Chypre : un plan B qui va faire payer les riches déposants

 |   |  904  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2013. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Nicosie a abandonné l'idée de taxer les dépôts bancaires. Il veut créer à la place un fonds d'investissement de solidarité pour financer une partie de la recapitalisation des banques chypriotes. La question reste entière quant à la provenance des fonds.

La proposition avait fait grand bruit. Elle est désormais une affaire oubliée. Jeudi, le gouvernement chypriote a exclu de son plan B pour sauver son système bancaire la très controversée taxe sur les dépôts. Nicosie envisage désormais à la place de créer un fonds d'investissement pour lever plusieurs milliards d'euros, selon le porte-parole du gouvernement Christos Stylianides. "Un consensus a été atteint, et une décision unanime prise pour créer un fonds d'investissement de solidarité. La proposition est actuellement examinée sur le plan technique et légal par les services juridiques de la République", a-t-il dit dans un communiqué, sans donner de détails dans l'immédiat, notamment combien d'euros l'Etat espérait trouver à travers cette mesure et de quelle provenance.

Selon les informations qui circulent, ce fonds de solidarité devrait alimenter le plan de recapitalisation des banques chypriotes par Nicosie. On ne sait pas encore qui viendra financer ce fonds. L'argent issu des privatisation des télécoms, de la radio et de la télévision nationales et du service public d'électricité a été évoqué. Restent 4,8 milliards d'euros à trouver sur les 5,8 milliards d'euros nécessaire à Chypre pour remplir sa part de recapitalisation de son système bancaire. Selon certaines sources, Chypre pourrait puiser 2,8 milliards d'euros dans son fonds de pensions pour les retraites. Selon les médias chypriotes, les 2 milliards manquants pourraient provenir du démantèlement de la banque Laiki. Les autorités de l'île envisgeraient de couper la banque en deux, avec d'un côté les actifs pourris réunis dans une "bad bank" et de l'autre les actifs sains transférés à la Bank of Cyprus.

La douloureuse question des dépôts

Inquiets de ce qu'il va advenir de leurs dépôts, les chypriotes commencent à se réunir devant les guichets automatiques. Au regard du bilan de la banque Laiki, les seuls passifs qui pourraient être transférables vers la "bad bank" sont les dépôts, soit environ 20 milliards d'euros, et les seuls actifs les avances faites aux autres banques et les avances aux clients. Typiquement ce que les autorités chypriotes et Bruxelles cherchaient initialement à préserver.

L'une des questions est de savoir à partir de quel moment la banque centrale chypriote considèrera que la banque Laiki est à court de liquidités, c'est à dire en faillite, ce qui déclencherait automatiquement la garantie des dépôts à hauteur de 100.000 euros par personne. On ne sait pas à combien s'élève le montant total des dépôts inférieurs à 100.000 euros à la banque Laiki, mais si on suit le ratio dépôts totaux / dépôts inférieurs à 100.000 euros de l'île, le montant de la garantie à payer par l'État chypriote serait d'environ 10 milliards d'euros. Un montant que le fonds de garantie des dépôts chypriotes instauré par les autorités sous dans le cadre européen de la protection des dépôts ne peut très certainement pas couvrir. Par comparaison, le Produit intérieur brut de l'île est de 17,7 milliards d'euros.

Une solution pour gagner du temps

Le président de la Banque centrale chypriote a expliqué que le plan prévu protègerait les déposants jusqu'à 100.000 euros et qu'il n'y aurait pas de faillite de la banque Laiki. Dans ce cas, la seule possibilité reste de bloquer la sortie des capitaux étrangers et de limiter les retraits, ce que Bruxelles aurait appelé de ses voeux cet après midi. Déjà, la banque Laiki a annoncé que les retraits seraient limités à 260 euros par jour et par personne, afin d'éviter le "bank run". Les sommes supérieures à 100.000 euros pourraient être transférées à la "bad bank" et gelés via le blocage des capitaux.  Dans ce cas l'hypothèse serait de faire financer cette "bad bank" par les déposants concernés. Une solution qui servirait à prévenir en partie une explosion sociale sur l'île, et qui permet au gouvernement chypriote de ne pas avoir à payer la garantie des dépôts. De quoi gagner un peu de temps.

Le blocage des capitaux semble en tout cas inévitable. Alors que les banques doivent rester fermées jusqu'à mardi, des ordres ont été donnés pour virer plusieurs milliards d'euros placés dans les banques de l'île dès la reprise des activités. Un montant de sept milliards a été évoqué par une source européenne proche du dossier, mais il serait encore plus important.

L'Eurogroupe doit s'exprimer dans la soirée

Une fois le texte présenté, il devra encore être validé par Bruxelles et le FMI. L'Eurogroupe qui tient actuellement une réunion téléphonique doit s'exprimer dans la soirée. Sans un accord sur ce plan de sauvetage, l'île se verra refuser le déblocage des 10 milliards d'euros en provenance de la troïka pour compléter le plan de recapitalisation des banques de l'île. "Nous pouvons faire beaucoup pour éviter des dégâts fondamentaux tels une sortie de l'euro, nous et surtout la BCE (Banque centrale européenne), mais si le pays ne coopère pas, il se retrouvera tout simplement en manque de liquidités et alors il n'aura pas d'autre choix que de commencer à imprimer sa propre monnaie", a expliqué un haut responsable de l'Union européenne sous couvert d'anonymat. 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/03/2013 à 16:22 :
ne pas perdre de vue qu'il y a beaucoup d'argent russe sur chypre, et que la mesure prise vise à mettre un coup au coté paradis fiscal de l'ile, raison pour laquelle entre autres, la russie était prete à aider chypre....la mesure a du bon...
a écrit le 22/03/2013 à 13:45 :
"Chypre pourrait puiser 2,8 milliards d'euros dans son fonds de pensions pour les retraites" qu'est ce que cela signifie ? Le gouvernement chypriote prévoit il de s'octroyer l'épargne prévue pour les retraites de ses compatriotes ? Mais dans ce cas, comment seront payées ces futures retraites ? C'est pire qu'un prélèvement de 6% de son compte en banque, c'est la saisie de 100% d'une épargne.
a écrit le 22/03/2013 à 10:33 :
A ceux qui pensent que ce genre de mesures ne peut arriver qu'aux autres :
L'Etat (sous Sarkozy) a concocté la possibilité de geler par décret tout retrait des fond euros en assurance-vie. Récemment, l'Europe a assorti les émissions de nouvelles obligations d'Etat d'une clause permettant un abandon de créance (les CDC), juste au cas où. Le futur plumage des épargnants est prêt ! Car, l'évolution des taux, la difficulté à réformer notre pays obligeront l'Etat à garantir la contrepartie de sa dette, assise pour l'essentiel sur l'assurance-vie et, pour le reste, sur les livrets A. Bref, à qui le tour ?
a écrit le 22/03/2013 à 9:06 :
Continue de laver l'argent sale et vous seriez aidé par votre gouvernement et la zone euro.
a écrit le 22/03/2013 à 8:15 :
Après la main sur le coeur, la main à la poche, un grand bravo à nos bac plus dix !*
a écrit le 22/03/2013 à 3:19 :
Chypre est en train de choisir la solution Islandaise au grand dam des Banksters qui dirigent l'Europe et des Russes. une voie toute tracées par les prochains pays en difficultés.
La fin prochaine de ce cauchemar européen qui a mis en ruine l' Europe.
Réponse de le 22/03/2013 à 9:55 :
Pourvu que vous ayez raison et que nous puissions en finir avec cette UE.
Réponse de le 22/03/2013 à 10:23 :
La solution islandaise c?est aussi et surtout une dévaluation massive (70%) de la monnaie. Tant que Chypre reste dans la zone euro ce n?est pas possible. Donc si Chypre veut appliquer la même solution que l?Islande il faut que le pays demande à sortir de l?euro.
Après il faudra voir comment les chypriotes vont réagir lorsque la dévaluation de la « nouvelle » livre chypriote fera exploser l?inflation alors que leur seul secteur économique « viable » est le tourisme. Comme le pays n?exporte pratiquement rien, la récession engendré par la dévaluation risque d?être très forte à moins que la baisse des prix fassent venir des millions de nouveaux touristes (mais il y a-t-il les infrastructures pour les accueillir ??)
Réponse de le 22/03/2013 à 10:54 :
Vous voulez vraiment revenir avec du franc? Il faudra avant que ça se fasse placer son cash et avoir des avoirs en Suisse ou en Allemagne. Car qui voudrait perdre 30 à 40% de son patrimoine du jour au lendemain? Avec cette nouvelle hémorragie, je ne donne pas cher de l'économie française. Car la situation actuelle n'est déjà pas très brillante. Mais vous avez raison rester au milieux du gué est une position inconfortable. Il faut rapidement converger vers un modèle intégré comme aux USA, quitte à copier sur leur fonctionnement. Avec un gouvernement fédéral plus abouti.
Réponse de le 22/03/2013 à 11:32 :
Il ne faut pas oublier le potentiel du gaz découvert à Chypre et les Anglais les faire payer des deux bases militaires et aussi ouvrir une nouvelle base militaire pour les Russes. Le pays à bien de la ressource pour bien s'en passer de cette Europe.
Réponse de le 22/03/2013 à 11:57 :
blablablablabla......Parce que mon patrimoine en franc de l'époque s'est développé avec le passage à l'euro ? Vous avez vu ça ou ? Ok quand j'irai aux USA en vacances j'aurais moins de dollar et alors ? Vous pensez que cet arguement pèse par rapport à cette tragédie européenne (comage, misère et perte de démocratie). Ouvrez les yeux : 20 ans d'ue et quel bilan ? C'est catastrophique. Alors non, la réponse n'est pas + d'europe mais PLUS D'EUROPE. Que chaque pays rertouve sa souveraineté et les moutons seront bien gardés.
Réponse de le 23/03/2013 à 2:35 :
Vous êtes fâché avec qui @aka ? Un gouvernement qui ne respecte pas la volonté du peuple avec le non à l'Europe n'est pas un gouvernement démocratique, c'est bien cela notre problème.
a écrit le 21/03/2013 à 23:11 :
Apres le banque RUN l'ue passe au retraites (qui representes les riches deposants) en investissant a perte les fond de pension.
Est cela continue, La BCE et l?Europe est entrain de mettre en place une dictature économique. La décision des ministres des finances se révèle catastrophique et a plongé un pays dans le bank run.
Les dépôts des épargnants sont toujours bloqué et l?Europe dans sa grande mansuétude autorise les epargnants a toucher a compte goutte leur propre argent. C'est la première fois dans l'histoire qu'une implosion du système bancaire d'un pays est directement organise par un état et des partenaires économique. C'est une grave atteinte au liberté individuel qui est actuellement remise en cause par l?Europe et les ministres des finances.
Ce n'est pas seulement leur dépôt que les chypriotes risque dans l'affaire puisque maintenant l?Europe réfléchit a récupérer l'argent des retraites en utilisant les fond de pension.
Réponse de le 23/03/2013 à 19:47 :
Chère taupe, je ne comprenais pas bien cette situation si complexe. Grâce à votre commentaire, j'y vois plus clair. Un grand merci.
Et en plus on n'aura plus Kolantha cette saison !
a écrit le 21/03/2013 à 22:36 :
Est cela continue, La BCE et l?Europe est entrain de mettre en place une dictature économique. Les dépôts des épargnants sont toujours bloqué et l?Europe dans sa grande mansuétude autorise les epargnants a toucher a compte goutte leur propre argent. C'est la première fois dans l'histoire qu'une implosion du système bancaire d'un pays est directement organise par un état et des partenaires économique. C'est une grave atteinte au liberté individuel qui est actuellement remise en cause par l?Europe et les ministres des finances
Réponse de le 22/03/2013 à 8:26 :
"l'Europe dans sa grande mansuétude autorise les épargnants à toucher a compte goutte leur propre argent". Non, c'est une mesure décidée par le gouvernement chypriote. La troïka ne demande que des garanties avant de prêter 10 milliards supplémentaires à ce pays. Et l'argent de ce prêt provient de NOS impôts à nous citoyens européens.

Demander de se séparer de 10% de son capital à des fortunes amassées de manière plus ou moins légalement, cela représente environ 2 ans et demi d'intérêts sur les taux servis à Chypre ces dernières années. Il faut donc quand même relativiser un peu l'effort qui est demandé.

Pour le blocage temporaire de l'épargne, oui c'est assez moche pour Mr toutlemonde. Mais quelle est l'alternative ? Une faillite bancaire dans un état en faillite (situation nouvelle), et c'est TOUT l'argent déposé qui risque de partir en fumée. Sortir de la zone euro et faire marcher la planche à billets n'arrangera pas les choses puisque les épargnants n'obtiendraient en échange de leurs avoirs que de la monnaie de singe.
a écrit le 21/03/2013 à 22:26 :
C'est pas les probleme a chipre qui m'intéressse, moi je veux des conseil pour gagner en bourse sur les sous que j'ai gagner avec la voiture que j'ai tuner
alors si quelquuin a un tuillau je suis preneur, je sent bien que la bourse c'est pour moi
Réponse de le 22/03/2013 à 7:54 :
pour vous faire plumer plus vite, passez aux warants et au trading sur devises ;-)
Réponse de le 22/03/2013 à 8:11 :
faut acheter dexia et crédit agricole:ça a beaucoup baissé,donc ça va corriger a la hausse,tu ne peux pas perdre sur ce coup!
a écrit le 21/03/2013 à 21:37 :
La troïka est le pendant moderne des hordes d'Attila : là où elle passe, l'herbe ne repousse plus...
a écrit le 21/03/2013 à 20:55 :
Il ne reste maintenant plus qu'à publier les mouvements sur les comptes et livrets des politiques en fin de semaine dernière, juste pour rire ...
a écrit le 21/03/2013 à 20:36 :
Ce n'est pas l'euro qui nous appauvrit, c'est la politique des technocrates (non élus) de Bruxelles...
Réponse de le 22/03/2013 à 9:57 :
Les deux nous appauvrissent. L'outil et le bras qui tient l'outil.
Réponse de le 22/03/2013 à 11:24 :
Vous ny connaissez rien en economie. Le vrai probleme, c'est largent, c'est tout. A partir du moment où y a de l'argent, c'est foutu. Et aussi des crédits et des interets. Et des banques. Voilà, l'argent dirige le monde, euro, ou pas euro, pareil.
a écrit le 21/03/2013 à 20:33 :
Les banques sont TOUTES en difficulté: si les comptes de résultat sont bons, les bilans sont remplis de merdes!!!
Le bel est ouvert...
a écrit le 21/03/2013 à 20:30 :
Hhmm... A priori, il faut "ménager" les "déposants" russes... Marrant, comme situation. Et manque de bol, elle sera étudiée à la loupe par les possesseurs d'Euros. Mince... L'histoire des "fonds d'investissement", on nous le refait souvent avec les bad banks, en ce moment, d'ailleurs. C'est la saison..?? Y'a une série US qui marche bien, en fait
a écrit le 21/03/2013 à 20:13 :
Y en a qui vont finir pendus à Bruxelles...
a écrit le 21/03/2013 à 19:50 :
Mouahahaha, ah oui, pour le coup, on va bien rire quand vous allez spolier les russes. Je crois que peu de personnes imaginent les conséquences de ce que Bruxelles vient de décider. Vous allez rapidement comprendre qu'autant la France est un pays à la dérive, autant la Russie est puissante.
a écrit le 21/03/2013 à 17:55 :
Bruxelles impose le blocage des comptes. Ah, voilà, le masque est tombé !
Réponse de le 21/03/2013 à 20:57 :
J'écrivais le 19/03/2013, vous m'avez censuré : pourquoi ?

Reprenant la pensée de l?économiste français Frédéric Bastiat, né à Bayonne en 1801 disant « quand le pillage devient un moyen d?existence pour un groupe d?hommes qui vit au sein des élites de la société, ce groupe finit par façonner pour lui-même tout un système juridique qui légitime le pillage, et un code moral qui le glorifie »,
et surtout si ceux-ci prétendent agir au nom de la solidarité et la fraternité, pour employer un terme de l?époque : « il m'est tout à fait impossible de concevoir la Fraternité légalement forcée, sans que la Liberté soit légalement détruite, et la Justice légalement foulée aux pieds »

À propos des évènements de ce weekend (16 mars 2013) concoctés par nos politiques, banques centrales, FMI etc, concernant Chypre, il est certain que :
- pour l?Europe ceci est en cours avec la complicité des médias et des politiciens dont le seul objectif est leur prochaine réélection
- pour les États-Unis dont le souci principal est de ne pas perdre d?argent dans les restructurations des dettes européennes

Toutefois, il nous reste un espoir venant de l?Est : est ce que Vladimir Poutine va accepter la spoliation et le vol de ses compatriotes sans compensation, même si ceux-détenaient cet argent pour fuir la fiscalité ou dissimuler des trafics ?

Si compensations demandées : la population occidentale risque fort de ne jamais en être informée, du moins du vivant des générations actuelles, et nous seront tondus !
S?il n?y a pas d?accord de compensation, on risque fort de voir l?ensemble des sommes détenues dans les banques Chypriotes par les propriétaires de l?Est quitter l?Ile sans retour : nous seront encore tondus
S?il n?y a pas d?accord de compensation, et que ces avoirs sont dans l?incapacité de quitter l?Ile, il y aura des représailles.

Sous quelles formes peut on imaginer ces représailles par des gens représentant une puissance de plusieurs milliards d?euros ; difficile à imaginer ; comme toujours, ce sera totalement inattendu mais nous seront encore tondus.

Henry Corbineau
Réponse de le 21/03/2013 à 21:17 :
Ah... vous aviez pas encore compris que l'Europe fonctionnait comme ça ? Il était temps !
Réponse de le 21/03/2013 à 22:51 :
C'est parfaitement logique, sinon la banque est en faillite en 24h. Réfléchissez un peu svp.
Réponse de le 22/03/2013 à 1:34 :
Bruxelles a raison. Le contraire serait la faillite immédiate du système et préjudiciable à tous.
Réponse de le 22/03/2013 à 1:39 :
Pourquoi pensez-vous que le monde est aliénée au cartes bancaires américaines..
Réponse de le 22/03/2013 à 9:58 :
"Bruxelles a raison. Le contraire serait la faillite immédiate du système et préjudiciable à tous." La faillite est déjà là. MERCI L'europe
Réponse de le 22/03/2013 à 10:25 :
Ce n'est pas l'Europe qui a poussé les banques chypriotes a tout investir dans les dettes grecques. Pendant des années les chypriotes se sont enrichis en saignant les grecs, on va pas non plus les plaindre maintenant.
Réponse de le 22/03/2013 à 11:21 :
Ah bon, ce n'est pas l'ue qui a accepter l'entrée de Chypre dans la zone euro en toute connaissance de cause? Ce n'est pas Mario Draghi (VP europe chez Goldman Sachs en charge des états à l'époque des faits) qui a conseillé la grèce pour le maquillage de ses comptes nécessaires à son entrée dans la zone euro ? Vous en voulez encore des exemples ? Pour info, la restructuration de la dette grecque a fait perdre 5 milliards d'euros à Chypre, soit un tier de son PIB. Cette UE est pourrie jusqu'à la moelle et ce n'est parce qu'elle dépensera 2.5 millions d'euros (avec notre argent) pour manipuler les opinions sur les forums que cela changera quoi que ce soit.
a écrit le 21/03/2013 à 17:49 :
Le chantage de la BCE devrait immédiatement se traduire par l'arrestation et la la mise en accusation de Mario Draghi pour VIOL délibéré des Traités européens ! Mais l' U.E. n'est plus une zone de Droit mais une dictature !

Surtout il faut mettre un terme à cette folie : l'euro qui décervèle jusqu'aux meilleurs esprits !
Stop ! Halte au feu ! Encore 10 milliards de perdus !
a écrit le 21/03/2013 à 17:42 :
Une solution simple et gratuite pour Chypre : Rompre avec l'UE et devenir une colonie russe.
Je suis certain qu'un referendum serait positif sur cette proposition
a écrit le 21/03/2013 à 17:39 :
un fond pour boucher un autre trou? .. qui finalement ne vaudra plus un clou? arrêtez TOUS ces voleurs politiciens. Dépossédez! les petits? les gros? c'est votre décision (J ai mon opinion sur le sujet). Mais arrêtez de mentir comme quoi il y a d autres moyens que la dépossession pour boucher des trous de l'état.
a écrit le 21/03/2013 à 17:32 :
Il n'y a pas qu'en France qu'on à des hommes politiques nuls. Comment ces hommes politiques ont-ils pu concevoir une telle taxe sur TOUS les dépôts sans s'attirer les foudres de tout le monde ? Si au moins ils avaient fixé cette taxe à plus de 100.000 Euros, et surtout discuté entre eux avant de lancer une telle bombe. Voilà le prix à payer quand on est dans l'Euro. Rester dans l'Euro exige de la rigueur, pour conserver la stabilité et la confiance. Ceci est vrai pour tous les pays NOTAMMENT la France. Ceux qui sont contre pourront toujours revenir à leur monnaie d'origine. Imaginez un seul instant, qu'en Allemagne A. Merkel ne soit plus la chancelière et qu'un autre arrive et décrète qu'il en à marre de payer pour les non rigoureux et décide de revenir au mark! Elle serrait dans de sales draps la France !
a écrit le 21/03/2013 à 17:31 :
C'est bien de garantir le fonds avec des actifs, mais si chypre sort de l'euro plus tard car elle ne peut pas rembourser, c'est des euro-européens ou des euros-chypriotes qui seront rendus ?
a écrit le 21/03/2013 à 17:23 :
Les Chypriotes ne sont donc pas aussi stupides et totalitaires que les "élites" Européennes. Ils ont compris et acceptés que spolier la population au prétexte que les "élites" ont fait et décidés n'importe quoi en Europe, ne devait pas être de la responsabilité du peuple. Vivement le retour au Nationalisme et que ces fonctionnaires Européens et ces politique minables et médiocres soient liquidés. On ne peu plus supporter d'être dirigés par des professionnel de la communication qui s'aventure en économie sans jamais prendre le moindre risque et sans risquer la moindre sanction. Que ces politiques et fonctionnaires aillent se planquer car lorsque l'Allemagne quittera l'Euro après les élections et qu'il ne restera que les minables entre eux, les populations risquent de se révolter. L'Europe n'a jamais existé et existe encore moins aujourd'hui, elle n'a jamais protégée et elle ne sert à rien, les états peuvent, seul, faire du commerce international, de petites entreprises y arrive sans toutefois être accompagnées par des multinationales.
a écrit le 21/03/2013 à 17:05 :
Maintenant que le mal est fait, pourquoi opter pour une toute autre solution et vouloir créer un fond de solidarité? Tout ca parait très suspect... La réponse est peut-être la plus simple: pour préserver les fonds russes au dépend des chypriotes et de leurs fonds de pension. Ca sent l'escroquerie tout ca! Les chypriotes se font rouler dans la farine par leurs polititiens une nouvelle fois (c'était l'idée du gouvernement chypriote de taxer les dépots <100k? et non pas de l'eurogroupe qui préconisait plutôt les gros dépots).
Réponse de le 21/03/2013 à 21:07 :
Effectivement il y a une connivence très suspecte entre le pouvoir chypriote et les déposants russes ou plutôt certains déposants russes...
a écrit le 21/03/2013 à 17:03 :
L'europe est en train de se faire blouser, tant pis pour elle. Les russes pourraient bien s'accorder avec les anglais pour exploiter les hydrocarbures de la région. Le fonds de solidarité pourrait ainsi être garanti par des actifs intéressants.
a écrit le 21/03/2013 à 16:59 :
Avec l'argent "sale" de la Russie.... C'est du blanchiment.... Si c'est la cas, Chypre n'a plus rien à faire dans la zone ?uro.... Que Chypre prenne la monnaie Russe pour continuer à blanchir l'argent de la mafia Russe
a écrit le 21/03/2013 à 16:56 :
le mal est fait. Quelque soit la décision, le bank run aura lieu car le caractère sacré des dépôts bancaires a été profané par l'UE et le gouvernement chypriote. Cela va couter très cher au contribuable européen ou fera sortir Chypre de la zone Euro.
Réponse de le 21/03/2013 à 22:54 :
Le mal qui est fait, c'est avant tout la faillite bancaire; le reste n'est qu'une tentative pour éviter une trop grosse catastrophe. Ne confondez pas les coupables - les banquiers incompétents qui ne savent pas gérer les risques, et les autres, les autorités, qui font ce qu'elles peuvent pour réparer les erreurs des banquiers.
a écrit le 21/03/2013 à 16:52 :
Si seulement Chypre pouvait "sauter" et provoquer l'explosion de l'euro et de l'europe, nous verrions enfin le ciel se dégager..! et arrêterions de jeter par la fenêtre nos impôts dans ce gouffre sans fond..!
Réponse de le 21/03/2013 à 17:16 :
sauf la France, votons Marine
Réponse de le 21/03/2013 à 17:47 :
bah voyons conseqsuence : inflation immediate , crise economique majeure sur notre territoire etc etc .;...
Réponse de le 21/03/2013 à 19:09 :
@Mouette : plusieurs économistes (dont les analystes de Natixis) ont fait un papier sur les conséquences d'une sortie de l'Euro. Selon Natixis - qui soit dit en passant préconise (avec d'autres) comme un moindre mal une sortie de l'euro plutôt qu'une dévaluation interne - le franc ne perdrait que 2% tandis que le mark se réévaluerait lui, de 20%. Vous voyez, la catastrophe annoncée avec une sortie de l'euro n'a rien de tangible, alors qu'y rester nous y mène tout droit puisque nous en voyons déjà les effets depuis deux décennies (destruction du tissu industriel, de l'agriculture et même des services).
Réponse de le 21/03/2013 à 19:31 :
Je cite la conclusion de l'étude de Natixis (flash eco du 24/10/12): "Casser l?euro implique de tels coûts, comme on l?a vu, que personne ne veut que cette disparition de l?euro se produise." Donc renseignez vous avant d'écrire.
Réponse de le 21/03/2013 à 20:00 :
La différence entre les eurosceptiques (TC) et les eurobéats (MOUETTE), c'est que les uns (les eurosceptiques) ont des arguments et que les autres (les eurobéats) n'en ont pas. Pourquoi ? Tout simplement parce qu'il n y'a pas d'argument raisonnable à vouloir rester dans l'ue. A part faire partie de l'oligarchie (ou de travailler pour eux), vouloir rester dans l'ue relève du "fanatisme".
Réponse de le 21/03/2013 à 20:04 :
@tc
vous avez tout a fait raison, il faut sortir de l euro.
Réponse de le 21/03/2013 à 20:39 :
TC : natixis prêche pour ses intérêts : un pays avec une masse monétaire ridicule serait une proie magnifique pour les "investisseurs". Pourquoi croyez-vous qu'ils veuillent tout privatiser..?? Même combat. Si vous aimez les Soros, soyez Britannique...
Réponse de le 21/03/2013 à 20:43 :
Mouette, pour info nous sommes encore et toujours en crise économique majeure....
Réponse de le 21/03/2013 à 21:22 :
La sortie de l'euro peut-être risquée, mais perso pour récupérer la planche à billet et un avantage concurentielle face à l'Allemagne et son mark tout puissant, je veux bien prendre le risque... Ceux qui ont tout à perdre avec la fin de l'euro, ce sont les pays du nord, c'est bien pour ça qu'ils acceptent de jeter de l'argent dans ce puits sans fond et pas par "solidarité" européenne...
Réponse de le 21/03/2013 à 22:15 :
le commentaire de Mouette est révélateur de l'emprunte de la propagande europhile qui en est réduite à prédire des catastrophes pour justifier le maintien de l'euro. C'est à pleurer.
Réponse de le 22/03/2013 à 0:07 :
Mais voyons, vous dites n'importe quoi, vous parlez comme Marine Le Pen! (joke)
Réponse de le 22/03/2013 à 1:39 :
Si c'est l'euro qui est responsable de tous nos maux, pourquoi l'Angleterre hors euro est-elle dans une situation plutôt pire que la France ou encore pourquoi les Etats-Unis ou le Japon ont un tel endettement alors que leur monnaie est fluctuante ? Et pourquoi l'Allemagne se porte-t-elle plutôt mieux ?... Il faudrait arrêter de lire Marine le Pen comme seule source économique elle est nulle !
Réponse de le 22/03/2013 à 1:39 :
Si c'est l'euro qui est responsable de tous nos maux, pourquoi l'Angleterre hors euro est-elle dans une situation plutôt pire que la France ou encore pourquoi les Etats-Unis ou le Japon ont un tel endettement alors que leur monnaie est fluctuante ? Et pourquoi l'Allemagne se porte-t-elle plutôt mieux ?... Il faudrait arrêter de lire Marine le Pen comme seule source économique elle est nulle !
Réponse de le 22/03/2013 à 10:04 :
Marine ??? Allez plutôt regarder du côté de l'upr (www.u-p-r.) et vous comprendrez pourquoi l'UE est comme elle est. Cela ne changera pas et on finira forcément par en sortir. VIVE LA FRANCE LIBRE.
a écrit le 21/03/2013 à 16:52 :
pour aider les chypriotes, il faut demander/réquisitionner l'argent des citoyens italiens, francais et espagnols. Les allemands? vous rigolez, ils ont moins de frics que les citoyens de ces pays. Vous croyez que les allemands sont riches et vont tout payer.. des journaux importants démontrent le contraire.. (faire traduire sur google ou autre traducteur sur internet) http://www.welt.de/wirtschaft/article114649182/Italiener-und-Spanier-sind-dreimal-so-reich-wie-wir.html
a écrit le 21/03/2013 à 16:49 :
Pour bien faire, il devrait s'agir d'investisseurs européens, au moins majoritairement, et taxer les extérieurs. Sinon, ce qui va se passer, c'est encore un recyclage des capitaux toxiques de la zone dollar qui a provoqué la grave crise de 2007, avec encore plus de dépendance, de lobbying, d'exploitation et d'appauvrissement en Europe. A quoi sert l'Union européenne finalement, si c'est pour se laisser gouverner par des capitaux extérieurs? La Commission défendra-t-elle un jour nos intérêts?
a écrit le 21/03/2013 à 16:45 :
Un plan B qui sort assez étrangement après que l'UE s'est fait taper sur les doigts par l'occupant du Kremlin....
Réponse de le 22/03/2013 à 1:41 :
C'est Chypre qui décide, ni l'UE ni le Kremlin...
Réponse de le 22/03/2013 à 10:06 :
C'est Chypre qui décide avec un pistolet sur le tempe tenu par la BCE.
a écrit le 21/03/2013 à 16:39 :
un fonds d'investissement de solidarité.auquel pourrait participer Deutch Bank?
Réponse de le 22/03/2013 à 4:29 :
Ou le Qatar !
Réponse de le 22/03/2013 à 11:26 :
Ou Israel , ou les usa, ou la france ou..ou
a écrit le 21/03/2013 à 16:31 :
A ce qu'on lit, le fond n'a pour but de collecter "que" un milliard d'euros. C'est à dire presque rien. Le reste (10 + 4.8 milliards) viendrait d'où ? confiscation du fond de pension national (2,8Mds), vente (?) de la banque Larki (2Mds) ...et ce serait suffisant ?, il en manquerait 10 en fait. Tout ça a l'air assez fumeux. La BCE (c'est à dire nous) paierait les 10 milliards restant ? Et ils rembourseraient avec quoi ? Tout ça pour permettre aux russes de rester sur l?île ? ou il y a d'autres raisons ? C'est encore plus fort que la Grèce !
a écrit le 21/03/2013 à 16:29 :
" les Européens n'auraient pas à prêter plus de 10 milliards d'euros, comme ils l'exigeaient " soit pertes et profits .
la bce a tellement peur qu'un mauvais élève sorte ( et qu'au final nous nous rendions compte que celà ne pose aucun problème ) et que l'europe implose suite à la sortie d'autres mauvais élèves qu'elle va tout faire pour rester figée en l'état même à perdre des milliards sur le dos des peuples ( quand même ) je pense pas que les habitants de l'île vont se satisfaire de cette boiteuse solution . les milliards levés vont être dissimulés dans des fonds cachés au sein de l'europe sous un nom d'emprunt si je puis dire .
a écrit le 21/03/2013 à 16:27 :
Un plan C : faire payer les paradis fiscaux de la zone euro, (humour)
a écrit le 21/03/2013 à 16:00 :
Investisseurs Russes et Islandais ?!!
a écrit le 21/03/2013 à 15:50 :
Ce plan "B" a été élaboré par le gouvernement chypriote, il devrait être présenté aujourd'hui au parlement pour qu'il l?adopte. Ce plan exclut toute taxation des dépôts et repose sur la création d'un fonds d'investissement qui pourrait proposer en garantie de ses émissions les futures recettes de gaz de l'île. A Athènes, on a appris que les filiales Grecques des banques Chypriotes pourraient être rachetées avec les fonds du plan de sauvetage de la Grèce.
Moralité, si l'on peut dire, car tout le monde s'assoie dessus: le statut de paradis fiscal serait préservé (si tout se passe bien...), les créances Russes de toute nature ne seraient pas ponctionnées, les petits déposants sauvés, et les Européens n'auraient pas à prêter plus de 10 milliards d'euros, comme ils l'exigeaient. Reste à évaluer la crédibilité du fonds d'investissement auprès des investisseurs (qui pourraient finalement être russes). L'Union européenne a demandé en parralèle qu'un blocage sur une longue période des capitaux placés dans les banques soit instauré et qu'une fusion entre les deux banques en difficulté soit réalisée (ce qui diminuera les besoins de financement).. Les capitaux Russes garantiraient ainsi la bonne fin de l?opération, la confiance ne régnant évidement pas...
Réponse de le 21/03/2013 à 16:58 :
En tout état de cause, l'europe va, une fois de plus, jeter les 10 milliards d'euros par la fenêtre pour être à nouveau sollicitée dans 3 mois...!?
Réponse de le 21/03/2013 à 20:41 :
Bidon ce plan B. Qu'ils taxent les gros épargnants, je n'irai pas pleurer sur des types qui ont plus de 100 000 eruros et blanchissent de l'argent chez les russes notamment.

Ou alors or de l'euro !

Y a pas de plan B.Capito Panicos ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :