Le secteur financier allemand s'oppose à une nouvelle baisse des taux de la BCE

Dans un communiqué commun, les banques mutualistes, les caisses d'épargne et les assureurs allemands mettent en garde contre les pertes pour les épargnants qu'induirait un assouplissement monétaire.
Copyright Reuters

Trois grands ensembles financiers allemands ont, mercredi, mis en garde contre une possible baisse des taux directeurs de la BCE d?un quart de point ce jeudi midi. La fédération des banques mutualistes et celles des caisses d?épargne, qui, à elles deux, représentent près des deux tiers du marché de la banque de détail outre-Rhin et sont un instrument important du financement des PME, se sont alliées à la fédération des assureurs, la GDV, pour dénoncer ce nouvel assouplissement monétaire.

Inutile et nuisible

Les trois fédérations « mettent en garde fermement contre les conséquences d?une nouvelle baisse des taux. » Et de poursuivre : « chaque pas vers le bas du niveau des taux fait fondre l?avoir des épargnants. (?) Ceux-ci doivent alors aujourd?hui plus qu?auparavant plus mettre d?argent de côté pour maintenir leur niveau de vie lorsque viendra l?âge de la retraite. » Comme beaucoup d?autres, le président des caisses d?épargne allemandes, Georg Fahrenschon, insiste sur l?absence d?effet d?une nouvelle baisse des taux « alors que, déjà, les taux faibles ne se transmettent pas aux entreprises. » Et d?ajouter que le retour à un niveau des taux normal sera plus difficile. Conclusion : « les épargnants ne doivent pas durablement et malgré eux être contraints à l?effort de solidarité pour l?Europe. »

Une politique ciblée sur les pays du sud ?

Mais surprise, son collègue des banques mutualistes, Uwe Fröhlich, estime qu?il faudrait mieux mener une « politique de soutien ciblé au niveau national aux PME. » Une stratégie qui est prônée par de nombreux économistes, mais qui suppose un risque pour le bilan de l?Eurosystème et donc une « socialisation » de ces risques. C?est pourquoi la Bundesbank et le gouvernement fédéral allemand s?y opposent , estimant que ce serait un premier pas vers « l?union des transferts. » Reste qu?après la déclaration surprise d?Angela Merkel jeudi  dans laquelle elle affirmait qu?à son sens, une hausse des taux serait plus favorable à l?Allemagne, la première économie européenne s?affirme comme le centre de résistance à un assouplissement monétaire, malgré le timide feu vert récent de la Bundesbank. Ce jeudi matin encore, le patron de l'institut DIW, Marcel Fratzscher, critique également dans le Handlesblatt cette baisse des taux, la jugeant "inefficiente".
 

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 20
à écrit le 02/05/2013 à 19:36
Signaler
Et voilà, que le secteur financier allemand aille voir ailleur si j'y suis. Draghi sait ce qu'il doit faire, dans l'interêt de l'Union et non pas dans l'intérêt de l'Allemagne, précisons pour les germanolatres.

le 02/05/2013 à 20:54
Signaler
Banques centrales - aperçu des taux d?intérêts actuels dans le monde.  taux d?intérêts américain FED : 0,25 % depuis le 16/12/2008 ;  taux d?intérêts anglais BoE : 0,5 % depuis le 05/03/2009 etc... Alors les arguments Européen (Allemands) ?,??____ ht...

à écrit le 02/05/2013 à 15:31
Signaler
Kolossale découverte, du fil à couper le beurre ! Sauf les nigauds, les épargnants comprennent depuis longtemps. L'épargne est perdante quand la course à la spéculation est reine ; à chaque coureur de ne pas trop tomber dans l'abîme des ténèbres. La ...

à écrit le 02/05/2013 à 13:58
Signaler
Les taux faibles actuels ne profitent ni aux entreprises, ni aux ménages. Ils ne servent qu'à alimenter un effet de levier, qui profite aujourd'hui à la bourse (déversement de liquidité "empruntées" à bon compte sur le placement réputé le plus rémuné...

le 02/05/2013 à 14:16
Signaler
C'est de la propagande allemande, la guerre économique se durcit et tuer ses concurrents est la meilleure façon de sauver son économie.

le 02/05/2013 à 14:53
Signaler
Récit maladroit et truffé d'erreurs d'un vieux cours d'économie. Si la baisse des taux était encore inflationniste cela fait longtemps qu'elle galoperait l'inflation vu que les taux ont baissé de 325 points de base depuis 2005......... Les allemands ...

le 02/05/2013 à 15:30
Signaler
Mon propos était simplement d'alerter sur le fait que chercher à créer de l'activité par l'instrument monétaire est voué à l'échec, et que les risques d'une telle politique semble totalement ignorées par la BCE, qui, tout en reprochant aux autres ban...

le 03/05/2013 à 8:59
Signaler
Je travail dans une (rare) entreprise française qui exporte et je suis désolé mais un taux bas donc un Euro qui ne se renforce pas trop est important pour nous. Les Allemands dans les bagnoles haut de gamme n'ont pas de concurrents américains donc il...

à écrit le 02/05/2013 à 13:56
Signaler
Si baisser les taux c'est baisser les retraites c'est donc une mesure d'austérité INDISPENSABLE !!! A moins que l'austérité ne s'applique qu'aux travailleurs, fonctionnaires et par voie de conséquence aux entreprises dont ils sont les clients (Ils n'...

à écrit le 02/05/2013 à 13:49
Signaler
La baisse des taux a ses limites qui semblent étre atteintes actuellement.Alors arrétons.

à écrit le 02/05/2013 à 13:46
Signaler
La stérilisation de l'épargne correspond a promouvoir une diminution du flux monétaire qui ne risque pas de booster l'échange et donc la confiance. L'investisseur attendra....!

à écrit le 02/05/2013 à 13:40
Signaler
Cette baisse de taux ne changera strictement rien sur le fond. L'europe et l'euro, c'est terminé.

le 02/05/2013 à 13:49
Signaler
Depuis le temps qu'on entend ça...

à écrit le 02/05/2013 à 13:37
Signaler
Le pire à craindre avec l'argent facile reste le gonflage de bulles financières ou immobilières. Apparemment, la crise des subprimes n'a guère servi de leçon ! Pourtant, c'est chaque fois la même chose. Plus souvent qu'à leur tour, les petites gens s...

à écrit le 02/05/2013 à 13:25
Signaler
enfin un reportage plein de bon sens , je vous dis merci , car cette baisse des taux va pénaliser encore les petits épargnants ( meme en france ) et c'est pas pour cela que les entreprises vont trouver des fonds , car a quoi bon prêter des sous pour ...

le 02/05/2013 à 13:53
Signaler
Une baisse des taux serait nuisible aux épargnants, principalement les vieux, mais bénéfique aux actifs, particulièrement les jeunes. L?Europe étant une maison de retraite géante, on ne veut absolument pas de baisse des taux. Il ne faut donc pas s'ét...

le 02/05/2013 à 14:39
Signaler
Surtout bénéfique pour les traders, qui pourront spéculer autant que possible sur tous les cours. Après, le reste de la population, qu'elle soit jeune ou vieille....

le 02/05/2013 à 14:55
Signaler
Le probleme , c ' est que des jeunes actifs il y en a de moins en moins!

à écrit le 02/05/2013 à 13:24
Signaler
quand on est d'accord sur rien et que nous n'avons pas les memes interets, ne faut il pas mieux en tirer les consequences plutot que de poursuivre cette vieille chimere desastreuse qu'est l'union europeenne ?

le 02/05/2013 à 13:34
Signaler
Moi, je vous dis que la crise est derrière nous et que j'ai sauvé la France, l'Europe, le monde et l'univers d'une catastrophe annoncée !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.