Ryanair affiche une forme insolente

Alors que les compagnies aériennes américaines sont dans les pires difficultés, les compagnies à bas prix européennes affichent une insolente bonne santé. Le numéro deux européen du secteur, l'irlandais Ryanair a ainsi annoncé un résultat net trimestriel en hausse de 68% par rapport à celui de l'an passé, à 39 millions d'euros. Ramené par action, ce bénéfice net s'élève à 5,16 centimes d'euros, en hausse de 61% et largement au-dessus des meilleures estimations des analystes (qui prévoyaient au mieux un résultat net par action de 4,8 centimes). Durant ce même premier trimestre de son exercice, clos en juin, Ryanair a vu ses ventes progresser de 29%. Profitant en effet du succès de la formule des "low cost" auprès des consommateurs européens, le groupe a notamment ouvert de nouvelles lignes à partir de l'Allemagne et a gagné des parts de marché aux dépens de la Lufthansa. Pas de "crise du 11 septembre", donc, pour la compagnie irlandaise, qui ne s'est pas privée, par ailleurs, de réduire drastiquement ses coûts de fonctionnement. Le directeur financier Michael Cawley peut ainsi se montrer triomphant : "dans un environnement difficile pour la plupart des compagnies aériennes, nous avons simplement annoncé le plus haut taux de croissance et de rentabilité de notre histoire".Pourtant, le groupe se veut particulièrement prudent pour l'ensemble de l'exercice fiscal 2002-2003. Le résultat du trimestre échu à juin 2001 était en effet très pénalisé par les coûts d'ouverture de nombreuses nouvelles liaisons. Le trimestre correspondant de 2002 a donc bénéficié d'un effet de base très positif. Du coup, le président de Ryanair Michael O'Leary prévient : "nous ne répéterons pas cette hausse de 68% du résultat net au deuxième trimestre (juillet-septembre)". En revanche, il maintient ses prévisions de croissance déjà avancées : une hausse de 30% de son profit net au cours des deux prochaines années et 20 millions de passagers transportés dans l'année 2003-2004.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.