Axa et Deutsche Bank suspendent leurs négociations

Le développement d'Axa en Allemagne pourrait bien se faire à un rythme moins rapide qu'espéré par Henri de Castries, son PDG. Jeudi matin, l'assureur français a indiqué que les discussions menées avec la Deutsche Bank sur un partenariat commercial international dans la bancassurance avaient été "suspendues", confirmant ainsi des informations parues un peu plus tôt sur le site Internet du Financial Times. "A l'heure actuelle, les discussions sont suspendues, pas arrêtées", a précisé une porte-parole de l'assureur à Reuters.Axa se place aujourd'hui en quatrième position sur le marché allemand de l'assurance, avec environ 5 % de parts de marché en dommages et 2 % en vie. Cette position d'acteur secondaire ne satisfait pas Henri de Castries, qui espérait, en cas d'accord avec la Deutsche Bank, entrer dans le capital de Deutsche Herold, la filiale d'assurance de la banque allemande. En échange, l'assureur français aurait donné à la Deutsche Bank un accès à ses cinquante millions de clients pour la distribution de ses produits financiers.La suspension des négociations avec la Deutsche Bank constitue un deuxième échec consécutif pour Axa sur le territoire allemand. Voici quelques années, l'assureur avait été sur le point de conclure un partenariat de distribution avec la filiale bancaire de la Deutsche Post, mais un acteur local avait été privilégié. Interrogé par le Financial Times, Henri de Castries a toutefois minimisé la portée des pourparlers engagés avec la Deutsche Bank. Dans un groupe tel qu'Axa, on discute toujours beaucoup, un peu partout, avec de nombreux partenaires, a-t-il déclaré.La première banque allemande n'est pas vraiment en meilleure position. Elle se retrouve aujourd'hui sans partenaire évident dans l'assurance, alors que son grand concurrent, Dresdner Bank, troisième banque allemande, a accepté de s'allier à Allianz pour créer un géant mondial de la bancassurance, et que la deuxième banque allemande, HypoVereinsbank, s'allie également avec le réassureur Munich Re. Les actions Axa et Deutsche Bank ont peu réagi jeudi à ces informations. L'assureur français s'est adjugé 0,69% à 33,5 euros alors que la première banque allemande a dérapé de 0,11% à 90,55 euros à Francfort au moment de la clôture de la Bourse de Paris. Depuis le début de l'année, la Deutsche Bank n'a quasiment pas bougé en Bourse, alors qu'Axa accuse une chute de 13%.latribune.f
En direct dès 8h30 - Une époque formidable

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.