Suède et Danemark : la croissance du PIB est toujours là

 |   |  407  mots
L'économie suédoise a fait mieux que prévu au troisième trimestre
L'économie suédoise a fait mieux que prévu au troisième trimestre (Crédits : reuters.com)
Les deux économies nordiques affichent des taux de croissance en hausse. La Suède affiche une croissance de 0,3% au troisième trimestre, tandis que le Danemark enregistre son cinquième trimestre de croissance consécutif.

La Suède a connu une croissance de 0,3% au troisième trimestre, grâce à la vigueur de la consommation des ménages, a indiqué 28 novembre vendredi l'institut statistique. Une note de BNP Paribas constate que la performance est "au-dessus du consensus, mais en-dessous de nos attentes".

Bonne nouvelle pour la banque centrale

Cette poursuite de la croissance est une bonne nouvelle pour la banque centrale alors que le trimestre a été marqué par l'incertitude née du résultat d'élections législatives où la gauche n'a obtenu qu'une majorité relative au Parlement. Confrontée à une évolution inquiétante des prix (-0,4% sur un an en septembre, -0,1% en octobre), celle-ci cherche à éviter une déflation et a abaissé fin octobre son taux d'intérêt directeur à 0%.

"La consommation privée et publique a crû un peu plus fort que nous ne le prévoyions", s'est félicité Andreas Wallström, économiste de la banque Nordea. La veille, cette banque pariait pour un "recul de la consommation".

Confiance des ménages

Les ménages suédois semblent toutefois garder confiance: en octobre, les ventes de détail ont progressé de 4,5% sur un an, davantage que les prévisions des économistes. Au troisième trimestre, leur consommation a progressé de 2,4%. L'année 2014 a pour le moment été bonne pour l'économie suédoise, la deuxième plus grande de l'Union européenne hors zone euro, avec 0,2% de croissance au premier trimestre et 0,5% au deuxième. Le gouvernement suédois prévoit 2,1% de croissance en 2014 et 3,0% en 2015.

Le Danemark toujours sur sa dynamique de hausse

Le Danemark a quant à lui connu au troisième trimestre son cinquième trimestre de croissance consécutive, avec 0,5% de progression de produit intérieur brut, selon l'institut statistique national. Cette série de hausses de l'activité est une bonne performance pour une économie qui avait alterné hausses et baisses entre mi-2011 et mi-2013.

La croissance est venue de l'investissement (+1,2% par rapport au trimestre précédent), tandis que la consommation des ménages (-0,6%) et les exportations (-0,2%) ont déçu. Cette reprise de l'investissement "est quelque chose dont l'économie a longtemps manqué", a commenté Peter Bojsen Jakobsen, économiste de la banque Sydbank.

Le Danemark, même si son PIB stagne peu ou prou depuis 2011, a réussi à maintenir un taux de chômage bas, à 5,0% actuellement, et l'un des taux d'emploi les plus élevés de l'Union européenne, avec les Pays-Bas.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/12/2014 à 13:17 :
Grâce à leur flexsécurité, la compétence de leur service public et surtout une mentalité optimiste!
a écrit le 29/11/2014 à 14:39 :
Deux pays de l'UE qui ne sont pas l'Euro.
a écrit le 29/11/2014 à 11:38 :
A propos, Volvo vient d'ouvrir sa troisième usine en Russie cette semaine. Moi, je crois au Père Noël mais pas aux sanctions occidentales contre Moscou. Bon vent, les Suédois !
a écrit le 28/11/2014 à 16:25 :
Avec un taux de prélèvements obligatoires de 43,9 % la France est le pays où la pression fiscale est la plus élevée en Europe, derrière le DANEMARK, la SUÈDE et la Belgique !
Réponse de le 28/11/2014 à 16:55 :
Et où voulez vous en venir ?
Réponse de le 29/11/2014 à 14:21 :
Ce sont en effet les pays à suivre et non l'Allemagne. Ce taux de dépenses rapportées au PIB est débile car on compte les transferts dans les dépenses ce qui n'a pas de sens. Simplement ces pays savent gérer l'argent public et on compris depuis longtemps que l'administration n'était pas qu'un centre de coût.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :