EuroNext envisagerait une offre sur le LSE

 |  | 260 mots
Lecture 1 min.
Euronext, le futur marché boursier issu de la fusion des Bourses de Paris, Amsterdam et Bruxelles, discute avec des banques françaises du financement d'une offre éventuelle sur le London Stock Exchange (LSE), rapporte le Sunday Telegraph. Euronext aurait engagé des discussions détaillées avec la Société Générale et BNP Paribas sur le financement d'une offre qui pourrait s'élever à plus de 900 millions de livres (1,31 milliard de dollars), précise le journal dominical. Le LSE fait l'objet d'une offre hostile d'OM Gruppen AB, l'opérateur de la Bourse de Stockholm. La Bourse londonienne, qui projette de fusionner avec la Deutsche Börse (Francfort), a rejeté l'offre suédoise. Au moment de l'annonce de l'offre d'OM, le 25 août, le montant de l'opération était légèrement supérieur à 800 millions de livres, mais il atteignait quelque 900 millions de livres vendredi dernier, après la hausse de l'action OM. Selon des proches des pourparlers cités par le Sunday Telegraph, Euronext est préoccupé par le mode de financement de son offre, la fusion Paris-Amsterdam-Bruxelles ne devant être bouclée que le 22 septembre. "Euronext aurait fait appel aux banques pour trouver des moyens de lever des fonds, éventuellement via une émission de dette, s'il y avait besoin de faire une contre-offre rapidement", écrit le journal. Un autre journal britannique, le Sunday Times, écrit dimanche que le LSE et la Deutsche Börse tentent de persuader le marché américain Nasdaq de conclure rapidement un pacte de coopération avec le projet iX, pour renforcer leur défense.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :