Sarkozy devant le Congrès : un "emprunt national", pas de rigueur, ni de hausse d'impôts

Pour la première intervention d'un chef de l'Etat devant le parlement réuni en congrès sous la Vème République, Nicolas Sarkozy a affirmé ce lundi que la crise économique n'était "pas finie", et qu'on ne savait pas "quand elle se terminera". Pour autant, il a affirmé qu'il ne mènerait pas "une politique de rigueur" et n'augmenterait "pas les impôts" au moment de la reprise économique.

"La crise n'est pas finie, nous ne savons pas quand elle se terminera. Nous devons tout faire pour que ce soit le plus rapidement possible", a déclaré le chef de l'Etat au début de son discours devant le Congrès de Versailles. "En attendant nous devons continuer à soutenir l'activité, nous devons continuer à garantir la stabilité de notre système bancaire, nous devons protéger nos concitoyens les plus fragiles, ceux qui souffrent le plus".

"Nous devons tout faire pour éviter que les victimes de la crise ne deviennent des exclus que nous ne pourrions plus réinsérer dans l'économie et dans la société. L'exclusion, c'est sans doute ce que la crise peut engendrer de plus grave", a ajouté Nicolas Sarkozy. "La crise est aussi un puissant révélateur de nos défaillances et de nos faiblesses et faire le dos rond en attendant que ça passe serait une erreur", a-t-il jugé estimant que "nous avons laissé faire la part trop belle au capital financier".

"Considérer la crise comme une parenthèse bientôt refermée, comme si on allait pouvoir se comporter comme avant serait une erreur fatale", a également dit le chef de l'Etat. Pour autant, il a affirmé qu'il ne mènerait pas "une politique de rigueur" et n'augmenterait "pas les impôts" au moment de la reprise économique.

Nicolas Sarkozy a déclaré aussi que "le temps de la décision" sur la réforme des retraites serait "à la mi-2010", précisant que "toutes les options seront examinées", y compris le relèvement de l'âge de départ. "Quand viendra le temps de la décision, nul ne doute que le gouvernement prendra ses responsabilités (...) 2010 sera un rendez-vous capital, il faudra que tout soit mis sur la table: l'âge de la retraite, la durée de cotisation et la pénibilité", a-t-il ajouté, précisant que "toutes les options seront examinées". Indiquant que "les partenaires sociaux feront des propositions", Nicolas Sarkozy a dit qu'il n'avait "nullement l'intention de fermer le débat alors même qu'(il) commence à l'ouvrir".

Toujours dans le champ de la protection sociale, le président a indiqué vouloir aller "plus loin dans la maîtrise (des) dépenses de santé". "Nous n'éluderons pas la question des niches sociales, qui font perdre à la Sécurité sociale des recettes dont elle a tant besoin".

Concernant la loi Hadopi sur la régulation d'Internet, partiellement censurée par le Conseil constitutionnel, notamment dans son volet répressif, le président a affirmé qu'il "irait jusqu'au bout" sur le téléchargement illégal, laissant donc entendre qu'un nouveau dispositif était en préparation.

Concernant les victimes de la crise économique, Nicolas Sarkozy a annoncé qu'il proposerait que "tout licencié économique" puisse "pouvoir garder son salaire et recevoir une formation pendant un an".

Et il a annoncé la création d'un emprunt national "pour financer les priorités du gouvernement".

Il a donné aussi un coup de pouce à la réforme territoriale en assurant que le nombre d'élus régionaux et départementaux serait réduit. "Nous ne nous déroberons pas devant la réduction du nombre des élus régionaux et départementaux. Nous ne nous déroberons pas devant le problème de la répartition des compétences", a-t-il insisté.

Le comité Balladur, que Nicolas Sarkozy a chargé d'étudier une simplification territoriale, a notamment proposé la création de conseillers territoriaux qui siègeraient à la fois au niveau des régions et des départements. Selon un de ses membres, l'ancien ministre UMP Dominique Perben, qui pourrait selon la rumeur revenir au gouvernement, l'objectif est de réduire de moitié le nomtre de conseillers généraux et régionaux, actuellement de 6.000.

Enfin, Nicolas Sarkozy souhaite "aller le plus loin possible sur la taxe carbone", afin de taxer la pollution pour alléger les charges sur le travail.

Quant au remaniement ministériel annoncé, il devrait, selon le chef de l'Etat, intervenir ce mercredi.

En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 51
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Tres decu..l'emprunt national va profiter aux riches a ceux qui ont les moyens de souscrire..le paiement du salaire pour 1 an en cas de licenciement économique encore un effet d'annonce ..a force qu'il fasse toujours des promesse non tennu je ne croi...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La bourse approuve massivement le discours de NS !!!!! Concernant l'emprunt national on salue la nouvelle possibilité donnée aux français (et étrangres) possédants de "détourner" un peu plus l'argent de tous ceux qui n'auront pas les moyens d'y sous...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ce qui me semble fantastique dans cette intervention de Sarkozy,c'est la démystification de ceux qui pensent detenir la vérité sur la fin de la crise économique actuelle.Mais aussi l'engagement actif de l'Autorité à braver le phénomène afin de l'arrê...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
en faillite on vend meubles , immeubles et on met dehors les employés , rien d'autre , personne ne prete. Ceux qui vous incitent au contraire sont des escrocs.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
la réforme sur les retraites doit être faite au plus tard le 1er triestre 2010 et non à mi 20-10 ; en effet ceux qui comptaient la prendre à compter du 01-01-2011 doivent savoir rapidement les nouvelles conditions, compte tenu du délai pour en faire ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
un emprunt, mais dequi ce moque-t-on, comme si c'était exceptionel. combien a-t-on déjà emprunté depuis le début de l'année, faire un trou pour en boucher un autre

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
LA CRISE UNE AUBAINE POUR PROFITER DES GENS ! le gouvernement et la direction de Pôle emploi n?ont d?autre objectif que de mettre à disposition du patronat de la main d?oeuvre à moindre coût,en agissant de façon coercitive sur les travailleurs ave...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
TOUT POUR SARKOZY ! RIEN POUR LES FRANCAIS ! Pinailleur en chef pour certains, orfèvre de la dépense publique pour d'autres,René Dosière a encore fait parler les chiffres cachés du budget de l'Elysée.Le député apparenté socialiste a décortiqué ce ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
REVELATION SUR "LE ROI SARKOZY" ET SA BELLE-FAMILLE > Après le préfet de Corse,coupable de n?avoir pas empêché des nationalistes de pénétrer dans le jardin de l?ami du président Christian Clavier,après celui de la Manche qui n?a pu non plus su évi...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On augmente pas les impôts sur le revenu hihihi bien sur c'est celui qui se voit le + et le moins populaire des impôts.Mais pensez-vous vraiment que c'est possible ?? bien sur que non,il à créé de nouveaux impôts de substitution qui se voient beaucou...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Tout ça pour ça ! Ah si quand même, l'emprunt national comme pseudo-solution, la fuite en avant continue faute de résoudre les problèmes. Et quelle idée brillante de repousser l'âge de la retraite, histoire de transformer des retraités potentiels en ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La réduction des conseillers regionaux et départementaux à 3000 sera la plus grande reussite de ce gouvernement . Pourvu que ça reussisse.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
SON DISCOURS AU CONGRES > 400 000 euros pour nous dire quoi ? se que l'on savait déjà,de plus je pense que cette somme de 400 000 euros en temps de crise aurait du servir à quelque chose d'autre,si vraiment il voulez parlé il pouvais faire une alloc...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Une politique de rigueur , à commencer par les festins royaux remplacés par un sandwich et un verre d'eau du robinet pour chaque disciple . Une bonne nourriture ouvrière ne peut gâcher les festivités . C'est vrai , que l'alcool est convivial , l'eau ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
IL NE C'EST PAS éternisé SUR LA LOI HADOPI OU LOPPSI,NOUS SOMMES 30 MILLIONS D'INTERNAUTES FRANCAIS,DES VOTEURS POTENTIELS ! INTERNAUTES UNE FORCE POLITIQUE ? Le succès du Piratepartiet suédois fait recette ailleurs en Europe.Grâce à une organisat...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
OU LALALALALALALALA Mr SARKOZY IL FAUT ARRETER DE FAIRE DES DISCOURS,LA BOURSE vient de chuter (-: sûrement une coïncidence

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
IL PERSISTE ET SIGNE POUR HADOPI ?? IL N'A TOUJOURS RIEN COMPRIS,NOUS SOMMES AVEC LES ARTISTES PAS CONTRE ! ! Qui de l'oeuf ou de la poule ? Le succès d'un film sur les réseaux P2P est-il fonction de son succès en salle,ou le succès en salle d'un ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Des emprunts, toujours des emprunts et encore des emprunts sont la clé de voûte de la politique et de la gestion de M. Sarkozy. Rembourser, vous n'y pensez pas, c'est pour plus tard quand cela ira mieux. Cela fait 20 ans que l'on compte rembourser un...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
SUPER LE SMIC AUGMENTE !!!! 11 CENTIMES DE PLUS PAR HEURE travaillée GENIAL ! LES SMICARTS VONT POUVOIR S'ACHETER DES CHIPS ! IL FAUT ARRETER DE NOUS PRENDRE POUR DES ...... JE SUIS vraiment dégouter de voir ça,cette politique actuelle c'...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Middle Class si vous regardiez un peu la bourse, la baisse de celle ci est dûe à la dégringolade de Wall Street et non au discours de notre Président. Il est sûr que si l'on pratiquait la politique de l'autruche ce serait beaucoup plus facile! Nous...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Merci pour une position claire sur la Burca. Enfin un président qui ne va pas recommencer à faire le dos rond face à ces extrêmes. Sinon comme cela était prévu il s'agit d'un discours de politique générale sans grand intérêt et très cher ainsi que d'...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
BUDJET DE L'ELYSEE "il est invraisemblable qu'un budget de plus de 113 millions d'euros d'euros soit présenté en seulement six lignes". Impossible de savoir,par exemple,le détail des dépenses courantes de fonctionnement (réceptions, téléphone, cou...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
cet emprunt va pouvoir me servir a placer mes liquidités et arbitré mes assurances vie dont le taux baisse, je suis trés heureux de cette opportunité et je serai trés heureux de participer a l'effort national

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Prés de 400000 E pour déplacer tous ces notables de la politique à Versailles c'est HONTEUX ! Stop aux voitures de fonction, qu'ils prennent le métro comme tous le monde et bouffent des sandwichs sur le pouce comme tous le monde ... En fait ce qui e...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
sauvez vous ils sont fous! ils n ont rien vu de la crise venir et maintenant : garantie de salaire pour 1 an si vous ne demandez pas d'indemnités de licenciement. Un conseil aux entreprises: licenciez et partez! Vous economiserez les indemnités de li...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Du vent. Mr SARKOZY se croyait dans un remake de 'PRESIDENT D'UN JOUR" après celui du "PRESIDENT ET MISS WADE". Cela fait deux ans que ce petit monsieur est aux commandes et qu'a t il fait ? Pas grand chose d'efficace. En fin de compte, il cherch...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Si je comprends bien, pour éponger l'abyssal déficit de la France notre "cher" président n'a rien trouvé de mieux que de vouloir emprunter auprés des Francais; donc augmenter encore plus la dette!... chercher l'erreur!! , on est pas près de s'en so...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
400.000 euros c'est l'augmentation du SMIC sur un an pour 2222 smicards au tarif actuel ou un an de salaire pour 380 smicards. Qu'en pense le Lorrain qui est venu mendier un travail, à l'Elysée à pied l'autre jour, et à qui on a donné un billet pour...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Nous ne pourrons pas reprocher à Nicolas Sarkosy d?essayer de faire quelque chose en face de la crise. Ce que nous pouvons reprocher c?est la politique calamiteuse menée par nos politiques depuis plus de 40 ans. En effet, à force d?opposer les uns c...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
A tous les persifleurs : la différence entre le Président et vous est que lui doit agir alors que vous n'avez que la critique à la bouche. Facile devant son écran d'écrire des insanités sur le Président et le gouvernement, moins facile de proposer et...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
<<Middle Class a écrit le 22/06/2009 à 16:31 : La bourse approuve massivement le discours de NS !!!!!>> Ce lundi, à la clôture de 17:30, le CAC40 a perdu 3.04 % Ça, c'est du massif !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Comme toujours, le fond du problème est éludé, par les dirigeants, mais aussi par les dirigés. C'est pourtant simple. la crise ou la récession, c'est lorsqu'on travaille moins. On travaille moins parce qu'il y a moins de travail. Il y en a moins parc...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
a lire les commentaires, je me dis que l'image du francais à l'étranger est tout a fait vrai. On se plaint tout le temps, on est jamais content, on fait grève pour un oui pour un non. bref on scie la branche sur laquelle on est assis... Sego aurait e...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je vais prêter mon argent. Les intérêts vont être imposés. Une partie des intérêts sera également annulée par l'inflation. Ce qui me restera servira à payer les hausses d'impôts nécessitées par le remboursement dudit emprunt. Belle opération...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
il n'y a pas de pognon pour les retraites mais Sarkozy trouve du pognon pour ses fantasmes. Après l'intronisation à Versailles, à quand le sacre de Nicolas Sarkozy à la cathédrale de Reims?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
j'ai 68 ans et je travaille encore pourtant mon pere mon grand pere mes freres se sont battus pour nos droits sociaux ; la marche du monde remet toutes les valeurs en question...l'assenseur social n'a pas marché pour notre génération ....et nous ne c...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
quelqu'un peut apporter des sels y a "pro nicolas" qui divague: "attendez 2012 et vous verrez" : LA C'EST GRAVE ..... tu es totalement hors sujet mon ptit père: d'ailleurs tu es le seul commentaire qui approuve cette mascarade: réfléchis si tu peux ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Si je comprends bien le remède que NS nous propose pour combler le défit abyssal de la France, c'est ni plus ni moins d'ajouter encore au deficit un déficit, car cet emprunt il faudra bien que le pays le rembourse et avec intérêts!!! vraiment stupéfi...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Et tout ça pour ? 400 000 soit plus de 25 ans du salaire d'un SMICARD,C'est simplement honteux!....

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
ce projet d'emprunt national est une catastrophe et rappelle l'emprunt national russe des années 1920. La poursuite et même l'augmentation des dépenses de l'Etat une calamité. Maintenant, si on avait encore des doutes, ils sont écartés par le dernier...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le PS me fait rire et l'UMP me fait pleurer ... et les autres ... J'avoue que je fais parti des (nombreux?) français à aller voter mais dont le vote dernièrement n'est jamais comptabilisé car soi-disant "blanc"! Pourquoi aiderai-je ces pantins qui ne...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il y a 120 ans la noblesse et le clergé prenaient tout et laissaient des miettes au tiers état. Aujourd'hui la noblesse a été remplacée par une haute bourgeoisie dont les dirigeants des banques. Une haute administration dont encore les banquiers avec...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Et cette mascarade monarchisante du Congrès de Versailles aurait côuté 500 000 Euros...qui seront payés par nous bien sûr (ou nos enfants). Je crois que NS et son équipe ont vraiment perdu la tête et définitivement ma confiance.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
... ou une allégorie de la boursouflure

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
rectification : y a aussi demosthene qui divague... les "persifleurs" que nous sommes et qui se débattent chaque jour au milieu de ce marasme, qui vont bosser chaque jour pour gagner une bouchée de pain , nous apprécions beaucoup ce genre de commenta...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
DEMOSTHENE pour ateindre ce que à quoi vous aspirez il nous faut aussi l'exmple des élites et quand l'argent public est rare et cher en période de crise réunir le congrès pour ? 400 000 ne me semble pas exemplaire alors qu'une intervention télévisée ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Démosthène.... Puisque toi aussi tu es né l'égal de Nicolas Sarkozy, l'être humain doué de raison... pourquoi tu n'es pas Président ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Dans quel état misérable Sarko va t il laisser les finances de la France .Il a déjà commencé sous Chir

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On peut se demander dans quel état Sarko va laisser les finances de notre pays .Il a déjà fait ses preuves sous Chirac où il était ministre imposteur des Finances .Ca va être dur de redresser le pays après ce cyclone .Sans doute devrons nous être mis...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
un homme fou élu par des fous

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
les exclus ? mr le president regardez les handicapes ou pour toucher une pension digne de ce nom il faut 80% d'handicap , beaucoup n'ont pas demandé a etre handicapés , ils doivent se battre tout les jours pour survivre et plus dur est le regard des ...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.