Luxembourg : rencontre au sommet entre Juncker et Draghi

 |   |  249  mots
Jean-Claude Juncker, fraîchement élu à la tête de l'exécutif bruxellois, a jusqu'au 30 août pour constituer la nouvelle Commission européenne. (Photo: Reuters)
Jean-Claude Juncker, fraîchement élu à la tête de l'exécutif bruxellois, a jusqu'au 30 août pour constituer la nouvelle Commission européenne. (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le président de la nouvelle Commission européenne doit rencontrer le président de la Banque centrale européenne ce mercredi matin à la veille de la réunion mensuelle de politique monétaire de la BCE.

Si l'ordre du jour n'est pas précisé, la rencontre, elle, est bien programmée. Le nouveau président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker a rendez-vous ce mercredi matin à Luxembourg avec le président de la Banque centrale européenne (BCE) Mario Draghi, indique l'AFP.

Un taux directeur à son plus bas niveau historique

La réunion se déroulera la veille de la réunion mensuelle de politique monétaire de l'institution de Francfort. Pour faire face aux craintes de déflation en zone euro, celle-ci a décidé d'abaisser début juin son principal taux directeur à son plus bas niveau historique, 0,15%, et dévoilé un vaste arsenal de mesures destinées à soutenir le crédit et la croissance de la région.

De son côté, Jean-Claude Juncker, fraîchement élu à la tête de l'exécutif bruxellois - il prendra ses fonctions le 1er novembre -, a jusqu'au 30 août pour constituer la nouvelle Commission européenne. Il a entamé un travail d'alchimiste pour gérer la répartition des portefeuilles.

Lire aussi: L'erreur Jean-Claude Juncker

Par ailleurs, Jean-Claude Juncker a également appelé lundi à la vigilance sur le front économique, estimant que la crise n'était pas encore terminée*, alors que la banque portugaise en difficulté Espirito Santo (BES) a récemment secoué les marchés européens et que la reprise économique en zone euro reste très fragile.

*Lire aussi: "On n'a pas encore passé le cap de la crise en Europe"

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/08/2014 à 13:26 :
Il faut que les gens se réveillent... Il faut que les généraux des armées protègent la population de ces rapaces...
a écrit le 06/08/2014 à 10:09 :
2 valets de la finance se rencontrent.
-
Mario DRAGHI:
Vice-président de pour l'Europe de Goldman Sachs entre 2002 et 2005,
puis gouverneur de la Banque d'Italie entre 2006 et 2011,
enfin président de la Banque centrale allemande BCE
-
(E comme européenne, c'était pour rire)
L'allemagne dicte la politique de la BCE, et a d'ailleurs, légalement, annuler plusieurs décision de cette banque zombie.
Pourquoi la France, l'Italie et d'autres pays acceptent cette banque qui n'est pas européenne?
-
Mario Draghi, gouverneur de la Banque d'Italie :
Draghi, et son ami Berlusconi, ont emmené dans le mur l'Italie de 2008 à 2011.
Mario Draghi chez Goldman Sachs:
Vice-président de la branche européenne de la banque d'affaires américaine Goldman Sachs.
Cette fonction prête à polémique quant à un éventuel conflit d'intérêt: contre rémunération, la banque d'affaires a notamment aidé la Grèce à dissimuler son déficit public via un procédé considéré comme relevant de l'inventivité comptable. Le député européen Pascal Canfin considère qu'il est directement impliqué dans l'échange de swaps avec des États aujourd'hui en difficulté, ce que nie Mario Draghi
Mario Draghi à le BCE:
Action: l'inaction.
Monsieur Draghi s'est félicité de son bilan avant de rendre les clés.
-
Luxembourg, paradis fiscal.
Jean-Claude JUNCKER, le champion des cumulard:
Ministre des Finances, ministre du Travail et de l'Emploi et ministre du Trésor de 1989 à 2009.
1er ministre et ministre d’État de 1995 à 2013
Président de l'euro-groupe de 2005 à 2013.
Celui-là il a du s'en faire du pognon?
Encore un malheureux!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :