Vivre avec moins de 10 euros par jour ? Chiche, monsieur le ministre du Travail britannique !

 |   |  484  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Au Royaume-Uni, une pétition signée par plus de 400.000 Britanniques invite le ministre du Travail Iain Duncan Smith à prouver qu'il est capable de vivre avec moins de 62 euros par semaine. Un appel qui fait suite à sa déclaration sur les ondes de la BBC assurant qu'il le pourrait "s'il le devait".

Outre-Manche, l'heure est aux "challenges"... d'austérité! Une pétition a en effet été lancée au Royaume-Uni pour mettre au défi le ministre du Travail, Iain Duncan Smith, de vivre avec un peu plus de 60 euros par semaine, rapporte The Telegraph.

"Cette pétition appelle Iain Duncan Smith (...) à prouver qu'il est capable, comme il l'a affirmé, de vivre avec 7,57 livres par jour, soit 53 livres (environ 62 euros) par semaine", indique le texte, invitant le ministre conservateur à tenter cette expérience "pendant au moins un an". "Cela représenterait une réduction de 97% de son revenu actuel qui est de 1.581,02 livres (soit environ 1.862 euros) par semaine ou 225 livres (soit 265 euros) par jour après impôt", ajoute le texte.
 

Plus de 400.000 personnes avaient signé mercredi matin cet appel sur www.change.org.


"Si je le devais, je le ferais"

A l'origine de ce challenge, une intervention du ministre britannique, lundi, sur les ondes de la radio BBC. Celui-ci était interrogé au sujet d'une réforme gouvernementale du système d'aides sociales. Le ministre des Finances George Osborne a en effet présenté mardi une réforme des prestations sociales, jugeant le système actuel "cassé". La refonte prévoit entre autres de réduire le montant de l'aide au logement allouée pour les maisons ayant une chambre inoccupée, et de plafonner la hausse de certaines aides en-dessous du taux d'inflation.

Le journaliste rebondissait alors sur le témoignage d'un vendeur ambulant. Celui-ci avait expliqué qu'il avait gagné environ 2.700 livres (soit  3.196 euros) l'an passé, soit près de 50 livres par semaine. Au total, en tenant compte d'un emprunt qu'il a dû souscrire suite à la réduction de son aide pour le logement, et malgré des crédits d'impôt, une fois ses factures payées, il disait qu'il lui restait la somme de 53 livres par semaine pour vivre. Interrogé afin de savoir s'il pourrait, comme lui, se contenter de la même somme pour vivre, Iain Duncan Smith avait répondu : "Si je le devais, je le ferais." Les Britanniques ont donc décidé de le prendre au mot.

"Vivre avec le minimum" varie en fonction de l'âge du chômeur

Iain Duncan Smith n'a toutefois pas pris cette pétition au sérieux. Dans un journal local, le ministre a qualifié la pétition de "farce détournant l'attention des réformes du système social, qui sont bien plus importantes". "J'ai été au chômage deux fois dans ma vie", a-t-il assuré au Wanstead and Woodford Guardian. "Je sais ce que c'est que de vivre avec le minimum."

Reste que "le minimum" dépend de l'âge du chômeur. Comme le relève The Telegraph, l'allocation chômage correspond en effet à 56,25 livres (environ 66 euros) par semaine pour les jeunes âgés entre 16 et 24 ans. Mais elle est de 71 livres (près de 84 euros) pour les adultes plus âgés. 


 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/04/2013 à 12:19 :
Le ministre du Travail Ian Duncan Smith habite dans la luxueuse résidence ? datant du 16e siècle, avec piscine et cours de tennis ? de son épouse millionnaire et ne paie pas de loyer, bien sûr. Mais pour les pauvres, il a prévu une "bedroom tax" (la taxe chambre à coucher) qui frappera les familles qui bénéficient de l'aide sociale dans un appartement à plusieurs pièces, dont une est inutilisée. Ainsi une famille de deux enfants dans un appartement de trois chambres verra l'aide qu'elle perçoit baisser de 14% parce que les enfants ont tous les deux moins de 10 ans, et qu'ils devraient donc partager la même chambre. Vraiment sympa, le mec.
a écrit le 05/04/2013 à 12:11 :
j'ai trouvé votre article très drôle de chez nos voisins anglais , a quand des promesses on passe aux actes ? , pas pour demain , car lui gagne bien sa vie et sa petite phrase prouve qu'il ne connait pas la pauvretés et l'endettement , mais si il devait se battre pour conserver un job avec un bas salaire ou pire être au chômage avec des allocations minimales , ben je lui souhaite bien du plaisir a vivre avec cela , peut-être a compter les mouches au plafond , car des qu'il mettra le nez dehors et dans tous les domaines on paie et on négocie pas sa condition de survie on la subie , encore un beau démagogue qui vire au populisme , ah les promesses , ils feraient pleurer la veuve et l'orphelin aussi ..
a écrit le 04/04/2013 à 22:25 :
D'autant qu'il est impossible de vivre avec £ 54 la semaine, même en colocation (ce qui est déjà la méthode la moins chère pour se loger au RU). En rajoutant les charges (électricité), l'abonnement des transports en commun pour aller travailler ou ortir, l'alimentation, on dépasse cette somme. Il y a 10 ans, j'avais estimé un minimum de £ 85 la semaine sur Londres. Certes les musée nationaux sont gratuits, la bibliothèque est quasi gratuite, mais avec un budget pareil on ne peut ni s'habiller, ni sortir, et en cas de soucis de santé, c'est la cata ... Par contre ce qu'il y avait de bien, et que je n'ai jamais vu en France, c'était le rayon des produits en fin de cycle de vie, avec des rabais de -50%, -75%. En France c'est soit plein tarif, soit détruit.
a écrit le 04/04/2013 à 17:01 :
Impossible qu'un ministre britannique puisse vivre et signer une petition pour seulement 53livres sterling par semaine ! C'est de l'indecence pure et simple ! Beaucoup de Britanniques doivent en avoir marre de l'inégalité de leur socièté et des avantages pour les plus riches et la "bedroom taxe" pour les moins aisés ! Que fait la Reine au pays de Sherwood, pire que le Sherriff : a quand de nouveaux robin des bois pour les Britanniques !!! 53 livres par semaines autant mourir à petit feu ! C'est qu'un pays de trder, de fiscalistes et d'avocats de la City !!!
a écrit le 04/04/2013 à 16:28 :
"Iain Duncan Smith n'a toutefois pas pris cette pétition au sérieux". Petit joueur !
a écrit le 04/04/2013 à 16:09 :
c'est quoi ce bordel? au final, toutes aides incluses, il gagne plus a la semaine qu'avec son seul salaire de vendeur ambulant?
a écrit le 04/04/2013 à 15:35 :
les politiques anglais sont tout aussi décalés de la réalité que les nôtres et leurs commentaires, comme celui ci , sont souvent du même ordre. Il y a la réalité vécue au quotidien du citoyen lamda et la réalité "fictive" de ces messieurs. on peut se poser la question: font ils preuve de cynisme ou de méconnaissance du "terrain" !!!!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :