Quatre entreprises du Net monopolisent 50% du temps passé sur le Web

 |  | 332 mots
Après la faillite des Dotcom, place à la concentration. La dernière étude de l'observatoire Jupiter Media Metrix démontre cette réalité du Net : les internautes passent 50% de leur temps de connexion sur les sites de seulement quatre entreprises, AOL Time Warner, Microsoft, Yahoo! et Napster. En mars 2000, un an avant les premières remises en question du Web, 40 sociétés réalisaient 60% du temps de connexion des internautes, contre 110 en 1999. A la même époque cette année elles ne sont plus que 14. La consolidation du marché rend du coup plus difficile l'entrée de nouveaux acteurs sur Internet, affirme Jupiter. "Les forces sont tout sauf équilibrées", dit Aram Sinnreich, analyste de Jupiter. "Internet permettra peut-être à Microsoft et à Yahoo! de devenir importants dans le secteur des médias, mais jusqu'à présent les grandes parts de marché ont été absorbées par une poignée d'entreprises." Selon lui, les vraies barrières à l'entrée du marché sont plus une question de marketing et de publicité que d'infrastuctures.Selon Jupiter, les quatre premières entreprises du Réseau reflètent les habitudes des internautes sur la Toile. En 1999, AOL et Time Warner réunis monopolisaient la moitié du temps passé sur le Net, tandis qu'ils n'en réalisent plus "que" 32% aujourd'hui. Les services les plus utilisés sont les outils de messagerie et de chat. Loin derrière, Microsoft, qui possède MSN, le magazine Slate et Hotmail, totalise 7,5% de la durée de connexion. Yahoo! né sur le principe de l'annuaire et qui a depuis évolué vers le concept de portail, se situe derrière Microsoft avec 7,2% du temps des internautes. Enfin, Napster réalise 3,2% de l'audience.Après ces sites phares, les internautes se rendent surtout par ordre de décroissance sur Juno (fournisseur d'accès Internet), eBay (enchères en ligne), Electronic Arts (jeux), Excite@Home (portail), iWon (jeux en ligne), Walt Disney, Terra Lycos, The Human Internet, Flipside Sites et CNET Networks.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :