L'action TMM s'effondre sur un recul des ventes

La pente s'est inversée. Alors qu'il avait vu ses ventes augmenter de 7% sur les six premiers mois de l'année (voir ci-contre), Thomson Multimédia a annoncé que son chiffre d'affaires avait régressé sur les trois mois suivants. A 2,33 milliards d'euros, il perd 2,1% par rapport à la même période de l'an passé. Si les "solutions pour médias numériques" (réplication, post-production, etc...) ont progressé de 36,2% à 687 millions d'euros, les produits grand public - la première branche du groupe - ont reculé de 13,8% à 1,198 milliard d'euros. Sur les neuf premiers mois de l'année, la croissance est donc moindre qu'à la fin du premier semestre. A 7,32 milliards d'euros, le chiffre d'affaires affiche une hausse de 4,1%, contre 7% à fin juin.Outre le contexte économique difficile, le groupe a surtout souffert de la faiblesse du dollar. Hors effets de change, le chiffre d'affaires trimestriel s'est apprécié de 3,8%. TMM invoque aussi la grève des dockers américains. "Une contestation a eu pour conséquence la fermeture d'un certain nombre de ports de la côte ouest américaine qui sont importants dans la chaîne d'approvisionnement de Thomson. Cette contestation s'est d'ores et déjà traduite par une augmentation des coûts et une perte de chiffre d'affaires", déplore le groupe dans son communiqué. Et cette grève pourrait avoir des conséquences encore plus significatives si elle se poursuivait. Un élément qui ne serait pas pour arranger TMM, qui prévoit déjà un quatrième trimestre peu porteur. "Au début du semestre, Thomson a indiqué qu'il ne s'attendait pas à une amélioration significative du contexte économique au cours de la période. Les conditions de marché devraient rester difficiles au cours du quatrième trimestre", précise-t-il.Néanmoins, TMM pense pouvoir contrebalancer cette tendance défavorable grâce aux "actions internes importantes déjà prises par le groupe" et à "la visibilité relativement bonne" dans quelques unes de ses branches. C'est pourquoi, il maintient les objectifs qu'il avait précédemment annoncés. A savoir une hausse du résultat d'exploitation de 20% sur l'année (soit un point de marge en plus) et une "croissance significative du résultat net".Le marché est néanmoins dubitatif. En fin d'après-midi, l'action plonge de 17,95% à 12,62 euros. "On s'interroge sur les effets de la crise. Le quatrième trimestre est le plus important pour TMM. Si le groupe avait des problèmes d'approvisionnement, cela pourrait avoir des conséquences sur les résultats, mais il est difficile de les chiffrer", explique un analyste cité par l'AFP.latribune.frUn groupe au nouveau nomOutre les changements au sein de la direction, l'assemblée générale extraordinaire qui se réunit ce mardi à 17 heures doit aussi se prononcer sur la modification de la dénomination de la société, qui devient Thomson.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.