Espagne : baisse spectaculaire du chômage au deuxième trimestre

 |   |  317  mots
En Espagne, malgré la baisse du chômage, 1,8 million de foyers comptent encore tous leurs membres actifs au chômage (Photo: Reuters)
En Espagne, malgré la baisse du chômage, 1,8 million de foyers comptent encore tous leurs membres actifs au chômage (Photo: Reuters) (Crédits : reuters.com)
Le taux de chômage espagnol repasse sous la barre (symbolique) des 25%. Mais chez les jeunes, l'emploi se fait toujours rare.

Voici une nouvelle qui sera très appréciée de l'autre côté des Pyrénées. Selon l'Institut national de la statistique (Ine, l'INSEE espagnol) - qui a publié jeudi ses résultats trimestriels - le chômage en Espagne recule nettement.

Pour la première fois depuis le troisième trimestre de 2012, le taux de chômage repasse sous la barre symbolique des 25% à 24,47%, affichant une baisse assez spectaculaire de 1,45 point par rapport aux trois premiers mois de 2014.

Encore 5,6 millions de chômeurs

Entre avril et juin, le pays a vu son nombre de demandeurs d'emploi diminuer de 310.400 personnes, soit le plus fort recul trimestriel de toute la série statistique. Mais l'Espagne compte encore plus de 5,6 millions de chômeurs (5.622.900). Un chiffre supérieur à celui de la France, avec une population active pourtant nettement inférieure à l'Hexagone.

En Espagne, ces nouveaux chiffres, encourageants, semblent s'inscrire dans la dynamique de baisse du chômage, amorcée il y a un peu plus d'un an en avril 2013, où le taux de chômage avait atteint le seuil critique (et record) de 26,94%.

Le PIB progresse lui aussi

Parallèlement, le PIB espagnol a progressé de 0,4% au premier trimestre 2014, une croissance deux fois plus rapide que la moyenne de la zone euro. Et selon la Banque d'Espagne, le rythme devrait s'accélérer au deuxième trimestre à 0,5%. De bons indicateurs à mettre en partie au crédit de la demande domestique et du secteur touristique, très porteur pour l'économie ibérique depuis plusieurs mois.

Mais la situation globale de l'Espagne reste cependant critique. Son taux de chômage reste l'un des plus élevés des pays industrialisés, et pour les jeunes, trouver un emploi relève du chemin de croix. Chez les moins de 25 ans, ils sont 53,1% à chercher du travail. Et le pays compte encore 1,8 million de foyers avec tous ses membres actifs au chômage.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/08/2014 à 20:23 :
310 000 chomeurs en moins mouè ... sur 3 millions et certainement avec des emploi precaires et des boulots dans la malbouf , plus ils nous mettent à terre plus on est pret à prendre de la merde pour survivre !
a écrit le 30/07/2014 à 0:30 :
forcement les chômeurs patent tous travailler en Allemagne ou en france
Réponse de le 04/11/2014 à 11:08 :
en france mdrrr y a plus rien en france leloup sort de chez toi mon ami

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :