La flambée du chômage en Europe ? C'est à cause du SMIC pense Angela Merkel

 |   |  461  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
En difficulté dans les sondages à quelques mois des élections, Angela Merkel a considéré jeudi que le salaire minimum était la cause d'un taux de chômage élevé en Europe, alors qu'elle y était encore ouverte il y a quelques mois.

Angela Merkel tente de se défaire d'une patate chaude dont elle s'était emparée à pleine main en octobre dernier : le salaire minimum. Favorable à l'introduction d'une limite salariale inférieure branche par branche après une première volte-face à l'automne dernier, la chancelière a considéré dans un entretien accordé au Bild que le salaire minimum est la raison pour laquelle de nombreux pays européens ont un taux de chômage bien plus élevé que l'Allemagne, en raison de l'inadéquation entre salaires et rendements. Ainsi la candidate conservatrice s'oppose-t-elle désormais fermement à "un salaire minimum généralisé imposé par les politiques".

Angela Merkel mise en difficulté par le jeu des alliances...

A l'époque, lorsqu'Angela Merkel s'était dite favorable à l'introduction de ce salaire minimum, c'était pour couper l'herbe sous le pied de Peer Steinbrück, son opposant social démocrate qui avait alors le vent en poupe dans les sondages avec des propositions très à gauche. Une position qui aujourd'hui embarasse la chancelière. C'est en effet le SPD de Peer Steinbrück qui est à l'initiative du projet de loi pour l'introduction d'un salaire minimum au Bundesrat, la chambre des Länder, où il est majoritaire. Et, contrairement à une idée reçue, Angela Merkel n'a pas encore gagné l'élection de l'automne prochain.

Si elle avait lieu aujourd'hui, une éventuelle alliance de gauche l'emporterait. Selon un sondage publié mercredi, l'alliance CDU-CSU et FDP ne recueillerait au total que 43,5% des voix dans la course au Bundestag, contre 50% pour une alliance de gauche formée par le SPD, les verts et le parti de gauche. De quoi inciter Peer Steinbrück à mettre toujours plus la barre à gauche pour séduire un parti de gauche et des verts encore maîtres de leurs décisions, alors qu'il a lui-même été ministre de la chancelière lors de son premier mandat dans le cadre de la coalition CDU-SPD.

... doit jouer sur sa popularité pour décrédibiliser l'opposition

En difficulté potentielle, Angela Merkel doit jouer sur sa propre crédibilité en marquant sa différence face à un SPD qui a abandonné l'héritage de Gerhard Schröder. Car si son camp est à la traîne, ce n'est pas le cas de la chancelière qui bénéficie toujours de 58% d'opinions favorables dans un pays où le chômage reste en dessous des 7%. Alors que l'impopulaire Peer Steinbrück ne recueille la confiance que de 17% des sondés. Affirmer que la mise en place d'un salaire minimum plongerait l'Allemagne dans le même marasme que les pays d'Europe en difficulté, alors qu'elle et son camp y étaient ouverts il y a encore quelques mois, fait donc partie du jeu politique. Bref... Angela Merkel est en campagne.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 02/06/2013 à 10:43 :
Il en est pas moins vrai, que certaines personnes jouent avec l' allocation chômage et les CDD. Ils travaillent juste ce qu'il faut pour avoir des droits au chômage.
et puis, nous pouvons affirmer, pas super diplômés, avec 25 à 30 ans de travail, pas un seul jour de chômage durant tout ce temps. Pourquoi ? Serions nous des favorisés ? Ou sommes -nous plus volontaires pour aller travailler. Franchement passer son temps à boire pour certains, à regarder la télé pour d'autres, jouer à l'ordi également, lire, se cultiver c'est possible en travaillant aussi, pas avoir un rond et regarder le temps qui passe; mais qu'est-ce-qu'ils doivent se faire suer !! le travail peut ne pas toujours plaire certes, pourtant quelqu'un a dit que le travail c'est ce que l'on en fait. tout bon ou tout mauvais.
a écrit le 31/05/2013 à 19:13 :
A l?eau les projets de week-ends et de vacances, à l?eau les soldes, à l?eau les restaurants, à l?eau l?envie de consommer, tout simplement. L?heure est à la tésorisation, peut-être pour pouvoir construire quelque chose ailleurs. http://is.gd/zstl8q
a écrit le 28/04/2013 à 7:58 :
Il faut mettre une taxe sur l'énergie pour financer les retraites et ainsi réduire le cout du travail.
a écrit le 28/04/2013 à 5:48 :
C'est une théorie liberale qui explique le chômage par l'existence d'un salaire minimum..cette rigidité du marché du travail bloque le libre jeu de l'offre et de la demande de travail.en période de crise les entreprises essaient de minimiser les coûts et l'un des puissants leviers est le coût du travail.....d'où une forte precarisation du travail en Allemagne...les working powers sont pléthoriques .....
a écrit le 25/04/2013 à 11:39 :
Depuis que dure ce chômage, il serait temps pour les gouvernants et politiques aux responsabilités de dire clairement jusqu'où ils conçoivent baisser le coût du travail . Tout le reste n'est que mauvaise querelle, toujours bravache dans l'immédiat, mais taisant l'essentiel dans la durée.
a écrit le 24/04/2013 à 12:30 :
C'est le flamby du chomage
a écrit le 19/04/2013 à 12:19 :
L'Europe n'est qu'une zone de consommation... tant qu'elle aura quelque crédibilité des pays tiers, grâce à sa monnaie de singe!
a écrit le 19/04/2013 à 9:56 :
Je n'ai pas la prétention de faire l'éloge du libéralisme mais tout de même il faut reconnaître que certaines mesures actuelles en France, et dans le climat actuel, relevant de l'interventionnisme de l'état sont un frein à notre croissance. Administration lourde, droit trop lourd et compliqué (1 phrase de définition 10 pages d'exceptions...), des charges sociales immondes... la liste est longue.

Bref, tout ça pour dire que c'est bien que les gens arrivent à constater que l'ascenseur social est en panne (J'exagère un peu) mais c'est dommage qu'ils n'arrivent pas à comprendre que la réparation ne se fera pas sans casse.
Réponse de le 25/04/2013 à 11:58 :
Vous proposez le libéralisme sauvage : plus de droit du travail, plus de normes environnementale, plus de sécurité alimentaire, plus de sante au travail : c'est ça l?administration lourde et compliqué. Et bien sûr, plus besoin de fonctionnaires : inutile d'avoir des controleurs du travail, des impots, sanitaires. Pas besoin d'enseignants, les jeunes, au boulot pour un grain de riz dès 10-12 ans. Et chacun se démerde dans son coin pour éviter les charges sociales immonde : le far-west quoi ? Un sacré progrés !
a écrit le 18/04/2013 à 22:11 :
cette dame est comme le mauvais vin, elle devient aigre comme le picrate en viellissant, c'est l'usure du pouvoir et il faut malgré tout se faire réélire coûte que coûte, alors on dit n'importe quoi: vive les riches et à bas les pauvres et la garantie du smic ne doit pas exister. si les pauvres crèvent pourvu qu'ils vous entraînent avec!
Réponse de le 01/06/2013 à 18:14 :
Devenez riche. Ah non, c'est vrai, il faut travailler et réfléchir...
a écrit le 18/04/2013 à 18:58 :
qu on lui donne un salaire au smic pendent seulement un an elle changera davis elles est aussi a tout les dirigent qui sont contre vala de la politique realites a pratique dans tout les pays
a écrit le 18/04/2013 à 18:36 :
et surtout petits franzosen, continuez à acheter das Auto, made in Germany, enfin le temps que vous le pouvez encore, hihihi
a écrit le 18/04/2013 à 18:19 :
Ben oui c' est connu , permettons des salaires a 1 euros de l' heure comme ils y en a de plus en plus en Allemagne et le chômage disparaîtra et tout les speudoéconomistes d' Europe tomberont dans le vantardisme stupide de cette économie trompe oeuil qui n' est en faite que l' asservicement d' une génération jeune a une autre issue du baby boom , agée disposant de la majorité de l' épargne , des logements et du plus important de la majorité électorale donc politique
a écrit le 18/04/2013 à 18:18 :
Bonjour, il faut me dire comment un ouvrier fait pour vivre avec 400'euros par mois..... Pour aller jusqu'au bouts de l'idée, l'on devrais baisser les renumerations des hommes politique, et des parlementaires européen.... Car ils est simple de dire que les salaires sont trops élevé ... Cela cache leur mauvaise gestion des atouts de nos pays... Pauvre de nous.
Réponse de le 02/06/2013 à 10:45 :
Si tu bosses tu n'as pas que 400 euros par mois
a écrit le 18/04/2013 à 18:07 :
Merkel a raison : Si tous les salaires oscillaient entre 500 et 800? le probleme du chomage serait resolu . Mais qu'attend-t- on pour appliquer cette regle toute simple en Europe (specialement dans l'Europe du sud , France y compris)
Réponse de le 18/04/2013 à 18:38 :
je propose un salaire de 1 euro de l'heure et un bol de riz tous les jours afin d'être plus compétitifs.
Réponse de le 18/04/2013 à 19:14 :
avec des heures supp? x)
Réponse de le 05/05/2013 à 14:06 :
pour la viande avec le riz bien sur il faudra un peut d'heure sup ^^
a écrit le 18/04/2013 à 17:59 :
En théorie les politiques sont là pour améliorer le sort de la population (pas l'enrichissement personnel) ... j'admets là ... que j'ai de sérieux doutes, qu'importe le parti !!!!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 18/04/2013 à 19:30 :
Il est temps...
a écrit le 18/04/2013 à 17:49 :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Angela_Merkel
a écrit le 18/04/2013 à 17:47 :
Angéla a raison supprimons les salaires,qu'est-ce que l'on peut de temps en formalités !!
a écrit le 18/04/2013 à 17:24 :
Le problème, ce n'est pas le SMIC, c'est Merkel et son clan, ce sont les idées conservatrices, réactionnaires, néo-libérales, populistes, et un peu faschistes. Si, si, un peu faschistes, par le côté travail obligatoire par exemple.
Réponse de le 18/04/2013 à 17:53 :
Le problème c'est l'anti libéralisme des conservateurs allemands et des collectivistes français, voir bolchéviques. Cela fait des décennies que ces deux groupes trustent le pouvoir, sans que jamais les libéraux dignent de ce noms eurent été au pouvoir réellement. Et en France jamais aucun d'eux n'a jamais été représenté, il n'existe même pas de parti libéral en France, l'exception de tout l'OCDE, et pourtant c'est ce pays le ultra gauche !!!
Réponse de le 19/04/2013 à 10:18 :
le Gaulisme était le juste milieu ,le pays était gouverné et les salaires, même au smig, permettaient de vivre ce qui n'est plus le cas aujourd'hui ,la "compétitivité" ne mène à rien tant qu'il n'y a pas de réciprocité dans cette mondialisation sans règle ,en europe il serait souhaitable qu'un smic permettant de vivre soit institué dans la zone euro et une vigilance sur les importations venant des pays ou les conditions de travail sont proches de l'esclavage le libéralisme encourage cela, est ce bien la bonne voie ?
Réponse de le 19/04/2013 à 18:11 :
Ou Avez vous vu que le travail obligatoire est fasciste ?! Si vous n'avez pas une famille riche pour vous entretenir, c'est le travail qui vous permet de vivre. C'est une nécessité et non une obligation réglementaire. Vous confondez obligeant légale avec necessit?.
a écrit le 18/04/2013 à 17:23 :
Ne me dites pas qu'une coalition socialo-communo-verte pourrait gagner en Allemagne ! Je connais un pays où ils sont au pouvoir et c'est une vraie catastrophe !
Réponse de le 18/04/2013 à 17:54 :
je confirme ! +100000000000000 !
Réponse de le 18/04/2013 à 18:23 :
Bien sur , c' est cette coalition socialo-communo-verte qui est responsable de la situation actuelle c' est connu ils sont au pouvoir depuis 10 ans MDRRR
Réponse de le 25/04/2013 à 13:13 :
l'essentiel de nos problèmes vient de décisions prises par les socialistes: nationalisations qui marquèrent le début de l'endettement, retraite à 60 ans à contre courant de tous les autres pays développés, recrutements massifs de fonctionnaires et assimilés par l?État et les collectivités locales, les 35 heures, qui pèsent sur le pouvoir d'achat et ont démotivé les salariés, etc...
Les dix dernières années n'ont pu corriger toutes ces fautes.
a écrit le 18/04/2013 à 17:02 :
26% de chômage en Espagne et Grèce. Grace au SMIC on aura bientôt les mêmes taux.
Réponse de le 18/04/2013 à 17:31 :
un conseil: allez travailler en Allemagne pour 5-6 euros bruts de l'heure...
Réponse de le 18/04/2013 à 18:43 :
Ouiii... en Grèce la cause du chomage c' est le SMIC et non pas les exonération d' impots octroyés a tout le monde pendant une décénie causant un dumping fiscale sur le reste de l' Europe(France comprise) et un budget en déséquilibrée masqué par les politiques jusqu a ce que cela explose dans les mains du peuple Pour finir de la disparition de tout cette masse monétaire fuyant ce paradis fiscale devenu idilique car non viable

Ouii... en espagne ce chomage a deux chiffres c' est encore le SMIC et non pas le travaille au noir,(l exile fiscale a domicile par exellence) devenu le sport national où le titre de champion du monde leur est décerné avec aisance. Qu' ils sont fort ces espagnols !
a écrit le 18/04/2013 à 17:01 :
Vivre dans un monde de libéralisme, c'est bien joli sur le papier.
Dans la réalité, il faudra gérer avec son propre portefeuille tous les soucis du quotidien (santé, éducation, sécurité). Facile, vu que l'on ne sera plus imposé pour payer ces fichus fonctionnaires, on aura donc plus d'argent. Encore faut il un travail. Et un travail si possible bien rémunérer. Donc il faut faire des études le permettant. Oups, les frais scolaires sont maintenant a votre charge (ba oui, stop les focntionnaires). Donc, si t'es parents on les moyens, tu sera scoralisé et un jour tu pourra trouver un bon job qui te permettra ensuite de scolariser tes enfants. En gros, tu nait riche, ca va et les futurs génération aussi. Si tu nait pauvre, d'emmerde toi pour le devenir car l'ascenseur social est completement HS.
1) Dans notre société, l'argent gouverne.
2) Dans notre société, les possibilité de devenir riche n'existe plus.
Donc ce sont toujours les meme qui gouvernent et qui feront tout pour que cela ne change pas. Aux 95% des gens qui restent, continuer a vous entretuer en rejettant la faute sur le smicard, le chomeurs, l'étrangers, l'homosexuel, ca les fait bein marrer dans leurs réunion d'aristocrate.
Réponse de le 18/04/2013 à 17:57 :
Et dire que c'est un citoyen français qui donne des leçons d'économies, alors que son pays est l'exemple parfait de ce qui ne fonctionne pas, à cause du collectivisme et de son anti libéralisme. La France et son sytème conservato collectiviste est en faillite et voila que les gardiens du dogme bolchévique viennent encore nous dire que le monde entier devrait faire comme elle. Et non contrairement à vos mensonges les pays les plus libéraux fonctionnent mieux que les pays socialistes rétrograde et liberticides comme la France, et ses mafias au pouvoir.
Réponse de le 18/04/2013 à 18:48 :
Très facile de critique ce pays qui ta proteger soigner eduquer informer transporter assurer une paix securiser presque gratuitement
Cites nous ton pays exemple on en débattera
Réponse de le 18/04/2013 à 19:52 :
Les prestations que j'ai reçu à largement été payé par mes impots, mes taxes, CSG, RDs, etc..etc..Il n'y a rien u de gratuit, c'est une légende, et mon pouvoir d'achat en a largement souffert. A cause des monopoles étatiques comme la sécu, les transport, l'énergie, etc.., je paie beaucoup trop cher pour des services rarement à la hauteur, si je compare ailleurs.
Ce pays n'appartient pas aux conservato collectiviste actuellement au pouvoir, meme si ca fait des décennies que cela dur. Ce pays est autant le mien que le tien, mes aieux se sont battus pour sa liberté à des nombreuses reprises, et c'est aux traitre à la nation de rendre des comptes, pas aux patriotes et à ceux qui croient en notre constitution ou normalement le peuple devrait être protégés des abus des gouvernements, et de leurs lois liberticides et spoliatrices.
Réponse de le 18/04/2013 à 21:08 :
Le gratuitement n a pas lieu d etre en effet, cependant la baisse du pouvoir d achat serai d' avantage causé par une balance commerciale négative depuis 10ans qu' a une imposition non progréssive voir meme régréssive
Ce pays n' appartiens pas a ceux que vous caracterisiez de conservato collectiviste (a croire qui ils ont mis en place la fiscalité préalablement établit) mais a un peuple régis par une vie démocratique
Et en référence a nos aieux battu pour notre liberté en temps cruciaux , ils étaient bon nombres a mettre en balances leur propre vies pour la patrie ;ils seraient bien honteux que certains lui tourne le dos pour leurs propre interets purement pécunier
a écrit le 18/04/2013 à 17:01 :
Ce n'est pas tant le SMIC, que la complexité Administrative et Juridique auquelle doit se subordonner une entreprise, le tout sur différents niveaux : plus de 1000 pages de formalités à remplir chaque année par l'emtreprise pour chaque collectivité (commune, communauté de communes, pays, département, région, état, union européenne).
Le code du travail français par exemple : 5000 pages de baragouin de toute sorte, avec des textes qui s'emblent même se contredire du fait que leur agencement textuel laisse libre choix à l'interprétation juridique de leur génèse!!
De part ce fait même, les employeurs craignent de prendre chaque décision sur les embauches en quelque lien avec l'emploi et le code du travail que ce soit.
C'est dire si le principal obstacle à l'essor de l'entreprise (et donc de l'emploi), n'est pas tant le marché auquel elle s'attaque, que la tourmente administrative à laquelle le gouvernement français la soumet avec l'aide de l'UE!!
Cette bourrasque INUTILE, coûte cher à mettre en oeuvre et bride l'économie...On fait d'une pierre deux coups!!
Les suedois PAR EXEMPLE, s'en passent bien, mais gèrent bien mieux que nous pourtant...
Réponse de le 18/04/2013 à 18:25 :
La france a le pire système de gestion qui existe pour essayer tant bien que mal de faire vivre une société anti-libéraliste, collectiviste, fasciste...
Complété par l'Europe.
L'union européenne est une cause perdue; la crise économique est fini dans le monde, mais persiste en Europe!!
Réponse de le 19/04/2013 à 18:19 :
Collectiviste et fasciste en même temps ? Ouvrez un dico svp. On est l'un ou l'autre, ou autre chose, mais pas les deux.
a écrit le 18/04/2013 à 16:50 :
C'est aussi le rôle des emplois d'avenir de faire travailler les jeunes au dessous du SMIC pour l'employeur. Avec le succès qu'ils connaîssentt.
a écrit le 18/04/2013 à 16:49 :
pour être "competion" ayons les salaires bulgares 163 euros par mois !! vive l esclavage promis par l 'Europe et son maitre allemand!! Et merci madame merkel et monsieur hollande
a écrit le 18/04/2013 à 16:37 :
Pour retrouver de la compétitivité, il faut baisser nos prix ! Pour cela, il suffirait de baisser les salaires et les loyers de 3% tous les 6 mois...
Réponse de le 18/04/2013 à 17:15 :
vu que pour la plupart des produits la part des salaires est faible (20 % pour une voiture par ex) ca va pas changer grand chose
a écrit le 18/04/2013 à 16:28 :
Au lieu d'augmenter les salaires il faut plutôt solvabiliser l'achat immobilier ou la location en augmentant les allocations logements et en subventionnant les prix grâce au Scellier, PTZ , défiscalisation etc... pour l'allocation il est serait plus facile de le verser directement au propriétaire bailleur.
a écrit le 18/04/2013 à 16:27 :
On voit la vraie nature de Merkel, être au service exclusif du patronat... allemand, une nouvelle Thatcher qui paie des ouvriers agricoles venus de l'Est en Allemagne 500 euros par mois et qui vient concurrencer nos productions en faisant du dumping social et des produits bas de gamme.En laissant le foutoir fiscal européen, les paradis fiscaux et le dumping social, Merkel veut la régression en Europe et la domination allemande. C'est claire Merkel est bien une conservatrice de droite, pas loin de la réactionnaire, manipulatrice à souhait et enfumeuse de première.
Réponse de le 18/04/2013 à 17:10 :
@ AntiMerkel et Europe..... Il faudrait quand même un jour comprendre en France qu'en Allemagne ce n'est pas le GOUVERNEMENT qui "décrète" des salaires mais les salaires se négocient entre syndicats et patronats. D'ailleurs c'est pourquoi les syndicats ont longtemps lutté contre un salaires minimum, genre SMIC, car selon eux c'est à eux de les négocier et le gouvernement n'a pas à s'y mêler. Différence!
Réponse de le 18/04/2013 à 17:44 :
vous pensez sérieusement que le patronat allemand va proposer un salaire minimum? Ils sont heureux de d'avoir une main d'oeuvre pas cher venant principalement de Turquie et des pays de l'est et qui sait bientôt de France aussi (vous peut-être) ... De tels pratiques s'apparentent effectivement à du dumping social. Merkel souhaite une paupérisation de toute l'Europe et on y prend le chemin. Danke Deutshland über alles.
Réponse de le 18/04/2013 à 20:13 :
Ginette a bien compris le systeme allemand et @Gigi n´a rien compris du tout..


a écrit le 18/04/2013 à 16:14 :
à force de tirer les salaires vers le bas, et d'aller faire fabriquer ailleurs, même en europe ....le résultat est le suivant:

chute des PIB... consommation en berne et même en allemagne la vente de voiture neuves chutent depuis 2 mois......

bref, les clients n'ont plus d'argent...... et ceux qui sont payés de 1 à 6 euros de l'heures dans les service et l'agriculture en allemagne, n'ont pas les moyens d'acheter une voiture, même fabriquer en roumanie.....

mais tout est bien......

ce qui est drôle, c'est que les pays emergents enjoignent l'europe d'arrêter la rigueur.... ben oui, si même les chinois ne vendent plus parceque les occidentaux n'ont plus d'argent pour acheter, la....ça coince........

mais c'est peut être l'opportunité pour.....faire bouger le modèle de développement qui manifestement est à bout de souffle.......

quelque chose comme un nouvel univers global, ou on partagerait la connaissance, mais ou l'on produirait local...... mais ça..... ça entre en confrontation majeure avec le capitalisme débridée et financier.....
Réponse de le 18/04/2013 à 17:14 :
+ 1000
Réponse de le 18/04/2013 à 17:48 :
et surtout que ses salariés payés en lance-pierre comme en Allemagne achètent le moins cher possible, c'est à dire chinois. Ce sera l'arroseur arrosé.
a écrit le 18/04/2013 à 15:38 :
En Europe, ce ne sont pas les pays qui ont un salaire minimum plus élevé qui ont le plus de chômage. L'Espagne et l'Italie n'ont pas de salaire minimum au sens du SMIC. En Allemagne, les bas salaires (4 à 5? de l'heure, sans protection sociale) ne sont pas pratiqués dans les entreprises exportatrices, mais dans les services domestiques (restaurants, hôtels, coiffure...). Cela a plus à voir avec la discrimination sociale qu'avec l'économie et permet aux Allemands mieux payés de s'offrir des services pas chers.
Réponse de le 18/04/2013 à 21:36 :
sauf que dans l'industrie vous trouverez aussi des salariés payés à 5-6 euros de l'heure, se sont les intérimaires. Ces bas salaires ne sont pas uniquement réservés aux métiers de service comme vous le prétendez.
Réponse de le 20/04/2013 à 9:10 :
@Arf: verifez svp vos informations. Vous vous trompez !
a écrit le 18/04/2013 à 15:24 :
dans certains pays comme la france ce qui pose probleme c'est un salaire net pas assez attractif pour un salaire total(toutes charges incluses: salariales + patronales) trop élevé pour les entreprises soumises à la concurrence internationale
a écrit le 18/04/2013 à 15:17 :
Cest l évidence meme que le smic est une mauvaise chose et l on le savait depuis longtemps car c'est un jouet pour enfant vu le prix que l on lui donne il n y a pas beaucoup de gens qui ne veulent pas travailler pour si peu et nous pensons que c'est pareil en ALLEMAGNE mais si cela fait chuter madame MERKEL ce sera un revers non pas pour elle mais pourt les gens qui l auront demandé aussi c'est une façon de vouloir faire des problemes insatisfaits et cela parce qu elle eu le malheur dans parler il y a déja quelques temps;
Réponse de le 18/04/2013 à 16:08 :
a quel traducteur faut-il s?adresser pour vous comprendre ?
Réponse de le 18/04/2013 à 16:51 :
incroyablement nulard et publié!
a écrit le 18/04/2013 à 15:12 :
Le smic est une barrière à l?ajustement des salaires par le bas lors d?une crise profonde comme en ce moment en Europe. Apres on peut toujours geindre et invoquer les acquis sociaux, le travail esclave, la finance sauvage sans nom et sans visage, les libéraux, néolibéraux et ultralibéraux, tout ça c?est du blah blah. La réalité c?est que le monde a changé, nous sommes 7 milliards sur terre et qu?il y a des gens qui sont prêts à travailler pour beaucoup moins cher que nous. L?autre façon de baisser les salaires si on ne veut pas toucher au Smic, c?est de dévaluer la monnaie. Manque de bol, on ne peut pas non plus, la France n?est pas maitre de sa monnaie. Donc? on est cuits, il ne nous reste plus qu?à pleurnicher en regardant notre lente descente aux enfers.
On peut aussi fermer les frontières, mais là c?est la Corée du nord.
Réponse de le 18/04/2013 à 15:37 :
On peut aussi sortir de l'euro et ainsi dévaluer et ce ne serait pour autant pas la Corée du nord. C'est un peu facile d'évoquer à chaque fois la Corée du nord faut vous creuser la tête car l'euro et l'union européenne sont morts ils ne tiennent que sous perfusion. Chypre est sorti de l'euro puisque son euro n'a plus la même valeur et n'est pas devenu pour autant la Corée du nord.
Réponse de le 18/04/2013 à 16:36 :
Payés moins cher peut être, mais il faut relativiser aussi, quid du coût de la vie dans ce genre de pays ? Personnellement en gagnant entre 1800 et 2300? net par mois, selon les mois et le nombre d'heures travaillées, certains mois je n'ai pas énormément pour mes loisirs ou autre une fois tout payé (entre les courses, les assurances, le loyer, en hiver le gaz qui me coûte un bras, et les impôts et j'en passe). Donc trouver moi quelqu'un qui réussisse à vivre avec le salaire d'un Chinois ou d'un Indien en France. Bien entendu c'est impossible, car si les salaires augmentent ainsi que le SMIC, la coût de la vie augmente aussi, et lorsque l'on prend tout ce qui augmente, je ne suis pas sûr que les hausses de salaire/SMIC comblent l'écart.

Bref il faut prendre toute les variables, évidemment il faut aussi mettre en parallèle ce que l'état prends à la base sur ses salaires (au final entre ce que payent les patrons plus ce qui est automatiquement déduis, l'état prend plus que ce que vous touchez, et malgré cela il faut encore passer à la caisse avec les impôts ...).

Et l'on commence à voir que plus les pays en voie de développement prospèrent, et plus ils commencent à être confrontés aux même problèmes que les Occidentaux, à une moindre mesure pour l'instant certes, mais ça viendra.
a écrit le 18/04/2013 à 15:04 :
Ils ont tout délocalisé dans les pays pas cher (parce que dans ces pays, il n'existe aucune protection) et maintenant que les jeunes acceptent tout sans broncher, ils veulent importer ces méthodes du Moyen-Age dans nos pays :-)
Réponse de le 18/04/2013 à 15:42 :
J'en étais sur que vous étiez un collectiviste !!
Réponse de le 18/04/2013 à 17:17 :
@Hulo
Il n'y a rien de "collectiviste" dans le post de Patrickb. Le constat est juste...juste.
Réponse de le 19/04/2013 à 10:36 :
En fait « Collectiviste » c'est l'équivalent d' « Antisémite » pour confisquer la parole de son interlocuteur, chez les neuneux du libéralisme triomphant des happy fews ? Mais mon dieu que je vous méprise vous et votre dogmatisme psychorigide, votre musique à un octave.
a écrit le 18/04/2013 à 14:57 :
Maintenant on voit leur vrai visage à tous. Ils ont crée l'euro, supprimer les frontières pour nous enfermer nous esclavagiser. L'Union européenne n'est que l'union des despotes et des banques qui les arrosent. Mais comme tout finit toujours par se savoir cela va mal finir. Quand à Madame Merkel l'Allemagne n'est pas à une horreur près c'est même sa marque de fabrique.
Réponse de le 18/04/2013 à 17:54 :
je travaille en Allemagne et je peux vous dire que c'est pas évident tous les jours, des propos limites sur les français et l'impression d'être une sous-m...
Comme vous le dîtes si bien, ce sont des nationalites sociaslites, depuis les années ont passés mais leur mentalité n'a pas beaucoup évoluée.
Réponse de le 19/04/2013 à 15:05 :
je travaille en France et je peux vous dire que c'est pas évident tous les jours, des propos limites sur les Allemands et l'impression d'être une sous-m... Comme vous le dîtes si bien, ce sont des nationalistes, depuis les années ont passés mais leur mentalité n'a pas beaucoup évoluée.
Réponse de le 19/04/2013 à 15:45 :
nous sommes tellement nationalistes que nous sommes le premier client de l'Allemagne en achats, allez chercher l'erreur. On ne peut pas en dire autant de l'autre côté du Rhin.
a écrit le 18/04/2013 à 14:43 :
C'est sûr. Après imaginons que l'Europe ferme ses frontières. Nos produits seraient plus chers, mais plus de chômage. Faut choisir, payer des smartphones pas chers ou payer des cotisations chômage.
a écrit le 18/04/2013 à 14:43 :
Ca n'a l'air de traverser l'esprit de personnes que le problème puisse venir de financiers aux pouvoirs trop important, d'agences de notation qui font la pluie et le beau temps d'un pays, d'un népotisme omniprésent dans la classe politique, du cumul des mandats qui freine une démocratie plus représentative, d'héritiers qui gèrent des entreprises sans avoir jamais eu à connaitre de difficulté dans leur vie (et donc complétement déconnecté de la réalité), des paradis fiscaux qui permettent aux plus riche d'esquiver les impots,... Non bien sur le problème vient du salaire minimum...Donc en France le chômage est dû a des personnes qui gagnent 1000e par mois... Bravo.
Réponse de le 18/04/2013 à 18:57 :
Ce ne sont pas les héritiers des entreprises privées, les paradis fiscaux (vous préférez bien l'enfer fiscal français du moment que ce sont les autres qui paient pour votre état providence, et pour vos avantages ou privilèges bien à vous n'est ce pas ?), ni les "riches", les entrepreneurs, les indépendants, et encore moins les libéraux, qui n'ont jamais été au pouvoir en France, qui sont les responsables de 40 ans de politique anti libéral, collectiviste et conservatrice des politiciens. Ce sont eux qui ont emprunté des centaines des milliers de milliards d'euro juste pour faire tourner la machine bureaucratie française, l'administration écrasante et très très onéreuse, que les entreprises paient, et les contribuables, qui, à cause de votre idéologie nauséabonde, sont obligés de limiter les embauches, de perdre des parts de marché internationales, de licencier, et de payer ce qu'elles peuvent comme salaire vu les taxes qui s'abattent sur les salaires et les entreprises. Vous pouvez toujours vous lancer dans des grandes tirades Léninistes vaines, vous tentez de détourner l'attention vers d'autres responsables, mais on vous a bien démasqué, avec vos copains collectivistes, les traites de la nation.
a écrit le 18/04/2013 à 14:41 :
Vous n'avez pas compris...Elle veut dire que la smicarisation est une chose néfaste. Les entreprises ne paient pas assez leurs salariés, les exploitent, et ne leur donnent pas envie de se dépasser.
Réponse de le 18/04/2013 à 15:03 :
.... et l'argent tombe du ciel !
Réponse de le 18/04/2013 à 15:13 :
... et la marmotte met le chocolat dans la papier d'aluminium !
a écrit le 18/04/2013 à 14:30 :
Où l'on comprend que le Allemands ne veulent pas de "gosses", si c'est pour les faire vivre dans un pays qui ne pense qu'à en faire des esclaves au travail...pour...que la minorité au pouvoir, grosso-merdo, la droite réactionnaire capitalistico-néo-libérale s'en mette encore et toujours plein les poches. Le résultat des revirements politiques de Merkel, c'est qu'elle va se faire battre aux prochaines élections, même si les sondages (qui mentent) la donnent gagnante.
Réponse de le 18/04/2013 à 16:43 :
Mais oui Lénine change de discours, l'Allemagne est conservatrice et la France est collectiviste, toutes les deux des farouches opposants au libéralisme qui n'est ni au pouvoir en Allemagne, et ni en France, évidement. Un indice ? Les taux d?impôts très élevés en Allemagne, mais moins qu'en France ou l'ultra fiscalisme et l'administratif écrasent les citoyens, comme les entreprises. C'est vous et vos copains bolchévique les responsables de l'écroulement généralisé, et les magouilles avec les banksters sont faites avec vos potes socialo-conservateurs de tous poils.
Réponse de le 18/04/2013 à 17:13 :
@ Didon
La France collectiviste? Où çà? Vu le patrimoine des Français, la facilité d'accumuler de la richesse, il me semble qu'on est bien loin de la Corée du Nord à laquelle vous assimilez notre pays.
Réponse de le 18/04/2013 à 19:01 :
+ 56 % de prélèvement libératoire voila le taux records qui différencie un pays avec une économie libre, d'un pays collectiviste qu'est devenu la France. La Corée du Nord est une dictature collectiviste, le stade d'après de celui de la France. Patience vos amis anti individu, et anit liberté vont bientot réussir à installer de plus en plus d elois liberticide, au nom de l'interet du peuple, et vos amis vont bientot encore et toujours se servir dans les poches de ceux qui en ont encore un peu, et après sur les patrimoines, les comptes en banque, des citoyens. C'est votre dogme !! Votre idéologie nauséabonde, le socialisme est toujours un échec, relisez l'histoire.
Réponse de le 18/04/2013 à 19:29 :
Je voulais dire d'imposition par rapport au PIB, un taux écrasant démontrant le poid énorme d el'état français, de ses administrations, de ses impots confiscatoires, de ses mafias de fonctionnaires, et leurs amis les syndicats ultra bolchéviques, bref tout l'inverse d'un pays ayant un régime et une économie libérale. Seulement le problème supplémentaire c'est que pour un anti libéral l'état, et les confiscations ne sont jamais élevés, et il suffit de prendre dans la poche de ceux qui peuvent encore cracher, pour maintenir encore un peu à bout de bras le mammouth, ca profite à plein de gentils électeurs, donneurs de leçons comme vous.
a écrit le 18/04/2013 à 14:23 :
Elle va nous rétablir le STO !
a écrit le 18/04/2013 à 14:23 :
Tout ce débat est d'une mauvaise foi accablante. N'importe quel benêt ayant fait un minimum d'économie sait que le problème ne vient pas du SMIC mais de la concurrence déloyale des pays du Maghreb et du sud-est asiatique qui d'un coté (maghreb) ont une économie agricole fortement basée sur une main d??uvre bon marché (~500$/mois) et de l'autre coté (asie) ont une économie de biens manufacturés fortement basés sur le reverse engineering et l?esclavage humain (5$/jour c'est de l'esclavage). Hors on oublie également le contexte culturel à savoir qu'en Asie et au Maghreb la famille n'est pas déstructurée et que les ressources sont mises en commun pour le bien-être de tous ce qui n'est pas du tout le cas en Europe ou justement pour casser la dynamique sociale et syndicale il fallait casser son élément de base le plus petit à savoir le maillon familial. De ce fait on érige en dogme la réussite individuelle et la compétition (contre-productive) entre citoyens (culte de la personnalité, représentativité, appartenance sociale, codes vestimentaires etc...) mais également entre salariés de même entreprise pour modérer les hausses salariales. Depuis 20 ans les salaires subissent même une pression à la baisse grâce à une immigration de travail notamment d'ingénieurs d?Afrique qui sont correctement payés mais bien moins que ce que l'on paye traditionnellement pour un salarié européen de l'ouest ce qui a pour conséquence un dumping social qui fait le jeu des patrons. Avec bien entendu la connivence des états. Cependant on s'aperçoit également que ce dumping social a pour conséquence de moindres recettes fiscales et moins de consommation donc le clientélisme effectué au profit du patronnât finalement assassine le commerce et les revenus de l?État. Le serpent se mort la queue.
Je rajouterais que le fait que le smic soit très faible voir parfois inexistant en Allemagne leur donne un triste résultat de 15% de la population vivant en dessous du seuil de pauvreté alors que pour la France nous sommes à 9%. ce qui donne 12,1 millions de pauvres en Allemagne pour 5,8 millions de pauvres en France. On voit tout de suite que la politique de l'Allemagne ne cadre pas avec nos idéaux car ils se moquent d'abandonner autant de personnes sur le bord de la route. Donc avant de prôner de l'idéologie libérale à deux franc essayez de réfléchir et d'étudier les chiffres et la réalité de notre contexte économique. Le problème vient de l'inégalité concurrentielle en Europe certes mais surtout dans le monde. D?où la nécessité absolue de mettre en place une TVA sociale et écologique aux frontières de l'Europe sinon la bataille est inégale. Il convient également d'abolir les lois absurdes de soutient à l'économie par les États car la Chine et les USA ne s'en privent pas et ne s'en cachent pas, l'UE est le seul dindon de cette farce à jouer le jeu et ça tue nos entreprises.
Réponse de le 18/04/2013 à 15:34 :
Mais arretez de dire des betises SVP. Il n y a jamais eu de salaires a 1 Euro en Allemagne. Ce salaire symbolique etait un moyen de réintegration pour forcer des chômeurs " professionels" à se remetttre au boulot. Bien evidement ils continaient à toucher leur endemnité chômage et en plus de ce salaire de 1 euro par mois . Mais pour cela il devaient se remuer le c.... et se remettre dans le bain du travail actif ( du genre entretien des chaussées, jardins municipaux etc.) . En fait une tres bonne chose !!!
Réponse de le 18/04/2013 à 16:41 :
@ ventrachoux

Regardez un peu les actualités, si ce n'est pas @ 1? certes, il y a énormément de personnes embauchées à des salaires dérisoires, en Allemagne. Ne vous en déplaise, donc avant de dire quelque chose, apprenez la réalité !
Réponse de le 18/04/2013 à 17:07 :
Très bonne explication de Marousan.
@Ventrachoux
"Forcer les chômeurs professionnels", c'est quoi un chômeur professionnel? Un salarié qui a un jour perdu son boulot, qui a des droits et ils s'amenuisent au fil du temps. Les chômeurs ne sont pas des fainéants, la preuve, ils ont travaillé et ne demande qu'à recommencer, à être respecté et payé correctement.
Réponse de le 18/04/2013 à 18:17 :
@Ventrachoux : Ne vous en déplaise je n'ai jamais parlé de salaire à 1? et le problème n'est pas là de toutes les manières. Le problème du salaire minimal est de le corréler avec le coût réel de la vie tout simplement.
De plus j'ai parlé de distorsion de concurence, le problème vient de là. La globalisation et l'absence totale de protection de l'UE face à l'Asie qui est en générale nationaliste dans sa consommation et les USA qui sont protectionnistes ne fait que nous enfoncer, nous qui laissons nos portes grandes ouvertes. TVA sociale et environnementale à l'entrée de l'Europe ça c'est une solution qui permettra de consommer européen. Mais il y a également un problème d'éducation en France. Il faut que les français consomment français c'est le seul moyen de sauver nos emplois et de permettre à nos entreprises de retrouver des marges de man?uvres pour innover.
Réponse de le 18/04/2013 à 21:33 :
consommer français en commençant par acheter des voitures de constructeurs français (même si celles-ci n'est pas assemblés en France) et non des voitures allemandes.
Notre balance commerciale est déficitaire de 18 milliards d'euros vis-à-vis de l'Allemagne.
a écrit le 18/04/2013 à 14:23 :
Quoi que l'on en pense la solution finale allemande existe toujours, certes on n'utilise plus les chambres à gaz mais on met en place les un euro job sans sécurité sociale sans retraite, les allemands continuent à éliminer les chômeurs, les malades, les vieux ..... Est ce vraiment le monde que nous voulons pour nos enfants ?
Réponse de le 18/04/2013 à 21:39 :
Non, mais il existe une solution pour les ramener à la raison arrêtons de consommer allemand, tout simplement.
a écrit le 18/04/2013 à 14:21 :
je propose que nous cessions tous le travail ainsi que le paiement des différents impôts et taxes pour que les politiques élus puissent rapidement se mettre a la place a laquelle ils devraient être : '' Au service du peuple ''
a écrit le 18/04/2013 à 14:14 :
En France votre SMIG est trop élevé, prendre model sur les USA du temps partiel a 5 dollars de l'heure.
Réponse de le 18/04/2013 à 14:34 :
SMIG ?.... Mettez vous à la page....
a écrit le 18/04/2013 à 14:11 :
l europe est cuite et la france devient un pays du tiers monde grace a la complicite de nos gouvernants je vis a l etranger car ne supporte plus la bande d escrocs qui nous gouvernent et quand je vois l image de la france a l etranger aujourd hui oui j ai honte d etre francais
Réponse de le 18/04/2013 à 14:33 :
@noel alain : l'image de la France à l'étranger ? Vous n'êtes donc jamais parti en faites. Sachez que la pluspart des pays (je parle de leurs habitants, pas de leurs gouvernants) envie notre système éducatif, notre sécurité socialé, notre salaire minimum, nos serivces de santé,et j'en passe et des meilleurs. Bien sur rien de tous cela n'est parfait, donc imaginez vous ce que vivent les autres pays. Je vous dis ca apres être passé par Madagascar, l'Angleterre, l'Espagne,...Par contre Le Pen au deuxieme tour, les anti mariages pour tous, les charters sous Sarko, oui tous ça je vous confirme nous donne une image de pays arrierés et conservateurs. Mais sinon je vous en pris, quitter le navire, le pays se portera mieux quand les raleurs, les aigris, les jaloux, les démagos l'auront quitté.
Réponse de le 18/04/2013 à 15:42 :
Vous avez oublié dans votre liste (je suis 100% d'accord avec vous) les infrastructures les transports (allez vivre en Amérique du Nord par ex).
Vous connaissez la blague québecoise? A quoi reconnait-on un automobiliste bourré d'un pas bourré? le premier va tout droit et le second zigzague pour éviter les nids de poule.
Grand voyageur en expat comme en touriste, je confirme qu'on se complait dans le french bashing, mais que ce n'est pas si pire comme disent nos cousins d'outre Atlantique
Réponse de le 18/04/2013 à 15:51 :
notre système éducatif, notre sécurité sociale, notre salaire minimum, nos services de santé, tout cela n'a pas ete financé depuis 40 ans ou plutot si avec les emprunts de l état pour la modette somme de 1800 MILLIARDS D EUROS car malheureusement les impots que nous payons chaque annee servent à peine à payer les fontionnaires!!!!!
Réponse de le 30/04/2013 à 0:27 :
Erreur, la grande partie des impôts.. La deuxième partie du budget de l'état qui est payé par vos taxes et vos impôts sert surtout à rembourser les intérêts de la dette aux marchés financiers et donc aux banques (Merci Giscard et Pompidou pour la loi de 1973 et l'article 104 de Maastricht ou 124 de Lisbonne) ou dit autrement aux oligarques et ultrariches puisqu'eux-mêmes ont thésorisés via les paradis fiscaux, les immenses fortunes qu'ils ont put avoir grâce aux différentes niches fiscales empruntés elles-mêmes sur les marchés financiers et q'ils reprêtent ensuite aux états avec les intérêts.. D'ailleurs ne parlons même pas du capital à rembourser.
a écrit le 18/04/2013 à 14:07 :
Comme cela, nos énarques inventeront de nouvelles aides pour que cela soit l'Etat qui paye la différence et non les entreprises ... en théorie.. puisqu'il faudra pomper l'argent dans la poche des autres qui demanderont des salaires d'autant plus haut pour travailler.
a écrit le 18/04/2013 à 14:06 :
Angela Merkel qui a instauré le salaire minimum à 1 euros et la précarité dans son propre pays à de nombreux allemands devrait se préoccupé de la de consommation intérieure de son pays totalement en panne. Les allemands n'ont-ils plus les moyennes de consommer ? Quand à la France ce qui coutent cher se sont les fonctionnaires et les agents territoriaux comme les sénateurs et députés trop nombreux, non productif et rentable dont beaucoup sont inutiles ... Signé un libéral modéré
Réponse de le 18/04/2013 à 14:26 :
Mais arretez de dire des betises SVP. Il n y a jamais eu de salaires a 1 Euro en Allemagne.
Ce salaire symbolique etait un moyen de réintegration pour forcer des chômeurs " professionels" à se remetttre au boulot. Bien evidement ils continaient à toucher leur endemnité chômage et en plus de ce salaire de 1 euro par mois . Mais pour cela il devaient se remuer le c.... et se remettre dans le bain du travail actif ( du genre entretien des chaussées, jardins municipaux etc.) . En fait une tres bonne chose !!!
Réponse de le 18/04/2013 à 14:36 :
Ne pas être rentable ne siginfie pas être innutile. Surtout quand il s'agit de faire tourner un pays. Par contre trouver moi l'utilité des agences de notations, des fonds d'investissements, des subprimes,...
Réponse de le 18/04/2013 à 14:37 :
Les fonctionnaires sont souvent en sous effectif...Des gens non-productifs il en existe partout (dans le privé ou le public). Vous ne travaillez d'ailleus pas ??? OU alors vous écrivrez pendant votre temps de travail (14 : 06 ).
Réponse de le 18/04/2013 à 15:01 :
"Mais pour cela il devaient se remuer le c...et se remettre dans le bain du travail" ce sont bien les salariés du public suffit d'écouter l'actualité du jour : l?absentéisme des enseignants publiques 7 % contre 3 % dans le privé et pire dans les territoriaux.
a écrit le 18/04/2013 à 14:03 :
> La flambée du chômage en Europe? C'est à cause du SMIC pense Angela Merkel

Elle pense à s'appuyant sur quelles données fiables?

Si l'objectif est de descendre les salaires de l'Europe de l'ouest/sud au niveau de ceux de l'Est ou du Maghreb (150-200?/mois), il faut...
- avoir le courage de le dire
- ne pas oublier un "détail" : le salarié est aussi un consommateur.

Avec une déflation salariale imposée à toute l'Europe, il ne faut pas s'étonner d'une chute de la consommation et donc de la croissance.

Pas besoin d'un doctorat en chimie quantique pour comprendre cet enchaînement mortiphère.

Charles Kindleberger, "Manias, Panics and Crashes: A History of Financial Crises"
www.amazon.fr/Manias-Panics-Crashes-History-Financial/dp/0230365353/
Réponse de le 18/04/2013 à 14:26 :
Que se passerat il quand tout les salaires seront alignés par le bas? Si ce n'est la disparition de la concurrence... mais en plus, la disparition des consommateurs et donc la disparition des entreprises...!
a écrit le 18/04/2013 à 13:54 :
Rétablissons l'esclavagisme....et d'un trait adieu souci de rentabilité...déficit de la sécu..du régime des retraites....
a écrit le 18/04/2013 à 13:53 :
Pertes d'acquis, augmentations d'impots, Mr le président de la république,la pression de la cocotte minute augmente et la soupape va bientot céder.
a écrit le 18/04/2013 à 13:49 :
une réincarnation de Margaret ???
Réponse de le 18/04/2013 à 14:55 :
Tout à fait cela, Pmxr. Mais ... connaissez-vous UN dirigeant dans le monde qui fasse maintenant autrement..?? Ils sont coincés, les gars. Comme nous.
a écrit le 18/04/2013 à 13:44 :
En lisant certains commentaires, l'on comprend bien que la France est cuite...! Vive A. Merkel !
Réponse de le 18/04/2013 à 13:52 :
Personne ne vous oblige à rester en France dans ce cas !
Réponse de le 18/04/2013 à 14:06 :
En lisant le votre c'est ce que je me dis aussi
Réponse de le 18/04/2013 à 18:10 :
allez bosser en Allemagne, un bon petit salaire de 6 heures bruts de l'heures et subir le mépris de ses collègues allemands, le rêve...
a écrit le 18/04/2013 à 13:44 :
Le SMIC c?est le nivellement par le bas. Un patron va automatiquement payer le SMIC a ses employés puisque c?est le salaire officiel. Il ne va pas se poser la question s?ils devraient être paye plus que ça.
Réponse de le 18/04/2013 à 13:55 :
Consternant. L'on voit bien que vous n'avez géré d'entreprises. Mais bon Dieu, apprenez à lire un bilan et un compte de résultats et vous comprendrez qu"il faut être neuneu pour avoir le courage de gérer une boîte, tellement c'est impossible dans un Pays soviétique comme la France...! Vous comprendrez aussi que votre commentaire révèle une ignorance totale des problèmes. C'est cela que l'éducation nationale devrait apprendre aux jeunes...!
Réponse de le 18/04/2013 à 14:12 :
Vous n'avez jamais du créer ou au moins gérer une entreprise....
Réponse de le 18/04/2013 à 14:19 :
Il n'est pas nécessaire d'insulter les personnes, même quand on n'est pas d'accord. L'argument donné par Charles n'est pas si idiot que ça : le patron ne va pas regarder les compétences et les résultats de ses employés, parce que ceux-ci sont pour lui un coût qu'il cherche à minimiser. Comme il est contraint par la loi à leur verser un salaire minimum, il leur donne ce minimum, quelque soient leurs compétences ou résultats. Pourquoi devrait-il donner plus, surtout quand les salariés ne peuvent pas ni se plaindre, ni aller voir ailleurs avec le chomâge que nous connaissons en France...
Réponse de le 18/04/2013 à 14:50 :
Pas du tout d'accord avec vous. A chaque triptyque compétence/diplôme/expérience correspond un salaire connu payé par les entreprises et qui correspond à des fourchettes que l'on retrouve à l'INSEE mais également dans les entreprises de placement salarial. Ces grilles sont en générales stables, reconnues et appliquées par les RH (sauf les rapiats).

Un patron qui voit un salarié comme un coût est un patron qui n'a rien compris à son travail. La gestion d'entreprise se fait au travers d'un produit ou service, de la qualité qui y est associé, de l'existence du marché, d'une politique marketting et bien entendu des compétences pour réaliser ce produit ou rendre le service attendu.

De ce fait chaque salarié doit-être choisi au travers du triptyque mentionné précédemment afin qu'il corresponde dans la réalisation de son travail à un certaine qualité/productivité. De plus il faut motiver les salariés régulièrement pour éviter le turn-over et donc les coûts de de sélection et de formation induits par les nouveaux arrivants.

Donc un salarié 'est pas un cout mais une ressource qui a au travers de son efficacité et de son autonomie peut permettre à l'entreprise une certaine qualité, une véritable implication et une amélioration des processus dont il est le garant ce qu'en général le gestionnaire d'entreprise ne peut pas faire car il n'a qu'une vision partielle du travail de ses salariés et lui même possède des compétences limités. Donc une entreprise qui paie ses employés au SMIC est une entreprise qui fera faillite tôt ou tard. Il ne faut pas oublier qu'un salarié heureux est un salarié bien plus productif.

Mais si on a des salariés assiégés par les huissiers ou qui se demandent comment il vont boucler leur fin de mois avec leur gamins à nourrir c'est qu'on a rien compris à l'équation et qu'il faut changer de métier.
Réponse de le 18/04/2013 à 14:54 :
Et ce qui est amusant, et que j'ai pu constater partout, est que quand on fait semblant de payer un employé, il fait semblant de bosser...
Réponse de le 18/04/2013 à 15:22 :
@marousan : oui vous avez raison c'est pr cela que qd une entreprise est en difficulté le premier poste de depense sur lequel on agit est la masse salariale. mais a part ca le salarié n'est pas un cout ds les theorie fumeuse de top managment en vigueur aujourd'hui..
Réponse de le 18/04/2013 à 15:50 :
@mouette : Vous ne verrez jamais une entreprise qui dépend de sa masse salariale licencier ses talents.
Les entreprises qui n'ont pas de véritables PDG et directeurs impliqués dans la vie de l'entreprise, ne font que singer les demandes des conseils d'actionnaires ce qui est totalement stupide car l'actionnaire ne s'intéresse ni au produit, ni à la politique marketting et pour eux les salariés sont une masse qui sert de variable d?ajustement mais uniquement au rendement de son placement à court terme si possible. Il se servent de l'entreprise comme un rendement financier ce qui est incompatible avec l'entrepreneuriat véritable qui doit avoir les coudées franche et favoriser l'innovation, la création et l'initiative pour atteindre la performance.
Vous avez un très bon exemple dernièrement qui est le PDG d'amazon qui a recadré les actionnaires et leur précisant que son but n'était pas de leur faire plaisir mais de pérenniser l'entreprise.
Donc ne pas confondre les vendus aux actionnaires et les véritables managers conscient de leur responsabilités et impliqués dans la réussite de leur entreprise. La réussite de personnelle passe par la réussite collective dans une entreprise donc par la coopération.
Réponse de le 18/04/2013 à 17:30 :
marousan je suis tt a fait d'accord avec vous , le probleme est que c'est une espece en voie de disparition !!! y compris ds les boites non cotées ou les patrons parfois se comportent comme des voyous; un exemple : lors de la baisse tva ds la restauration , rare sont ceux a avoir embauché alors que c'etait l'objectif a la base et s'en st mis plein les fouilles !!! le vrai patron entrepreneur est devenu aujourd'hui soit un patron venal soit un parachuté par les actionnaires avec une pensée "courtermiste" ( ex le directeur de la poste qui a été mis en place pr degraisser le mamouth ou encore celui de france telecom ) son principal objectif n'etant pas la perennité mais le profit a tt prix(partir avec stock option et parachute doré). c'est ce qui grangrene nos entreprises et pourri les relations employeurs/employés
Réponse de le 18/04/2013 à 18:27 :
@Mouette : Tout à fait donc il faut un véritable changement de paradigme dans la formation des managers à l'instar de ce qui est fait à Harvard on l'on conseille aux futurs dirigeants d'être humains et de s'intéresser réellement au produit, au marketing et aux humains car le bien être permet une hausse de la productivité, de l'innovation et de véhiculer les valeurs de l'entreprise en dehors de l'entreprise gratuitement.
On leur demande de s'inspirer de personnes comme lary page, sergey brin, bill gates, mickael dell ou encore dans une moindre mesure steve jobs, mais moins car il avait un management par la terreur qui n'est plus compatible avec notre société occidentale.
On parle de coopération, de synergie, de confort pour l'inventivité et pour donner envie aux salariés de rester dans l'entreprise plus longtemps que leurs simples horraires et j'en passe des meilleurs et ça marche. MAis en FRance sorti de google, microsoft ou encore total voir cgg veritas les entreprises n'ont pas ce genre de management par la coopération le confort et l'autonomie des salariés et c'est donc un climat horrible de défiance qui s'installe. Le manager français ne sait pas se remettre en question et estime que s'il apporte le capital il est tout puissant hors il oublie que les salariés sont une partie du capital de l'entreprise et sans doute la plus importante car il s'agit du cerveau et des mains.
a écrit le 18/04/2013 à 13:41 :
on va finir en Pays émergent ! ....... on risque de travailler juste pour un bol de riz ! on descend de bien haut !!
belle l'europe -
Réponse de le 18/04/2013 à 14:05 :
Ont vous envoie le bol mais vide...
Réponse de le 18/04/2013 à 14:06 :
Travailler juste pour un bol de riz, ça résoudrait le problème de l'obésité,bien pour la sécu.
Non?
Réponse de le 18/04/2013 à 14:30 :
Ca résoudrait le problème de la sécu, ça remplirait les poches des patrons à court terme, car qui acherait leurs produits sauf à ce que leurs clients soient en dehors du marché français ... mais peut être souhaitez vous tout bonnement inverser la tendance à savoir faire du chinois affamé un chinois engraissé et d'un européen engraissé un européen mort de faim , il est vrai qu'ainsi vous devriez vous remplir les poches et aider votre prochain chinois en exploitant votre proche voisin français , mais pourquoi diable donner à manger à un français Ginette ?
Réponse de le 18/04/2013 à 21:42 :
ben commencez par vous-même et si la France ne vous convient pas, allez émigrer en Allemagne, personne ne vous retient ici.
a écrit le 18/04/2013 à 13:37 :
Elle n'a pas tort ! déjà la notion de SMIC relève d'une prétention intellectuelle sociale de gauche coûteuse ...et non d'une résultante logique du progrès bénéficiaire de l'économie réelle ... Alors attention ! en France nous seront dans le rouge pour pas mal se temps....
Réponse de le 18/04/2013 à 13:51 :
Pourquoi donc les USA et le Royaume-Uni ont un salaire minimum ? Pays n'étant pas connus pour être de gauche.
Réponse de le 18/04/2013 à 13:55 :
bah .... un minimum est vitale .... la fixation de ce dernier est une autre affaire !
Réponse de le 18/04/2013 à 16:02 :
à "pmxrr". Quelle mauvaise foi !!
Réponse de le 18/04/2013 à 17:42 :
Je remarque... que grâce ou malgré ... cette constante généreuse du SMIC , personne n'a démenti que nous pourrions être dans le rouge pour pas mal de temps...
a écrit le 18/04/2013 à 13:36 :
Très bon rappel de noter que cette personne est en effet de droite. Soit, coté MEDEF et se servant des salariés comme variable d'ajustement. Qu'elle soit réélue et la récession la balayera.
a écrit le 18/04/2013 à 13:34 :
pour simplifier le débat, une seule chose à faire .
le salarié perçoit de son patron l'intégralité de son salaire brut (net +toutes charges salariales )
A lui de cotiser aux différents organismes .Plus d?ambiguïté..
Ensuite on discutera ...
a écrit le 18/04/2013 à 13:31 :
Dans les pays à plein emploi, ce sont les salariés qui dictent leurs conditions. Les employeurs ont donc plus de pouvoirs avec un chômage important. Le SMIC (ainsi que les règles de réversion des prestations sociales : allocations familiale et chômages, RMI, etc ... ) ne solvabilisent pas un ensemble important d'emplois : tout le monde n'a pas besoin d'un Bac+10 pour accompagner une personne à moindre mobilité ou faire le service en salle de restaurant. Pour mémoire, le SMIG (ancêtre du Smic) date de 1950, où l'emploi n'était pas un problème.
Réponse de le 18/04/2013 à 13:39 :
Excellent raisonnement, Toledo. Sauf que l'Allemagne manque de bras. Alors pourquoi s'opposer à un salaire minimum puisque les salaires DEVRAIENT être hauts..?? Ca gène, là, non..??
Réponse de le 18/04/2013 à 17:21 :
l allemagne ne manque pas de bras mais de cerveaux
ils vont venir les gens eduques d espagne italie ou france (c est fou le nombre de francais qu on rencontre)
Par contre, ils n ont pas besoin de bac-5, ils ont assez avec les leurs

Sinon pour info, un inge est mieux paye en allemagne qu en france et cerise sur la gateau la vie y est moins chere (surtout l immobilier, mais aussi la nourriture) et on peut finir le soir a 5 h sans etre mal vu
a écrit le 18/04/2013 à 13:30 :
Quelle montre l'exemple!
Réponse de le 18/04/2013 à 13:40 :
Se séparer de sa Rolex ... Jamais !
a écrit le 18/04/2013 à 13:21 :
Une employée de supermarché gagne 800 euros par mois pour 40 heures en allemagne, un ouvrier agricole ( polonais ou roumain) emarge grassement a 600 ou 700 euros mensuels. Moi je suis d accord mais alors que l on puisse se loger pour 200 euros par mois aussi, et faire nos courses aux tarifs allemands.....sinon le mur qui s approche nous tombera dessus directement....je sais pas ou on va mais on y va
Réponse de le 18/04/2013 à 17:24 :
@ GMdetroit où avez vous trouvé ces 800 euros 40 heures/mois pour un employé de supermarché? il y des emplois à 450 euros/mois, avec 15 heures max de travail par semaine, ce qui laisse à bon nombre de jeunes le temps de faire autre chose, cours de recyclage, études, la java ou rien.
Réponse de le 19/04/2013 à 13:27 :
Dans la grande distrib les salaires sont moins elevés qu ici ( c est dire le niveau!) et ce n est pas un secret que les polonais ou roumains qui travaillent dans les champs ou les abbatoirs sont a moins de 1000 euros mensuels aussi. Un ministre français s en est ému, rappelez vous. Rappelez vous aussi du camp de travail Amazon qui a fait scandale avec des espagnols logés de force au formule 1 et gardiennés par des kapos, eux aussi a moins de 1000 euros
Réponse de le 19/04/2013 à 13:53 :
Alors on va re-essaye d expliquer VOS erreurs: vous ne regardez le probleme que par le prisme salaire? restons a l echelle de l euro et de l europe pour illustrer: Mr X Allemand residant à Berlin caissier de supermarche gagne 1500 par moi euros, son loyer est de 600 euros, ses depenses contraintes (energie, essence...) sont de 300 euros, il depense 100 euros par mois pour se nourrir et ses impots des 200euros donc au total 600+300+100+200=1200, capacite epargne 300 euros. Mr Y est Polonais il fait le meme travail mais gagne 1000 euros, par contre son loyer est de 300 euros, depenses contraintes 100, nourriture 30, impots 40 soit 300+100+30+40=470. 1000-470= 530..... qui a le plus pour vivre????? et c est toujours le meme probleme vous restez arquebouté sur le niveau de salaire, qui n est qu une donnee du probleme en face il faut y opposer les prix, les services publics......Quand vous aurez compris cela et aurez mis en rapport a la fois les salaires Francais et etranger et le niveau des prix dans ce meme pays vous comprendrez enfin que la France a surtout un probleme de prix!
Réponse de le 19/04/2013 à 15:43 :
parce que vous pensez peut-être qu'un caissier de supermarché gagne 1.500 euros en Allemagne??? vous rigolez j'espère. L'Allemagne n'est pas beaucoup moins cher que la France, le problème ce vous devriez comparer Paris ou Lyon à Munich. Berlin est une ville en reconstruction dont les loyers ne cessent d'augmenter. Il y a énormément de bas salaires en Allemagne (intérimaires, services) et il est quasi-impossible de vivre décemment avec un salaire inférieur à 1.000 euros même en Allemagne.
Réponse de le 19/04/2013 à 16:28 :
1) j ai prix de salaires et des prix a titres indicatifs
2) j ai vecu plusieurs fois en frontalier, avec l allemagne, la belgique et l espagne et desole pour vous mais le niveau de prix nottement dans les restau et grande surfaces sont nettement moins cher qu en France donc je parles en connaissance de cause!
3) Mon taf me permet aussi de voyager, nottement en Coree du Sud, Nouvelle Zelande et USA par exemple et la aussi les prix sont bien moindre qu en France!
4) Encore une fois vous vous arretez au salaire sans penser au niveau de vie et de prix!!! ce qui est totalement absurde >>>>> un cadre Polonais, Allemand de l est ou meme Coreen vivra bien mieux avec ses 800 euros mensuels que le Francais qui en gagne le triple toujours a cause de cette notion de niveau de vie et de prix!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Vous voulez d autres exemple comparer le prix d un jean levi's au USA et en France, le prix d un burger, d une cote de boeuf, d une voiture de prestige.....
Il y a certes aussi des disparites dans ces pays mais globalement les prix des produits de premieres necessité (nourritures nottement) y sont largement moins eleve qu en France, au cours de mon dernier deplacement en Coree j ai pu manger pour moins de 10 euros pas jours en faisant 3 repas par jours et plutot copieux! essayez donc de faire de meme en France.......En Allemagne cet hivers j ai pu prendre une formule plat dessert a - de 8 euros dans une Auberges, le meme plats (la choucroute) etait a 12 euros en France..... donc vous m excuserais je persiste et je signe on a un grave probleme de PRIX en France
Réponse de le 19/04/2013 à 18:34 :
je suis justement frontalier et je travaille en Allemagne depuis presque 10 ans et donc je parle aussi en connaissance de cause. Vous dîtes que c'est moins cher dans les grandes surfaces en Allemagne, c'est un peu moins cher pour les produits cosmétiques et les produits d'entretiens. Alors c'est sûr, quand vous embauchez des serveuses russes (pour la plupart) payés 5-6 euros bruts de l'heure vous serez moins cher qu'en France. Maintenant, en cherchant bien vous trouverez aussi des formules déjeuner entrée + plat à 8 euros en France. Aux USA, les frais de scolarité + l'assurance santé sont hors de prix. En France, j'ai l'impression on veut le beurre et l'argent du beurre.
La proposition de Merkel est une paupérisation de l'Europe si le salaire minimum était supprimé partout et engendrerait une explosion des travailleurs pauvres. On ne vit pas, même en Allemagne, avec 5-6 euros bruts de l'heure mais on survit.
Réponse de le 20/04/2013 à 11:57 :
@Pragma la difference c est qu aux USA c est l etudiant qui finance ses etudes superieures pas la collectivite, ca evite un certains nombres de derive comme rester etudiants en 1ere annee jusqu à 40 ans....Pour l ass sante faut un peu arreter de debiter le rabachage inexacte, pour votre information le systeme est un peu similaire qu en France cher ami si vous travaillez votre employeur prend en charge une partie (jusqu a la moitie) de votre mutuelle si vous etes au chomage vos perdez cet avantage........ ca c est pour vous repondre sur les points precis que JE N AVAIS PAS EVOQUE, je n ai effectivement parler que des biens de consommations qui sont moins cher ailleurs et dont la difference de prix n est absolument pas corellé a notre TVA: Une voiture est vendu 25 à 30% moins cher au usa qu en France, pour une voiture de luxe c est parfois du simple au triple: une ford mustang c est 25Ke aux USA quand le meme modele est a 78KE en France, l habillement pareil du jean levi's a la paire de Van's les prix en france sont superieur de 30 à 60%.... Meme sur une marque europeenne comme Zara vous pouvez le constatez..... Donc je persiste et je signe ce n est pas le niveau de salaire qui pose probleme mais le niveau de prix.... Donc la question est nos "grandes entreprises" de distribution, auto... sont elles "plus stupides" qu ailleurs pour ne pas arriver a negocier les prix ou tous les intermediaires se sucrent ils genereusement au passage???? j opte pour la seconde.....Allez donc demander a un eleveur combien il vent la tonne de boeuf ou de mouton a la centrale d achat, rapportez le au kilo, et ensuite allez voir combien la grande distribution vous vends ce meme kilo de viande, vous aurez de sacrés surprises!
Derniere chose, mon commentaire premier n etait en rien une remise en cause du smig, je mettais juste en lumiere le fait qu on ne regarde le probleme que par UN aspect sans tenir compte de tous les autres qui definissent le niveau de vie des individus. Je souligne juste qu avant de critiquer le niveau de salaire de tel ou tel pays il faut aussi y regarder le niveau de prix..... Au Japon par exemple la vie est chere, (surtout le logement) mais ils sont attere de voir que nous payons toujours le telephone et internet: chez eux c'est gratuit ou presque, cela reprensente une portion infinitesimale de leur IRPP....
Réponse de le 20/04/2013 à 13:30 :
je répète donc ce que j'ai dis préalablement, on ne vit pas en Allemagne avec 600-700 euros par mois et force est de constater que bon nombre de ces jobs sont occupés par des étrangers et non par des allemands de souche. Je pense que Walmart doit faire pareil niveau marge en achetant en chine et en revendant avec de bonnes marges aux USA. L'employeur aux USA prend en charge une partie (pas toujours) ceci dit une bonne partie reste à votre charge, une consultation chez un généraliste va coûter 100 dollars, les USA ont aussi un en ce moment un taux de chômage de 7-8 %, donc vaut mieux pas tomber malade et être au chômage.
Concernant les étudiants, bon nombre à la fin de leurs études sont surendettés et vont devoir travailler plusieurs années rien que pour rembourser leurs études s'il trouve un boulot en adéquation avec leur qualification... Tout système à des avantages et des inconvénients, même si en France tout n'est pas parfait loin s'en faut, notre protection sociale est un des meilleurs au monde car nul n'est à l'abri un jour d'un divorce, d'une maladie, d'un licenciement au delà de 50 ans et la je pense qu'il est préférable de vivre en France même s'il y a des abus comme dans tout système. Et je préfère payer mon repas un peu plus cher plutôt que d'encourager des pratiques consistant à sous-payer des étrangers comme c'est le cas en Allemagne actuellement. En France, on a le SMIC qui garantie à un salarié un salaire minimum quelque soit sa qualification, son origine et ce principe devrait être étendu à l'ensemble de l'Europe et éviterait à l'Allemagne de faire du dumping sociale. Ce dumping nuit, non pas à la Chine ni aux USA, mais principalement à ses "partenaires" (?) européens qui doivent fermer des entreprises.
Tokyo est la ville plus chère au monde, mon abonnement internet + téléphone me coûte un peu de plus de 30 euros par mois, c'est pas la mer à boire non plus.
Réponse de le 20/04/2013 à 20:24 :
@pragma: paradoxalement je suis d accord avec tout ce que vous dites!! Je suis actuellement aux US et je bourre mes valises de produits CVS pharmacy entre autres tellement je suis attéré de comment on se fait enfler en France. Il n empeche, si on supprime le smic et qu on passe a payer 800 euros par mois pour 35 heures de travail un commis de chez carrefour ou auchan, est ce que mecaniquement les prix et loyer baisseront? I don't think so!! Donc on fera comment? Les prix resteront les mêmes et les gens deviendront encore plus pauvres
a écrit le 18/04/2013 à 13:15 :
Merkel est la seule qui de par sa formation de vraie scientifique ( physicienne) ne raisonne pas comme un énarque ! Elle voit les choses avec réalisme ce qui ne peut que déranger nos ministricules nantis . La réalité c'est que le modèle social à la sauce des rescapés socialos stalinistes de 1945 doit disparaître et les profiteurs de la fonction publiques rendre ce qu'ils ont volé . Le copinage des collectivités locales ruine la France et le SMIC est l' arbre qui dissimule ce paradis fiscal .
Réponse de le 18/04/2013 à 13:23 :
Et revenez nous voir après !!
Réponse de le 18/04/2013 à 13:24 :
Vous mélangez tout dans une soupe effroyable.... Mais vous avez semble-t-il envie de taper sur les fonctionnaires gratuitement.
Réponse de le 18/04/2013 à 13:26 :
Merkel est issue de la RDA, parle le russe, et son père était pasteur....plus austére tu meurs....je ne suis pas sur que 300 millions d europeens souhaitent suivre ses caprices et envisager Aldi Skoda et 700 mensuels de revenus comme la voie en avant
Réponse de le 18/04/2013 à 13:37 :
...Aurait remarqué qu'il n'y a pas de SMIC en Italie et que le taux de chômage proche de 12%.
Réponse de le 18/04/2013 à 13:44 :
@Exploteurs.....Ce que vous ecrivez est parfait c'est exactement ce que je pense le SMIC est un mal pour l'Allemagne .On paye un employe ou ouvrier en fonction des deniers et de la competivite de l'entreprise donc a un certain tarif ou bareme de cette entreprise. Pas besoin de smic .Les syndicats allemands visent que les conventions et accords soient respectes.
a écrit le 18/04/2013 à 13:12 :
Moi je di que c'est surtout les allocs chomage qui font le chomage !! Voir des gens refusé un poste sous pretexte qu'il paye moin que le chomage est inanmisible, c'est juste profité du systeme....Moi je suis pour la baisse des allocation chomage vous vérrez ci il n'y aura pas moin de chomeur !! Car des offres d'emplois il y en a !!!
Réponse de le 18/04/2013 à 13:22 :
Le chomage représentant environ 60% du salaire plein, on ne peut pas dire qu'il soit tres élevé non plus. Sans aller jusque la, je pense qu'un chomage au moins dégressif comme dans d'autres pays aiderait a pousser les gens a prendre les postes proposés. Cependant le RSA créé aussi pour les actifs et donner ainsi un supplément pour pousser les gens vers l'emploi devrait fonctionner mieux. Mais je pense que l'histoire des emplois qui existent et que "ces fainéants de chomeurs" ne veulent pas prendre est largement fantasmée. Il suffit de comparer le nombre d'inscrits a pole emploi avec le nombre d'offres non pourvues (et encore la aussi il y a un tri a faire dans ce chiffre comme ca a été démontré dans un autre article de ce journal).
Réponse de le 18/04/2013 à 14:22 :
@ Pas d'accord: d'accord pour plafonner les allocations chômage à 2500 euros. Mais avec le plafonnement des cotisations (2,4% + 4%) à un certain niveau de salaire (3000 euros par ex) et rétrocession du surplus des 4% employeur au salarié. Le régime sera encore plus en déficit.
a écrit le 18/04/2013 à 13:10 :
Ras le bol de cette autocrate! On va la payer 500? par mois comme les ouvriers de son pays et elle verra!
a écrit le 18/04/2013 à 13:08 :
C'est surtout à cause de notre incommensurable connerie..! L'état prélève en France près de 80 % de la richesse créée. Dans ces conditions, il n'y a plus que le mur devant nous vers lequel nous nous approchons à 300 à l'heure..!
L'employeur règle 82 % de charges sociales. Ainsi, lorsqu'il donne à un salarié 1820 ? Brut, il reste à celui-ci 1000 ? Net. Résultat, l'employeur est mécontent car étranglé et le salarié aussi parce qu'il pense qu'il est exploité.
Le jour où l'on comprendra, qu'il faut privatiser tout ce système débile, l'on retrouvera une forme d'intelligence et dès lors la croissance...!
Réponse de le 18/04/2013 à 13:17 :
Le jour ou on privatisera ce systeme debile on adoptera un autre systeme debile, celui en vigueur aux US: l employé recevra 1820 euros net mais paiera 800 euros a une assurance privée pour avoir ce qu on a en France.....bien sur il peut choisir de ne rien cotiser et garder les 1820, en croisant les doigts pour qu il ne tombe pas trop malade
Réponse de le 18/04/2013 à 13:30 :
Asterix vous avez raison mais vous oubliez de parler du poids des obligations supplémentaires de l employeur adhésion a un contrat prive de mutuelle sante impose par l état socialiste en accord avec les copains syndicalistes qui gèrent les organismes de prévoyance et signent les accords de branches !!!!!
les salaries ont des droits et les employeurs que des devoirs!!! du coup les PME réfléchissent à 20 fois avant d'embaucher !!! mais c'est trop compliqué a comprendre pour nos élus issus du milieu de la fonction publique
Réponse de le 18/04/2013 à 13:35 :
(1820-1000)/1820=45%....
Réponse de le 18/04/2013 à 13:38 :
Les solutions privées sont dans les tiroirs des assureurs à des tarifs autrement plus bas que cette connerie de sécurité sociale digne du soviet suprême où rien n'est contrôlé d'où les milliards qui partent en fumée. Savez-vous que PERSONNE en France n'est en mesure de savoir comment fonctionne la SS ? mais l'on préfère continuer dans cette voie sans issue...??? Désespérant !
Réponse de le 18/04/2013 à 13:38 :
Tournez le comme vous voudrez mais c'est bien un de cause du problème.
Dans ma société, Un ingénieur Chinois coute 75% d'un ingénieur francais. Je dit bien coute
car il y a le salaire total ( net + Charge employeur + Charge Employé + impot diverses et varié ( taxe fonciere, equivalent taxe professionnel... ) Et l'Ingé chinois nous rit au nez car il est bien plus motivé en ayant un salaire net superieur au notre! La seule dernière chose qu'il nous envie.. c'est l'internet libre. pour le reste, circulez, y'a plus rien a voir
Réponse de le 18/04/2013 à 13:52 :
donc quand il est payé 2820, ou 10820, il payera toujours "800 euros a une assurance privée pour avoir ce qu on a en France" et gardera le reste au lieu de voir la moitié s'envoler...
Réponse de le 18/04/2013 à 14:00 :
La securite sociale française ne sait pas gerer son argent et ne sait pas trop ou elle en est au niveau de son deficit, soit. De l autre coté les assureurs privés mis a part les tarifs " canon" qu ils ont dans les cartons, ont leur mot a dire sur les traitements que vous suivez....une chimio? Non a 70 ans c est plus la peine. Une seance de kiné? Non plus, des etudes ont montré que ce n etait pas efficace, un scanner? Vous en avez fait un y a 3 ans, ce n est pas justifié. Une operation de la hanche? Prenez d abord des anti inflammatoires on en reparle dans 2 ans. C est le quotidien de millions d'américains et de leur chére assurance privée.
Réponse de le 18/04/2013 à 14:05 :
Merci Obélix d'avoir complété mon commentaire. En plein accord...!
Réponse de le 18/04/2013 à 14:12 :
Bien sûr que 1820 - 1000 / 1820 = 45 % mais il faut que vous sachiez que l'état prélève bien près de 80 % de la richesse. Je parle de l'ensemble des ponctions et pas seulement des charges sociales qui concernent l'entreprise. Confirmation de l'ignorance des Français sur le plan économique...!
Réponse de le 18/04/2013 à 14:14 :
@Coyote
Et l'esclave Chinois, il gagne combien de plus que le salarié Français au SMIC? Il doir certainement avoir les mêmes raisons de nous rire au nez tous les jours.
Pas d'Internet libre, vous confirmez donc que la Chine est une dictature. Ca a l'air de vous plaire, dans ce cas effectivement, "circulez, y a plus rien à voir".
Réponse de le 18/04/2013 à 14:27 :
Je suis d'avis qu'il faudrait verser le salaire brut aux salairés et que ceux-ci voient tout de suite les différentes ponctions sur son compte en banque. Je gage que nos entreprises seraient nettement moins soumises aux différentes charges sociales. En définitive, c'est le salarié qui paye mais comme il ne voit pas les conséquence hormis sur un papier, il n'en prend pas conscience. Ce serait autre chose s'il a son compte plein en début de mois et réduit de toutes les charges 2 jours le tout après sans rien dépenser de cette mâne !
a écrit le 18/04/2013 à 13:08 :
Nous assistons à une involution sociale, comme si nous revenions sur nos pas. Les politiciens de tous bords semblent incapables d'appréhender les évolutions technologiques et sociétales en cours. Leur logiciel est périmé mais ils continuent à appliquer aveuglément les vieux algorithmes dans un monde en mutation.
Réponse de le 18/04/2013 à 13:23 :
100% d accord!! Les politiques sont completement a la rue, ils fonctionnent sous MS-Dos alors que la société et le monde sont passés aux ipads
Réponse de le 18/04/2013 à 13:27 :
bien vrai
Réponse de le 18/04/2013 à 14:09 :
Comparer un système d'exploitation avec un appareil technologique et dire que les politiques sont à la rue d'un point de vu technologique... c'est drôle ^^
Réponse de le 19/04/2013 à 13:23 :
Quel esprit de répartie....j aurais du dire ms- dos et IOS6.....sorry geek
a écrit le 18/04/2013 à 13:02 :
La politique de Merkel est un desastre. Elle est visiblement dans l'incapacite de le reconnaitre. Les allemands on peut le comprendre vont la reconduire ayant le sentiement que grace a elle, il s'en sortent mieux que les autres. En fait, elle a transforme en Europe l'Allemagne en une bête a abattre et ce sentiment semble aujourd'hui gagner les US et d'autres comme l'Australie...
Réponse de le 18/04/2013 à 13:15 :
Je préfère A. Merkel à nos socialos débiles actuels qui vont faire crever la France. Elle a au moins le sens d'une gestion rigoureuse. Il faut arrêter de critiquer ceux qui réussissent, mais la jalousie est le propre des médiocres.
A sa place je quitterais l'euro et dirais aux "Latins": "TCHAO ! DÉMERDEZ- VOUS...!".
Réponse de le 18/04/2013 à 13:44 :
ça me semble une bonne solution... en tant que "latin" je la foutrais bien dehors.
Réponse de le 18/04/2013 à 13:46 :
Quel réussite l'Allemagne ! Des minijobs, des retraités qui font les poubelles pour récupérer les consignes, des riches qui placent leur argent au Lichtenstein ! Un succès fou ! Par ailleurs, nos "socialos débiles" comme vous dites, ont été précédé par des soi-disant capitalistes donc votre argument sur la couleur politique ne vaut rien.
a écrit le 18/04/2013 à 12:56 :
vivement qu'elle quitte le pouvoir celle là ou que la France quitte la zone euro diriger par cette dingue d'austerité et d'ultra-liberalisme qui est train de nous ruiner tous.
a écrit le 18/04/2013 à 12:55 :
Ford doit se retourner dans sa tombe ...

Je rappelle que l'on attend toujours la mise en oeuvre par la Chine des 23 conventions nécessaires à son introduction à l'OMC ...
Mise en oeuvre devant justement juguler un peu ce dumping social, environnemental, fiscal... qui fait dire de telle annerie à nos élites pour "règler la crise"

Non Mme Merkel, même sans Smic, cela ne changera rien, au lieu d'avoir des chomeurs et des travailleurs presque pauvres, vous aurez des chomeurs et des travailleurs TRES pauves...

J'espère que dans quelques années, on mettra sur le banc des accusés ces politiques qui ont détruit un modèle à peu près vivable par vanité, clientelisme et betise...


a écrit le 18/04/2013 à 12:52 :
Le smic assure aux entreprises, d'avoir assez de consommateur, pour se permettre d'investir... dans le futur!
Réponse de le 18/04/2013 à 14:33 :
C'est vrai que si l'on ne pense qu'a la distance du bout de son nez, la croissance ne vient pas du fait de produire pour produire, mais de pouvoir vendre a des gens capables d'en payer le prix.
a écrit le 18/04/2013 à 12:47 :
C est sur que le smic est le vrai boulet ,mais aussi les 35h et les minima sociaux,le plus dur des réformes est devant nous,dans 10 ans on parlera du bon vieux temps en pensant à l an 2000 ,mais nous n avons pas le choix sinon ce sera la décadence accélérée,la deuxième division et on travaillera pour le compte des autres ,comme eux travaillent pour nous aujourd'hui .
Réponse de le 18/04/2013 à 13:12 :
Oui sauf que les minima sociaux ne coûtent pas plus cher, n'empêche ni le retour à l'emploi ! Faut arrêter de répandre sa crétinerie ( insuffler par nos gouvernants bien-sûr!) Et surtourt, arrêter de vivre dans votre carcant bien formaté par les médias : quand on ne sait pas, on évite de dire des âneries !
a écrit le 18/04/2013 à 12:45 :
Les Allemands n ont qu'a la rémunérer immédiatement au smic elle changera vide d idée
a écrit le 18/04/2013 à 12:44 :

NOS POLITIQUES FRANCAIS NE SONT PAS AU SMIC §
a écrit le 18/04/2013 à 12:44 :
Le SMIC. Peut être pas ..... mais les 35H certainement .
a écrit le 18/04/2013 à 12:39 :
..Angela Tatcher... ?
a écrit le 18/04/2013 à 12:39 :
Même si l'on arrêtait de payer complètement les salaires, du fait des coûts de structure ("coûts incompressibles"), produire en Europe coûtera toujours plus cher qu'en Chine. Et la Chine est suffisamment vaste pour produire plus que ce qui est nécessaire à la totalité de la consommation mondiale. La question de la résolution des déficits et de la désindustrialisation de "l'occident" ne se pose donc plus en terme de salaire de la main d??uvre.
Réponse de le 18/04/2013 à 12:54 :
Ah bon!!! Ca se voit que vous ne connaissez pas le cout d'un salarié en France. Faut que vous ouvriez une entreprise pour voir.
Les salaires et le temps de travaille est le seul frein à l'embauche. Avant de prendre quelqu'un, en tant que patron vous attendez de voir sur plusieurs mois que le besoin est bien la. Et régulièrement vous renoncez car trop de risque de prendre quelqu'un pour peu de bénéfice en plus.
Réponse de le 18/04/2013 à 13:11 :
@ @Dépassé. Relisez mon propos en réfléchissant, pas en réagissant,
a écrit le 18/04/2013 à 12:27 :
C'est sur qu'un salaire nul serait une solution...
Réponse de le 18/04/2013 à 12:40 :
Même pas. Du fait des infrastructures de production, nos usines resterait toujours moins rentables que les chinoises.
Réponse de le 18/04/2013 à 12:42 :
c'est Merkel qui a raison on a rien compris les jeunes sortent de l'ecole et ne savent rien faire mais de suite il faut les payer ...................... chercher l'erreur elle est evidente ................................................d'autre part combien de petits boulot on disparu a cause su SMIC ? . un SMIC aujourd'hui c'est 2300 euros et non 1300 euros car il faut ajouter les charges ....................
Réponse de le 18/04/2013 à 12:51 :
Sur la question des jeunes, vous devriez essayer les stagiaires. Ils sont en pleine prolifération aujourd'hui. C'est le nouveau moyen légal et à la mode pour faire bosser les jeunes sans les payer. Croyez moi, de nombreuses entreprises s'en servent à tour de bras aujourd'hui. Le problème, c'est que du coup ça fait moins d'embauches pour les autres et ils finissent par piquer le boulot des plus vieux. Ah oui, et du coup ils doivent vivre au crochet de leurs parents aussi (vous?). Des travailleurs assistés, quel beau modèle. Compliqué...
Réponse de le 18/04/2013 à 12:54 :
Le smic c'est moins de 2000?, charge salarial et patronal compris. L'employé lui il touche 1000? environ.
Réponse de le 18/04/2013 à 12:57 :
Les jeunes sortent de l'ecole et ne savent rien. Si vous y etiez alle vous sauriez que le niveau d'etudes en Europe n'a jamais ete aussi eleve qu'aujourd'hui et les USa sont dans une situation semblable. Conclusion nous demandons aux jeunes de se former ce qu'ils font et en retour la societe ne leur offre rien, alors effectivement la solution est peut etre de les faire bosser gratuitement...
Réponse de le 18/04/2013 à 13:00 :
le problème c'est les charges pas le smic...
Réponse de le 18/04/2013 à 13:16 :
Vous saurez que pour l'exemple des ingénieurs en France, ils sont rapidement efficaces et savent faire des choses, c'est d'ailleurs pourquoi les entreprises les prennent aussi comme stagiaires au cours de leur cursus (parfois sur des courtes périodes de 2 mois pour des stages faisant partie du cursus normal). Si ils ne savaient rien faire, pourquoi les prendraient-ils? Par ailleurs, je trouve l'idée de payer les gens uniquement sur ce qu'ils apportent a l'instant T est une vision d'un autre age de l'entreprise. Une embauche d'un jeune, c'est aussi une vision a long terme pour l'entreprise.
Réponse de le 18/04/2013 à 13:20 :
Vous faites erreur c'est pas les jeunes qu'il ne faut pas payer, c'est les vieux qui nous font payer une soi-disant expérience et les cadres qui nous vendent une pseudo-compétence. On leur paye des salaires sans rapport avec le gain réel pour l'entreprise, et en supprimant leurs salaires on ferait de vrais économies pour redevenir productifs ! Mme Merkel ne vas pas du tout assez loin, il faudrait que les salariés payent pour travailler ainsi ils compenseraient les coûts structurels. C'est un manque d'ambition flagrant d'essayer de transformer l'Allemagne en pays du tiers monde, il faut aller plus loin pour retrouver notre leadership !
Réponse de le 18/04/2013 à 13:31 :
Bien sûr que les jeunes ne savent rien puisque l'enseignement en France est obsolète..(17 ème siècle avant Jésus Christ. Il faut les mettre très tôt dans les entreprises, beaucoup ne demandent que cela, à moins que l'on préfère la fabrique des imbéciles qui sortent de l'ENA ( l'École Nationale des Anes ).
Mettez un technocrate dans le désert, 6 mois après il faut importer du sable (Coluche)..." C'est exactement ce qui se produit en France depuis plus de 30 ans...! Ouvrez les yeux ! l'on va crever...!
Réponse de le 18/04/2013 à 14:52 :
C'est bizarre moi comme nombreux de mes camarades de l'époque (il y a deux ans presque) avons trouvé un emploi rapidement en sortie d'un école d'ingénieure de qualité (sans etre ni polytechnique ni centrale ou les mines), et ce dans des grands groupes a l'international pour certains. Surement parce que l'enseignement est nul et que nous ne savons rien faire.... Regardez le taux d'embauche en sortant des écoles d'ingénieurs, de commerce ou encore de plein d'autres filieres avant de raconter n'importe quoi.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :