Orange rapporte 400 millions d'euros supplémentaires à France Télécom

Une bonne nouvelle pour France Télécom. Le montant de l'émission d'obligations échangeables en actions Orange a été augmenté de 400 millions d'euros, grâce à l'exercice de l'option de surallocation, a annoncé l'opérateur vendredi soir. C'est donc la somme totale de 3,1 milliards d'euros que France Télécom est parvenu à lever grâce à cette opération qui avait été décidée dans le cadre de l'introduction en Bourse d'Orange mardi dernier.L'augmentation du montant de l'émission obligataire porte à 9,4 milliards d'euros les recettes engrangées par France Télécom grâce à la mise en bourse d'Orange. La levée de fonds maximale de l'opération pourrait atteindre 10,3 milliards d'euros, si l'opérateur fait jouer ultérieurement son option de surallocation sur l'offre initiale en actions Orange.Le groupe de Michel Bon dispose en effet d'un délai d'un mois après l'entrée en Bourse de sa filiale de téléphonie mobile pour exercer cette option.Cette annonce constitue une bonne nouvelle pour l'opérateur, les craintes sur sa capacité à résorber son endettement ayant provoqué de vifs dégagements sur le titre. Vendredi, l'action France Télécom a essuyé une chute de 5,07% pour tomber sous les 70 euros, à 69,25 euros, un plus bas depuis août 1999. Depuis l'entrée en Bourse d'Orange, le titre s'est effondré de 17,5%, Orange perdant dans le même temps plus de 6%... Lundi matin, la chute du titre semblait marquer une pause, l'action revenant à l'équilibre (69,25 euros) une demi heure après l'ouverture des échanges.France Télécom est en proie à la défiance accrue des investisseurs pour le secteur des télécoms. Cette défiance a poussé le groupe à revoir à la baisse les modalités de l'introduction en Bourse d'Orange. Résultat : l'opération a rapporté 9,4 milliards d'euros à l'opérateur au lieu des 12,9 milliards d'euros (options de surallocation comprises) encore escomptés début janvier. Cette levée de fonds moindre qu'escomptée devrait rendre la conduite du programme de désendettement de France Télécom, dont la dette se montait à 60 milliards d'euros fin décembre, plus difficile.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.