Deutsche Telekom boucle la vente de six réseaux câblés

 |  | 348 mots
Lecture 2 min.
Trois mois après la signature d'une lettre d'intention, Deutsche Telekom a bouclé la vente de 100% de six de ses neuf réseaux câblés régionaux au géant américain du câble Liberty Media. Les deux sociétés entendent régler les derniers détails de l'accord en juillet, sous réserve de l'approbation des autorités de la concurrence. Le pré-accord signé en février prévoyait la cession à Liberty Media et au groupe de capital-investissement britannique Klesch de 55% du capital des six sociétés et prévoyait une montée à 75% des deux acquéreurs, Deutsche Telekom souhaitant à l'époque conserver une minorité de blocage. Les deux parties se sont finalement accordées sur une cession à 100%. En outre, les activités cédées par Deutsche Telekom seraient valorisées, selon le Wall Street Journal, autour de 5,5 milliards d'euros, au lieu des 5 milliards évoqués en février. Liberty Media, filiale de télévision câblée d'AT&T, va donc mettre la main sur un parc de dix millions d'abonnés dans six régions : Hambourg/Schleswig-Holstein/Mecklemburg/Poméranie occidentale, Brême/Basse-Saxe, Rhénanie-Palatinat/Sarre, Berlin/Brandebourg, Saxe/Saxe-Anhalt et Bavière. Il reprendra également deux autres filiales spécialisées de Deutsche Telekom, Deutsche Telekom Kabel-Services et MediaServices. L'opération permet au groupe dirigé par John Malone, déjà numéro un du câble aux Etats-Unis devant Time Warner, de prendre une longueur d'avance face à son principal rival sur le marché européen, le britannique NTL, dont France Télécom est actionnaire. L'opération tombe à pic pour le groupe, qu'AT&T introduira en Bourse à New York le 10 août. Pour Deutsche Telekom, cette cession contribuera à la réduction de l'endettement du groupe, qui s'élevait fin mars à 57,1 milliards d'euros. Elle conclut en outre le désengagement du marché de la télévision câblée, après la vente de plusieurs réseaux régionaux en mai 2000 au groupe américain Callaghan et - déjà - à Klesch. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :