La BCE prolonge le statu quo

 |   |  266  mots
La Banque centrale européenne (BCE) a une nouvelle fois décidé de ne pas baisser sa garde. A l'issue de la réunion de son conseil des gouverneurs, l'institut de Francfort maintient inchangé son taux directeur à 4,75%. Le taux de la facilité de prêt marginal reste à 5,75% et celui de la facilité de dépôt à 3,75%.Ce statu quo monétaire, qui dure depuis le mois d'octobre, était largement attendu. Conséquence, sur le marché des changes, l'euro ne réagit pas et reste stable sous 0,91 dollar à 0,9065 dollar.Ni la dégradation de la conjoncture dans la zone euro, notamment en Allemagne, ni les turbulences boursières, ni la probable nouvelle baisse des taux aux Etats-Unis le 20 mars prochain n'ont convaincu la Banque centrale européenne de desserrer sa politique monétaire. Les gardiens de l'euro demeurent préoccupés par le niveau de l'inflation qui reste supérieur au seuil de 2% qu'ils ont fixé. Pour l'ensemble de la zone euro, les chiffres de l'inflation pour février ne seront publiés que demain mais on s'attend généralement à une progression de 2,6%. En janvier, la hausse des prix s'était montée à 2,4% en glissement annuel. Malgré tout, un nombre croissant d'économistes parie que la BCE baissera ses taux au cours de l'année. Pour la majorité des spécialistes interrogés dans le cadre du panel AFP/AFX (29 sur 35), cette baisse devrait intervenir au cours du deuxième trimestre. Pour la fin de l'année, le consensus est que la Banque centrale européenne aura ramené son taux directeur à 4,50% ou 4,25% contre 4,75% aujourd'hui. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :