Andersen pourrait supprimer jusqu'à 6.000 emplois aux Etats-Unis

Le Financial Times révèle ce matin, dans son édition en ligne, que le cabinet Arthur Andersen, gravement mis en cause dans l'affaire Enron, annoncera dans une semaine la suppression de plus de 20% de ses effectifs américains (28.000 salariés), soit 6.000 emplois, dans le cadre d'un plan de sauvetage.Ce plan devrait être annoncé en même temps que des changements au sein de la direction du cabinet d'audit. Il vise bien sûr à faire face aux graves difficultés provoquées par l'inculpation d'Andersen dans l'affaire Enron et la fuite de ses clients, indique le journal, en citant des sources proches d'Andersen. Le niveau exact des suppressions d'emplois n'a pas encore été décidé et Andersen espère que des salariés quitteront l'entreprise sur une base volontaire ou seront embauchés par des cabinets concurrents, ajoute le quotidien. Le PDG d'Andersen Joseph Berardino a annoncé mardi sa démission en expliquant que sa présence à la tête du cabinet d'audit était devenue "un obstacle aux efforts pour sauver" Andersen. Le cabinet se débat contre la perspective d'un dépôt de bilan de ses activités américaines (lire ci-contre). latribune.fr avec AFP

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.