n'a aucune solution de rechange à proposer. Une int...

le 16/02/2013 à 19:15
Signaler
Vive la couleur BLEU MARINE !!

le 17/02/2013 à 9:14
Signaler
@Nico bien dit!, c'est la couleur qui va devenir très tendance.

le 17/02/2013 à 10:07
Signaler
Tendance, oui, que le sort vous entende! il y en a un sacré paquet qui n'attendent que cela!! et de plus "en plus"! il va y avoir une sacré surprise, bientôt......

à écrit le 16/02/2013 à 15:19
Signaler
Que veulent-ils ces gens, ils n'ont pas compris que leurs banques avaient eu quelques problèmes d'ordre financier, il faut bien que quelqu'un paie.

le 16/02/2013 à 16:37
Signaler
Les banquiers coupables ne sont toujours pas punis, si ce n'est quelques traders pas assez prudents dans leurs échangés. Les fusibles ont bien marché ! Pour les amateurs de frisons je conseille " Inside job " ou plus récemment et moins fouillé mais ...

à écrit le 16/02/2013 à 15:16
Signaler
Que voulez-vous qu'on dise à part que cette Europe c'est de la Merde.

le 16/02/2013 à 15:45
Signaler
Tout est dit!

le 16/02/2013 à 16:32
Signaler
Avec vous deux le monde est simple :-) ça va les neurones ? PAs trop fatigués ?

le 16/02/2013 à 17:29
Signaler
Et je dirais même plus, bien dit!.

le 16/02/2013 à 19:16
Signaler
+ 1000 !!!!!

le 17/02/2013 à 10:08
Signaler
et encore UN +

à écrit le 16/02/2013 à 15:09
Signaler
Notre tour arrive, patience, patience, le temps des mensonges est terminé!.

le 16/02/2013 à 15:43
Signaler
Curieux l'emploi du terme "patience" ; comme s'il fallait se réjouir de voir les autres ( les élus ? Les rentiers ? Les fonctionnaires ?...) rejoindre les déshérites de la crise. Pouvez vous expliquer ce qui semble vous réjouir dans l'arrivée d'une c...

le 16/02/2013 à 17:28
Signaler
Il faut que ça pète!, le système européen est une vaste arnaque qui a été conçue dans le dos des peuples pour mieux les enchainer.

le 17/02/2013 à 9:12
Signaler
@libérons nous des profiteurs Et aussi les asservir

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.