Tassement du marché automobile européen en janvier

 |  | 275 mots
Lecture 1 min.
C'est par un léger repli que le marché automobile européen a commencé l'année. Les immatriculations de voitures neuves dans les dix-huit pays d'Europe occidentale (les 15 pays de l'Union Européenne, plus la Norvège, la Suisse et l'Islande) ont en effet reculé de 1,3% en janvier 2002 par rapport à janvier 2001. Le nombre de véhicules vendus s'est élevé à 1,279 million d'unités, a annoncé mercredi l'Association des constructeurs européens d'automobiles (ACEA). En décembre 2001, les ventes d'automobiles avaient augmenté de 0,7% par rapport à décembre 2000. Et sur l'ensemble de l'année 2001, le total des immatriculations s'était établi à 14.833.735 unités, soit une hausse de 0,6% par rapport à 2000.Dans les quinze pays de l'Union européenne, la recul est limité à 1,1% pour le premier mois de 2002. Le Danemark s'est distingué avec une hausse de 13,1% des immatriculations. La France a évité le recul, avec une progression symbolique de 0,6%. Du côté des marchés en repli, c'est le Portugal qui est le plus affecté, avec une chute des ventes de 18,8%. Même si ces performances sont peu enthousiasmantes, l'ACEA n'en affirme pas moins que ces chiffres de janvier sont meilleurs que prévus, état donné la faiblesse actuelle de la conjoncture économique. Au chapitre des constructeurs, les Français se comportent fort bien. Même s'ils font moins bien que les +14% de BMW, PSA a enregistré une progression de 9,3% de ses ventes, tandis que Renault est également en positif, avec +4,4%. Les deux groupes français viennent de publier leurs résultats pour 2001 (voir ci-contre).A l'inverse, le groupe General Motors (Opel, Saab...) voit ses ventes chuter de 14,4%, la baisse étant de 9,9% pour Fiat et de 5,8% pour Volkswagen. latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :