Le Portugal privé d'Eurovision faute de budget

 |  | 291 mots
Lecture 2 min.
Le duo azerbaïdjanais Ell/Nikki avait remporté l'Eurovision en 2011. Copyright Reuters
Le duo azerbaïdjanais Ell/Nikki avait remporté l'Eurovision en 2011. Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
La télévision publique portugaise, en passe d'être partiellement privatisée, a fait l'annonce vendredi qu'elle ne présenterait pas de candidat national en mai prochain.

Il ne l'a jamais gagné, y participant pourtant depuis 1964, et ce n'est pas en 2013 qu'il réalisera cette prouesse. Le Portugal ne participera pas au concours musical européen Eurovision l'an prochain. C'est la direction de la télévision publique du pays, la RTP,  qui l'a annoncé vendredi. "L'actuelle conjoncture budgétaire ne permet pas d'accumuler les événements importants et il faut donc choisir ceux qui apportent davantage de dignité et qui, en même temps, touchent un public plus large", précisait-elle via un communiqué.

Merci de "ne pas gagner"

C'est donc bien le coût de la participation à ce festival qui a conduit les portugais à y renoncer. Déjà en mai dernier, la candidate espagnole avait été priée de "ne pas gagner" l'édition 2012 du concours pour cause de crise économique dans son pays natal. Si la chanteuse avait remporté le concours, l'Espagne aurait en effet été dans l'obligation d'organiser la prochaine édition.

Privatisation partielle de la RTP

De son coté, le Portugal est allé plus loin en ne participant tout bonnement pas à ce festival. Il bénéficie d'un plan d'aide de la part de l'Union européenne et du Fonds monétaire international (FMI) depuis mai 2011 et se doit de faire des économies. Suite à ce plan, le gouvernement portuguais de centre droit a annoncé son intention de privatiser une partie de l'audiovisuel public. Mais le modèle de cette privatisation reste à préciser après avoir provoqué une vive polémique qui a notamment entraîné la démission en bloc du précédent conseil d'administration de la RTP, en août dernier.

La prochaine édition de l'Eurovision se tiendra en Suède, dans la ville de Malmö, du 14 au 18 mai 2013.

avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 26/11/2012 à 15:01 :
J'espère que la France fera de même...
Réponse de le 29/11/2012 à 10:58 :
@ jo42 , il y a belle lurette que la France à compris...tout est fait pour ne pas gagner! au vainqueur les frais
a écrit le 26/11/2012 à 14:12 :
Babau66 a dit tout ce que je pense et je rien a rajouter mais que de dire que cela ne doit etre pour le momment les problemes des portugais avec la crise.
a écrit le 26/11/2012 à 8:39 :
Une véritable catastrophe !!. Je suis sûr que le peuple Portugais est profondément traumatisé et aura beaucoup de mal à s'en remettre, sachant que c'est son seul et unique sujet de préoccupation.. A propos, vous connaissez sans doute ce qu'est l'Eurovision : c'est une manifestation musicale qui permet à des chanteurs(euses) totalement inconnus de le rester.
a écrit le 26/11/2012 à 0:58 :
Si on pouvait faire la même chose avec France Télévision et ne garder que la 3 en service public. Privatiser tout le reste, sa nous coûtera moins cher en impôts. La troisième chaîne serait payé par les régions. On aurait fait un grand pas en avant.
Réponse de le 26/11/2012 à 16:28 :
Pour sat 57 : le service public audiovisuel est financé par les contribuables par le biais de la contribution audiovisuelle public qui est de l'ordre de 125 euro pour 2012. Ramené au mois cela fait 10,4 euro/mensuel. cet impot permet de financer france 2 france 3 france 4 france 5 et france O cela me semble etre un impot pertinent contrairement à d'autres du genre TIPP!!!!
Réponse de le 26/11/2012 à 18:23 :
@ tonio 32 , pour voir de la m..e cela fait un peu cher , il y a trop de journalistes qui sont payer grassement , c'est la qu'il faut karcheriser
a écrit le 25/11/2012 à 18:54 :
France télévision devrait faire de même. L'eurovision ne représente plus rien au public français, sinon que de voir son argent gaspillé par une société en déficit qui ne vie que grâce aux impôts et aux taxes payés par les contribuables.
Réponse de le 25/11/2012 à 22:27 :
Totalement d'accord. Il faut redéfinir ce qu'est le service public audiovisuel et ce dont on a vraiment besoin.
a écrit le 25/11/2012 à 18:41 :
Supprimer ce concours imbécile (qualificatif autrefois donné par un Président de la République française à un impôt du même nom, la taxe professionnelle...) serait la première économie digne de ce nom. Franchement, on s'en fiche de l'Eurovision et des ringards qui nous sont imposés pour nous "représenter" !
a écrit le 25/11/2012 à 17:18 :
LA FRANCE DEVRAIT ELLE AUSSI NE PAS SE PRODUIRE ET PAYER PLEIN LE CONCOURS DE L'EUROVISION, QUI NE SERT STRICTEMENT A.... rien ... mais chut, ne pas le dire trop fort, on va lever une série de commentaires des bobos...
a écrit le 25/11/2012 à 16:58 :
Portugais s'écrit sans u après le "G" ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :