Porsche ignore la crise

"Ma petite entreprise ne connaît pas la crise". Wendelin Wiedeking, patron de Porsche, pourrait très bien reprendre à son compte le refrain cher à Alain Bashung. Car le constructeur allemand a vu son résultat annuel 2001-2002 (à fin juillet) progresser de 40% à 828,9 millions d'euros avant impôt.La performance est d'autant plus remarquable que les ventes, publiées en septembre, ont reculé de 4,3% sur l'exercice, à 54.234 unités. Cela tient au fait que leur répartition a été plus favorable aux modèles haut de gamme, nettement plus rémunérateurs. Ainsi, les ventes de "Boxster", un modèle qui doit être renouvelé l'an prochain, ont reculé de 21% à 21.897 voitures. Mais pendant ce temps, celles du modèle mythique de la marque, la 911, ont bondi, passant de moins de 27.000 à plus de 32.000 unités. Ce qui a permis au chiffre d'affaires de progresser de 10% à 4,8 milliards d'euros.A l'image de ce que l'on observe chez BMW, ces chiffres tendent donc à confirmer la bonne résistance des marques haut de gamme, alors que le marché automobile est dans l'impasse. Cette tendance se retrouve également dans les cours de Bourse. Tandis que les titres de grands constructeurs généralistes comme General Motors, Ford ou DaimlerChrysler font grise mine en 2002, l'action Porsche se distingue. Suite à la publication de ces résultats, elle s'envole de 15,49% à 446,49 euros vendredi soir et affiche du coup un gain annuel de près de 5%.Après un exercice 2001-2002 porteur, la firme de Stuttgart se veut tout aussi optimiste pour celui qui s'achèvera en juillet prochain. "Pour l'exercice 2002-2003, Porsche est extrêmement confiant", indique presque insolemment le communiqué du constructeur, qui attend une poursuite de la croissance de ses revenus et de ses bénéfices. Pour cela, outre ses modèles actuels, il pourra aussi compter sur son 4x4 haut de gamme, le Cayenne, qui vient d'être présenté au Mondial de l'auto et sera commercialisé en décembre prochain.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.