Zone euro : la menace de déflation se précise

 |   |  265  mots
Pour relancer à la fois l'inflation et la croissance, la Banque centrale européenne a sorti l'artillerie lourde le 22 janvier: l'assouplissement quantitatif.
Pour relancer à la fois l'inflation et la croissance, la Banque centrale européenne a sorti l'artillerie lourde le 22 janvier: l'assouplissement quantitatif. (Crédits : © Kai Pfaffenbach / Reuters)
Les prix ont diminué de 0,6% en janvier après une baisse de 0,2% en décembre. Le repli est attribué à la chute de ceux de l'énergie.

Les craintes de la BCE concernant le risque d'inflation négative sont étayées par les derniers chiffres. Dans la zone euro, les prix ont diminué de 0,6% en janvier, selon une première estimation communiquée vendredi 30 janvier par l'office européen de statistiques Eurostat. Il s'agit du deuxième mois consécutif de baisse des prix, après un recul de 0,2% en décembre.

Les prix de l'énergie chutent de 8,9%

Ce repli est attribué principalement à la chute des prix de l'énergie de 8,9% en janvier, après une baisse de 6,3% en décembre.

Ainsi, la menace de déflation se précise. Elle est caractérisée par une baisse des prix sur une période prolongée, entraînant à son tour une baisse des salaires et de la consommation.

Pour éviter ce phénomène et relancer à la fois l'inflation et la croissance, la Banque centrale européenne a sorti l'artillerie lourde le 22 janvier: l'assouplissement quantitatif, qui va consister à injecter au moins 1.100 milliards d'euros dans l'économie de l'union monétaire.

    Lire aussi >> Tout savoir (ou presque) sur l'assouplissement quantitatif de la BCE

Le chômage en recul dans la zone euro

Par ailleurs, le chômage a reculé en décembre dans la zone euro, à 11,4% après 11,5% le mois précédent, son niveau le plus bas depuis août 2012, a également annoncé Eurostat vendredi.

La zone euro comptait 18,13 millions de chômeurs en décembre, soit 157.000 de moins qu'en novembre et 693.000 de moins qu'un an plus tôt. En décembre 2013, le taux de chômage atteignait encore 11,8%.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/01/2015 à 13:02 :
Donc FH a bien inversé la courbe du chomage en Europe!!!
a écrit le 30/01/2015 à 12:39 :
Cette déflation est normale puisque les pays occidentaux, en tête les USA, Japon , GB font tourner la planche à billet depuis 7 ans, elle est le prémisse de l'hyperinflation qui va suivre (une hyperinflation est toujours précédée d'une déflation). Malheureusement, nos pseudos économistes sont content que la BCE imprime elle aussi 1080 milliards d'euros : c'est comme un pompier qui pour éteindre un feu, l’arrosait d'essence !
Réponse de le 30/01/2015 à 13:00 :
HUMOUR ///aux feu , aux feu ,ou sont les ponpiers,???

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :