Le FMI accorde son avant-dernier prêt au Portugal

 |   |  382  mots
Mi-avril, le Portugal a encore annoncé de nouvelles mesures d'économies de 1,4 milliard d'euros, dans le cadre de son plan d'austérité draconien. (Photo : Reuters)
Mi-avril, le Portugal a encore annoncé de nouvelles mesures d'économies de 1,4 milliard d'euros, dans le cadre de son plan d'austérité draconien. (Photo : Reuters) (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2012. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
851 millions d'euros ont encore été alloués au pays, portant à 25,7 milliards d'euros le montant que Lisbonne a reçu depuis 2011. Le terme du plan de sauvetage a été reporté du 17 mai au 30 juin 2014.

Pour le Portugal, "bon élève" de la troïka, ce n'est pas encore fini... mais presque. Le Fonds monétaire international (FMI) a débloqué jeudi son avant-dernier prêt au pays avant la fin du plan de sauvetage international lancé en mai 2011. Ce nouveau versement, qui se chiffre à 851 millions d'euros, porte à 25,7 milliards d'euros le montant global alloué au Portugal par l'institution.

Une extension du plan de sauvetage jusqu'à fin juin

La ligne de crédit ouverte en faveur de Lisbonne par la troïka FMI-Commission européenne-Banque centrale européenne en 2011, de 78 milliards d'euros, devait expirer le 17 mai. Le FMI a toutefois accepté que le plan d'aide soit étendu jusqu'au 30 juin, afin de permettre un douzième et dernier examen des comptes du pays à partir de mardi prochain. L'audit précédent, qui s'est terminé à la fin du mois de février, s'était soldé par un nouveau satisfecit délivré par les équipes de la troïka au Portugal.

La promesse d'une émission de dette

Le pays, qui reste plombé par un très haut niveau d'endettement, a en effet engagé un plan d'austérité drastique. De nouvelles mesures d'économies de 1,4 milliard d'euros ont encore été annoncées par le gouvernement mardi, afin de ramener le déficit public du pays à 2,5% du PIB en 2015.

Signe d'une amélioration financière, le Portugal a par ailleurs révélé jeudi qu'il tentera la semaine prochaine de sceller son grand retour sur le marché de la dette à long terme : ce sera sa première émission régulière à dix ans depuis 2011. Le Trésor portugais compte lever directement sur le marché entre 500 et 750 millions d'euros, sans recourir à un syndicat bancaire.

Des obstacles à la croissance et à la compétitivité

Selon le numéro deux du FMI, David Lipton, des obstacles à la croissance et à la compétitivité menacent toutefois toujours de "retarder le nécessaire rééquilibrage de l'économie".

"Le Portugal (...) a encore besoin de s'attaquer à d'importants défis au moment où des besoins de financement exposent le pays à la volatilité des marchés", a-t-il déclaré, en appelant les dirigeants de la zone euro à soutenir le Portugal jusqu'à ce qu'un "accès plein et entier et au marché soit rétabli" afin d'aider le pays à être "résistant aux chocs".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 18/04/2014 à 16:12 :
portugal le bon eleve de la troika : dommage que la troika ne rende pas compte. Une évaluation a été faite la bas recemment sur d'un coté les prévisions de la troika et la réalité depuis 3 ans . Conclusion le portugal a suivi à la ligne (voire plus) les demandes de la troika et la troika elle s'est trompé sur toute la ligne : croissance 2 fois plus faible que prévu (la sortie de la récession était prévu en 2013, ce sera 2014 et 2 a 3 fois moins vite) dette 30% plus important que prévue, deficit public 30% supérieur, et chomage 25% plus elevé que prévu. Bref si on devait juger la commission européenne sur la base des résultats elle aurait un 0 pointé 100% d'échec.
a écrit le 18/04/2014 à 12:09 :
"Un crédit vous engage et doit être remboursé." ... ;-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :