Le CAC 40 plonge vers les 5.500 points en début de séance

1 mn

La morosité est de retour à la Bourse de Paris. Au lendemain d'un recul de 3,35% du Nasdaq, l'indice CAC 40 menace de replonger sous le seuil psychologique des 5.500 points. Après une ouverture en baisse de 0,15%, il a rapidement accru ses pertes et descendait de 0,63% à 5.507,12 points après un quart d'heure de cotation. Même le rebond d'Alcatel, qui gagne près de 4% dans les premières minutes de la séance, ne parvient pas à soutenir une tendance dégradée par les mauvaises nouvelles dans la technologie américaine.A l'exception d'Alcatel, ce sont les valeurs défensives qui tirent le mieux leur épingle du jeu en début de séance. Parmi les plus fortes hausses du CAC 40, on retrouve par exemple Danone, qui organisait hier l'assemblée générale de ses actionnaires, Sanofi-Synthélabo ou Sodexho. Les valeurs TMT sont par contre en difficulté ce matin avec des reculs de plus de 2% pour STMicroelectronics, Dassault Systèmes et Thomson Multimédia. Le Nouveau marché, fortement pondéré en valeurs de croissance, est lui aussi dans le rouge en début de séance (-1,27% à 1.819,67 points).Ailleurs en Europe, la tendance n'est pas vraiment meilleure qu'à la Bourse de Paris. L'indice Eurostoxx 50, qui regroupe les cinquante valeurs vedettes de la zone euro, perf 0,7% à 4.446,56 points vers 9h20, après avoir déjà abandonné 0,77% la veille. La Bourse de Londres résiste mieux avec un recul de 0,17% seulement de l'indice FTSE 100.Ce matin, la Bourse de Tokyo a fini en forte baisse, en raison des pertes des poids lourds de la high tech et de gros groupes bancaires. L'indice Nikkei 225 a perdu 280,54 points (2,04%) à 13.493,35 points, son cours de clôture le plus bas depuis le 17 avril. L'accès de faiblesse du Nasdaq la veille a pesé sur des valeurs telles que Toshiba Corp. Pour les banques, c'est une fois de plus le problème de leurs encours de mauvaises créances qui a indisposé les investisseurs.latribune.f

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.