Cisco attendu sur ses perspectives du quatrième trimestre

 |   |  345  mots
Si Cisco Systems doit publier ce soir après la clôture des marchés américains les résultats du troisième trimestre de son exercice 2000/01 (clos fin juin) ce sont les perspectives du numéro un mondial des équipements pour les réseaux Internet qui retiendront l'attention.Car les résultats publiés ce soir devraient être en ligne avec le "profit warning" du 16 avril dernier. En proie à une baisse de la demande aux Etats-Unis mais aussi en Asie et en Europe, Cisco avait alors annoncé que ses revenus du troisième trimestre accuseraient une baisse de 30% par rapport au trimestre précédent. Le déclin le plus important de l'histoire de la société. De l'avis des analystes, le bénéfice par action (BPA) se situerait entre 1 et 2 cents. Pire, le résultat net consolidé du groupe devrait sombrer dans le rouge suite aux charges exceptionnelles passées pour faire face aux licenciements annoncés en mars (8.500 personnes), à la baisse de la production rendue nécessaire par l'atonie de la demande mais surtout à la dépréciation des stocks qui devrait peser sur les comptes du groupe à hauteur de 2,5 milliards de dollars.La situation devrait pourtant s'améliorer dès le dernier trimestre de l'exercice clos au 30 juin. Le Pdg de Cisco, John Chambers avait déclaré mi-avril que les ventes du quatrième trimestre devraient au mieux stagner. Au pire devraient-elles enregistrer un repli de 10% par rapport au chiffre d'affaires du troisième trimestre.Les investisseurs comme les analystes semblent penser que le pire est passé pour Cisco. Evoquant le potentiel rapidement de redressement de Cisco, Morgan Stanley vient de relever de "neutre" à "surperformer" sa recommandation sur le titre. Selon la banque d'affaires américaine, les perspectives du groupe pour les prochains mois devraient rester inchangées.Une annonce qui a dopé l'action Cisco à Wall Street mardi. Au moment de la clôture du marché parisien, le titre gagnait plus de 5% à 20,3 dollars. Depuis le début du mois d'avril, la valeur s'est redressée de plus de 50%.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :