L'Allemagne renoue avec l'équilibre budgétaire pour la première fois depuis 45 ans

 |   |  199  mots
Le projet de budget fédéral prévoyait en effet un petit déficit de 6,5 milliards d'euros l'an dernier.
Le projet de budget fédéral prévoyait en effet un petit déficit de 6,5 milliards d'euros l'an dernier. (Crédits : reuters.com)
Berlin a profité de la faiblesse des taux d'intérêt pratiqués par la Banque centrale européenne pour réduire le fardeau de sa dette.

Une première depuis 1969. L'Allemagne a atteint l'équilibre budgétaire en 2014 avec un an d'avance sur le calendrier prévu, en raison notamment de la bonne tenue des rentrées fiscales et de la faiblesse des taux d'intérêt, a annoncé mardi 13 janvier le ministère des Finances.

Ce résultat est essentiellement la conséquence de la faiblesse des taux d'intérêt pratiqués par la Banque centrale européenne (BCE), ce qui a permis à l'Allemagne de réduire le fardeau du service de sa dette.

6,5 milliards d'euros de déficit prévu

Le projet de budget fédéral prévoyait en effet un petit déficit de 6,5 milliards d'euros l'an dernier. Mais à la faveur des rentrées fiscales de 2,6 milliards plus importantes que prévu, de 2,9 milliards de recettes administratives supplémentaires et d'un milliard d'euros de charge d'intérêt en moins, conséquence directe des taux en baisse de ses obligations, Berlin a réussi à terminer l'année sans contracter de nouvelles dettes.

Ce retour à l'équilibre budgétaire devrait fournir des arguments supplémentaires aux partenaires européens de l'Allemagne qui l'exhortent à investir davantage pour soutenir l'activité sur le continent.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 14/01/2015 à 18:15 :
2.9 milliards c'est la taxe sur le combustible nucléaire. En France ça nous rapporterait 10 milliards si on en avait une.
a écrit le 14/01/2015 à 13:01 :
Pays austère, vieillissant, qui ne donne pas envie d'y vivre ou de partir vacances.

Son retour à l'équilibre est bien faible par rapport à sa population qui décroit, et ses habitants actifs en baisse pour les 20-30 prochaines années.
a écrit le 14/01/2015 à 11:55 :
C est tout de même interessant de constater comment un article sur l Allemange qui n entre pas dans la vision de LT est retiré de la première page en moins de 24 heures .......
a écrit le 14/01/2015 à 8:17 :
Et il parait que les allemands sont nuls...aux yeux des nuls qui se repaissent dans leur mediocrité...mais je ne dis pas qu'ils sont parfaits....
a écrit le 14/01/2015 à 7:21 :
Il faudrait que l'Allemagne donne des courts nos gouvernant totalement incompétents!!!
Réponse de le 14/01/2015 à 11:13 :
@Réaliste
Des courts... de tennis?
a écrit le 14/01/2015 à 0:05 :
La baisse des taux d interêt a joué un role marginal pour ce resultat. Seulement 1 milliard d economie. En fait c est la performance de la politique qui a mené à ce résultat.
L economie et l export marchent bien, les rentrées d impôts sont spectaculaires.
2015 promet d etre aussi bon ...
a écrit le 13/01/2015 à 18:36 :
maintenant ft diminuer la fiscalite qui y est tres lourde... ca leur evitera d'epargenr pour offrir ' la retraite a 30 ans pour tous payee par eurobonds ' que les francais envisagent de s'offrir avec l'argent commun
a écrit le 13/01/2015 à 17:53 :
La dernière partie est à mourir de rire, ils ont réussit bon alors qu'ils payent pour les glandeurs incapables de réformer quoi que soit ! C'est pas avec notre Valls/Robespierre et l'autre tartufe qui vont nous chanter la mélodie de l’extrémisme qu'on va avancer d'un pouce !
Réponse de le 13/01/2015 à 21:50 :
Je cite votre dernière partie de l'article: "Ce retour à l'équilibre budgétaire devrait fournir des arguments supplémentaires aux partenaires européens de l'Allemagne qui l'exhortent à investir davantage pour soutenir l'activité sur le continent." Des partenaires comme cela me font peur; mais avant d'avoir peur, nous devrons essayer de comprendre ces arguments supplémentaires (aux pluriels!). Je propose qu'il soit clairement établi ce devoir de soutenir l'activité de ses partenaires, puis chiffrer. Demain, j'expliquerai à ma direction des finances publiques leur intérêt à relancer mon activité privé de bon consommateur. Je suis également un bon contribuable et partenaire des finances publiques française. Dommage, qu'ils n'arrivent pas à établir des budget en équilibre et planifier correctement leurs dépenses...Je crains que cela ne va pas marcher, donc je compte sur mes voisins préférés: les allemands...
a écrit le 13/01/2015 à 15:04 :
de très sérieux économistes ont montré que ce que notre pays doit supporter en terme de budget pour la défense, charge notre barque de façon très importante. Les Allemands n'ont pas cela à supporter, ni une population en augmentation constante.
Quand nous allons au Mali ou en Centrafrique, nous sauvons l'honneur des européens et exposons la vie de nos compatriotes. Que penser des Anglais et de facto des europeens quand ils laissent Boko Haram massacrer depuis des années? Les Anglais ont fait de grandes coupes dans leur budget militaire et ont quasi anéanti leur capacité.
Idem en entretenant un parapluie nucléaire, une flotte et une armée, nous assurons la défense du continent. Il ne s'agit pas de faire de nous des mercenaires, mais une partie de ce poids devrait être supporté collectivement et à minima pris en compte quand Bruxelles nous sermonne.
Réponse de le 13/01/2015 à 15:16 :
Le UK était en Afghanistan et en Irak avec des troupes.
La France est au Mali pour la popularité de Hollande…
Réponse de le 13/01/2015 à 15:32 :
Mais bien sûr, le déficit budgétaire depuis 40 ans, c'est la faute à l'armée, c'est bien connu ...
A moins de compter dans ce coût l'entretien de la fameuse "cinquième colonne" ...
Pourrait-on avoir le nom et les références de ces fameux "sérieux économistes" ?
Réponse de le 13/01/2015 à 15:38 :
+1
Réponse de le 13/01/2015 à 16:18 :
Vous trouverez un article de Mr paranques publie dans les échos en fin d année dernière. Je ne dis pas que nous serions à l équilibre mais dans les clous des traites. Et si on cumule les budget depuis 20 ou 30 ans c est des centaines de milliards d euro. Nous avons des réformes à mener, je ne remets pas ça en cause, mais je ne rougirai pas face à l Allemagne dont la population baisse et qui n a pas nos responsabilités internationales. Elle a ses forces et ses faiblesses comme nous. Enfin les derniers jours ont bien montré Que les européens ont envie d autre chose que d indices économiques, importants ok, mais pas aussi fondamental que nos valeurs, notre culture que notre armée, entre autres, défend.
Réponse de le 13/01/2015 à 18:00 :
Depuis 60 ans, la France a fait de son armée l'instrument de son indépendance nationale. Si pour avoir un peu de monnaie, on en fait le sous-traitant sécurité des pays européens, il faudra en partager également les leviers de décision. C'est un choix qui se défend, mais alors, adieu à notre souveraineté extérieure.
Réponse de le 13/01/2015 à 18:37 :
les seuls dont le budget a diminue serieusement, c'est celui de la defense francaise ( avec deux opex en plus, qui plus est!)
le pb francais c'est les fonctionnaires ( territoriaux) et les assistes de tous poils...
Réponse de le 13/01/2015 à 20:56 :
Oui mais non, les intervention exterieures c'est 1 Milliard par an, notre deficit c'est 80.
Par contre d'accord avec Francois : puisque la France prefere garder des fonctionnaires a rien foutre et des chomeurs qui alternent court boulot pour garder leurs droits de chomage, et que ca convient a tout, supprimer la dissuasion nucleaire et deviendra ce que nous sommes : un pays de second rang, qui est devenu mediocre par sa faute.
Réponse de le 14/01/2015 à 11:18 :
Le budget et les dépenses militaires sont 2 choses différentes. La France dépense beaucoup plus que l'Allemagne, le double, environ 30 Milliards d'€.
a écrit le 13/01/2015 à 14:52 :
Le déficit commercial avec l'Allemagne est trop élevé : il existe plein de produits français ou autres équivalents à Fa Douche, Nivea, Senseo, Le Chat machine (produits allemands) et tous les produits Henkel... Renseignez-vous.
Réponse de le 14/01/2015 à 6:35 :
oui bien qu'il existe des produits français pour concurrencer l’Allemagne mais avec quelle qualité et quel prix ?
Moi je veux bien acheté français, alors demander déjà aux cadres et catégorie moyenne qui achètent allemand (voiture par exemple) de le faire, leur pouvoir d'achat grâce aux crédits (souvent à taux 0 pour vendre leur voiture) le leur permette...En fait l'Allemagne a une politique commerciale plus agressive que la France dont on n'entend que des "pigeons" ou patrons pleurer sur leur sort tout en facturant à leur entreprise lors de leurs déplacements des déjeuners, des cafés/croissants.....Il serait temps que les charges liés aux repas/cadeaux/réceptions....qui à l'unité sont faibles mais sur une année représente plusieurs milliers d'euros soit non déductible des résultats ainsi que la tva, que les distributions de bénéfices soient interdites dès lors que les disponibilités bancaires ne le permettent pas (interdiction d'emprunter pour verser les dividendes....)
a écrit le 13/01/2015 à 14:45 :
Avec un endettement supérieur à 80% de leur PIB, c'est un excédent qu'ils devraient dégager pour résorber leur gigantesque dette, compte tenu de leur bonne santé économique. Ceci montre encore une fois qu'ils n'ont pas la réelle volonté de baisser leur endettement tant que les autres pays n'auront pas fait de même.
Réponse de le 13/01/2015 à 15:26 :
Mettez à jour votre hystérie publique : c'est moins de 80% pour l'Allemagne, plus exactement 78,5 % du PIB en 2013, en baisse par rapport à l'année précédente, elle-même en baisse par rapport à 2011.
a écrit le 13/01/2015 à 14:20 :
C'est vrai, mais à quel prix ?
- Des millions de salariés précaires et ... de pauvres tout court.
- Sur le dos des autres pays européens (du Sud notamment) avec du dumping social (compression des salaires, travailleurs à bas coût à la chaîne et tout ce qui s'en suit).
Sans compter que l'Allemagne profite d'un euro qui lui est extrêmement favorable contrairement à nous (ne pas oublier que l'€ a été crée à parité sur le mark, exigence allemande).
Viendra un jour où ses partenaires européens en auront marre, et c'est là que ce sera dangereux.
Après je ne dis pas qu'il n'y a rien à réformer en France, mais il faut arrêter de montrer sans arrêt l'Allemagne "sainte nitouche" en parfait exemple.
Réponse de le 13/01/2015 à 14:31 :
Tout à fait d'accord avec vous.
Et ils devraient au moins dire merci aux Grecs, Espagnols, etc. avec une mention spéciale pour l'Irlande.
Mais ils préfèrent donner des leçons d'économie qui vont rapidement, maintenant, leur revenir en pleine figure.
Réponse de le 13/01/2015 à 15:21 :
La parité est de 1,95 DM pour 1 Euro..
L'Euro en lui-même a été une exigence française…
On fixe les règles au départ mais bien sur on est pas capable de les respecter.
Après on dit, c'est pas moi, c'est la faute de l'autre…
Et on oublie que l'Allemagne a absorbé un pays ( RDA ) dont les données économique était truquées !!
Un peu de vérité historique...
Réponse de le 13/01/2015 à 15:21 :
Ah c'est sûr, il n'y a qu'à voir les hordes d'immigrés allemands fuyant le pays pour aller travailler dans les pays du sud ...
Réponse de le 13/01/2015 à 17:48 :
Pourquoi l'euro serait davantage favorable à l'Allemagne?
Réponse de le 13/01/2015 à 19:12 :
Une monnaie correspond a une économie et celle de l'Allemagne est au dessus! Alors que les autres on besoin d'une monnaie dévalué!
Réponse de le 13/01/2015 à 20:59 :
@Y : C'est certain, les Allemands ont largement perdu en pouvoir d'achat, d'ailleurs en Alsace il faut voire les bicoques maigrichonnes qu'ils achetent. Votre nombrilisme est l'exemple meme du mal francais fondamental : l'auto-satisfaction dans l'erreur et condescendance envers celui s'est retroussé les manches.
a écrit le 13/01/2015 à 14:15 :
Le parasitisme dans toute sa splendeur! Un "trou noir"!
a écrit le 13/01/2015 à 13:41 :
L'Allemagne est un pays bien géré !
Réponse de le 13/01/2015 à 14:49 :
l'Allemagne est un pays endetté qui donne des leçons de vertu à la terre entière.
a écrit le 13/01/2015 à 13:23 :
Quand on voit le gouvernement nous expliquer que l'Allemagne va mal la croissance est faible ils sont vieux etc

Moi je voie
plein emploi industrie performante et excédent budgétaire

On comprend pourquoi on est pas pret de s'en sortir
La mauvaise foi est notre quotidien
a écrit le 13/01/2015 à 13:15 :
Un simple mot BRAVO AUX ALLEMANDS
Ils ont reconstruit leur pays après la guerre, ils ont intégré la RDA

Si seulement les politiques français pouvaient en faire autant au lieu de les montrer du doigt
Réponse de le 13/01/2015 à 13:51 :
Car les francais ne peuvent pas se serrer la ceinture lorsque il le faudrait.. La France est culturellement inegalitaire et au lieu de montrer l'exemple et de repartir l'effort equitablement les politiciens enterinent les rapports de force et vivent comme des princes. C'est pas demain que l'on demandera aux fonctionnaires d'equilibrer leurs regimes de retraite.
Réponse de le 13/01/2015 à 14:48 :
Effectivement, la France n'a pas reconstruit son pays après guerre et n'a pas intégré la RDA... N'importe quoi ce commentaire.
a écrit le 13/01/2015 à 12:38 :
Car le déficit et la dette d'aujourd'hui sont les impôts de demain. Et c'est surtout le boulet que nous allons laisser à nos enfants... dont certains comprennent le message et partent vivre et travailler à l'étranger. Le mouvement s'accélère et ce n'est plus les plus riches et le mieux formés qui partent mais c'est un mouvement qui touche toutes les catégories sociales.

Là dessus, les jeunes qui partent ont un comportement pragmatique : les difficultés à trouver un emploi et à se loger (surtout en région parisienne où le loyer atteint parfois la moitié du salaire) incite à aller voir ailleurs. Ils vont voir et les plus motivés trouvent de meilleures conditions qu'ici.
Ils ne se posent pas la question de la difficulté de ce pays à se réformer. C'est une question pour ceux qui restent et qui voient une réforme modeste comme la loi Macron être acceuillie avec peu d'enthousiasme par les parlementaires de tout bord.
Je n'ose imaginer quelle serait leur réponse si on proposait d'instaurer en France les mêmes réformes qu'en Allemagne (réformes faites par un gouvernement socialiste et avec l'accord des syndicats allemands). Et pourtant, l'Allemagne a réussi à tordre le coup à son déficit et à l'augmentation de sa dette.
Bien que la France ait signé le TSCG qui nous oblige à aller dans ce sens, nos politiques s'y refusent et le poids du boulet augmente chaque jour.
Tout cela ressemble à un jeu de chaises musicales dans lequel ceux qui vont rester vont devoir payer la facture... mais le pire, c'est qu'ils ne s'en rendent pas compte.
Réponse de le 13/01/2015 à 13:04 :
Pourquoi ? mais c'est evident : parce que reduire le deficit c'est supprimer les missions surperflues de l'Etat, c'est reduire des places pour les copains d'en haut (Hauts-fonctionnaires sans affectations), et c'est supprimer des postes de fonctionnaires qui sont le clientele electorale du PS, c'est avouer que le 35H sont une erreur monumentale, c'est supprimer 2 jours de congé (pas electoral), bref c'est se remettre en cause et au travail et on est difficilement elu en disant cela.
Réponse de le 13/01/2015 à 14:48 :
je peux partager certains de vos points de vue.
cependant, ne pas oublier que l'Allemagne a une population qui baisse très rapidement, les "obligeant" à réduire leur dette si ils ne veulent pas laisser un fardeau insupportable, c'est une énorme différence avec nous. De leurs aveux même, un des effets concrets de cet politique, c'est la vétusté de leurs infrastructures, ce qui se payera en PIB.
Une popul
Réponse de le 13/01/2015 à 14:50 :
Qui a envie de partir s'installer en Allemagne ?... Rien que d'y penser, ça donne froid dans le dos.
Réponse de le 13/01/2015 à 21:15 :
Vous avez raison sur le diagnostic... mais dire que c'est de la faute de l'électeur est un peu facile. Sinon comment expliquer l'effondrement de la cote du président et les déroutes des élections municipales. L'électeur sait manifester son mécontentement.
Quand aux décisions courageuses ; pour moi, le meilleur exemple a été le référendum sur l'indépendance de l'Algérie... qui lui a valu de se faire plomber à la mitrailleuse lourde. Et pourtant les français l'ont approuvé à 85%, ce qui prouve que les français savent prendre des décisions difficiles. Pas nos hommes politiques actuels...
Réponse de le 14/01/2015 à 9:16 :
tout a fait, les loyers exhorbitant que font payer les vieux aux jeunes pour payer leur retraite et leurs vacances au maroc sont le principal problème car c'est un tiers de salaire qui ne part pas en investissement mais part en epargne ou à l'etranger.
les jeunes aimeraient monter leurs entreprises en france.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :