En chute dans les sondages, Sarkozy fait le gros dos

 |   |  344  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)
Rendant visite aux maires du Morbihan, le chef de l'Etat s'est refusé à commenter les sondages qui placent Marine Le Pen en tête des intentions de vote. Il invite néanmoins ses partisans à ne pas perdre leur sang froid.

"Je fais de la politique depuis 35 ans. J'ai connu tous les états, j'ai connu des hauts, j'ai connu des bas, puis j'y suis arrivé". De passage dans le Morbihan pour rencontrer les maires de ce département breton, Nicolas Sarkozy n?a pas souhaité commenter les sondages démontrant la percée de Marine Le Pen dans l?opinion publique. Le chef de l?Etat a insisté sur son état d?esprit à moins de 14 mois du premier tour de l?élection présidentielle : "c'est un long chemin, un très long chemin, beaucoup de sang-froid, beaucoup de conviction".

Nicolas Sarkozy assure également vouloir prendre du recul par rapport aux divers emballements médiatiques. Le chef de l'Etat assure vouloir "répondre aux questions des Français, à leurs vraies préoccupations, pas les préoccupations de surface, pas ce qui fait l'actualité de tous les jours, qui disparaît aussi vite qu'il est apparu". Il s?est ainsi félicité que la suppression de la taxe professionnelle, la principale recette fiscale des collectivités locales, ne soit plus un sujet après avoir suscité de grandes craintes lors de son annonce en 2009. "Aujourd'hui plus personne ne me parle de la taxe professionnelle, alors que c'était le grand sujet du congrès des maires de 2009, avec des gens qui hurlaient à la mort : attention, on va être ruinés !", a-t-il souligné.

Le président de la république s'est également plu à souligner que la réforme des retraites ne faisait plus l'actualité, comme si elle était désormais acceptée par les Français : "il y a trois mois, il paraît que la France était au bord de l'explosion sociale avec la réforme des retraites. Aujourd'hui, c'est moi qui mets systématiquement le sujet sur la table pour l'expliquer. Mais qui en parle ?". Et il ajoute : "ainsi va la France, de crainte en crainte, et une fois que la réforme est votée, on se dit : oh bien, finalement, c'est pas si terrible, et on transfère ses craintes sur un autre sujet".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/03/2011 à 18:30 :
que des mensonges ...nous faire croire que l apres SARKO tout ira mieux est tres grave notre voie est sans ISSUE
a écrit le 09/03/2011 à 4:03 :
Nicolas Sarkozy n'a tort, les médias oublient vite. Mais les Français ? Est-ce que leur mémoire est calquée sur les médias ? Il serait intéressant de comprendre la différence.
a écrit le 08/03/2011 à 22:14 :
"Aujourd'hui plus personne ne me parle de la taxe professionnelle,...." Mr NS paye il des impots ? n'a il pas remarqué que les taxes locales on augmentées de 40 à 50 %, les communes ne sont pas ruinées.. ce sont leurs habitants qui le sont !!!.. toujours autant décalé du monde réel !! pour le reste, c'est pareil !! ils s'imaginent que le pouvoir transforme leur parole en vérités, dans les salons peut-être, mais dans le reste de la France, on n'est plus dupes !!!
Réponse de le 09/03/2011 à 19:54 :
TAXE PRO!!!!!effectivement mr sarko le dit haut et fort qu il l a suprimer!! REMPLACER oui serait le terme precis!! on nous prends vraiment pour des idiots au gouvernement
Réponse de le 24/03/2012 à 13:47 :
LES TAXES LOCALES ONT DOUBLEES GRACE A LA GAUCHE QUI DETIENT TOUS LES CONSEILS REGIONNAUX ET LES COMMUNES DE FRANCE CE QUE SARKOSY DENONCE .ALORS VOTER COMME IL FAUT. ARRETER DE SOUTENIR CETTE GAUCHE QUI VA MENER LE PAYS A LA RUINE.
a écrit le 08/03/2011 à 20:56 :
On attend avec impatience la suppression de l'ISF pour savoir quels sont les contribuables qui vont payer les 4 milliards à la place des pov riches. Sarkozy finira à moins de 5% des votes au premier tour, sa campagne ne sera même pas remboursée, heureusement il y a le premier cercle qui sera le dernier carré.
a écrit le 08/03/2011 à 20:34 :
Sauf que la retraite tu vas la payer cash en 2012
Réponse de le 09/03/2011 à 12:41 :
ça c'est sur il fait payer les français
alors qu'il aurait du faire payer les tres grosses entreprises, le cac 40, les banques qui nous ont foutu dans la mouise, la finance qui écoeur et dégoute tout le monde,
le pognon régit le monde tout a une valeur. le probleme est là...

alors oui c'est sur il payera cash une grosse erreur et ça il ne le conçoit pas...
a écrit le 08/03/2011 à 18:57 :
plus personne ne parle de la reforme desretraites mais tous le monde la en travers de la gorge et ils attendent avec impatience 2012
Réponse de le 08/03/2011 à 22:21 :
Que penser des ministres européens des affaires sociales réunis ont suggérés d'augmenter l'âge de départ à la retraite (75 ans)
Réponse de le 08/03/2011 à 23:11 :
+1
Réponse de le 08/03/2011 à 23:14 :
Sarkozy l a déjà porté à 67 ans pour les plus démunis (minimum vieillesse) et sa loi prévoit de reporter l age de départ tous les dix ans !!!
Sa retraite à 17.000? par mois , il la touchera dés 2012 !

2012 noius nous souviendrons
Réponse de le 10/03/2011 à 8:44 :
nous ne voulons plus de NS c'est clair que ce soit la moyenne popularité et les autres c'est fini de s'entre mettre pleins les poches VIVE 2012
Réponse de le 20/03/2011 à 8:17 :
A abeille - En 2012, si la gauche passe, vous allez vous retrouver comme en Irlande : "des larmes et de la sueur"!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :