DaimlerChrysler affiche ses ambitions sur le marché asiatique des poids lourds

 |   |  356  mots
Bien que numéro un mondial sur le marché du poids lourd avec une part de marché de 20%, soit 500.000 véhicules vendus l'an dernier, DaimlerChrysler n'en a pas moins encore quelques faiblesses. L'une très évidente était sa faible implantation en Asie où le groupe ne pouvait revendiquer qu'une pénétration de 1%. C'est pour remédier à cet état de fait que le constructeur vient de réaliser une double opération au montant global de près de 1,2 milliard d'euros.D'une part, DaimlerChrysler a annoncé son intention d'acheter 43% de la très rentable division poids lourds du japonais Mitsubishi Motors (MMC), Fuso, pour 760 millions d'euros, concrétisant ainsi un projet déjà plusieurs fois évoqué par ses dirigeants. La prise de participation dans Fuso sera effective en début d'année prochaine, après la transformation de la société japonaise en entité indépendante de MMC, baptisée Mitsubishi Truck and Bus. Le reste des parts sera détenu par la holding Mitsubishi (12%) et par MMC (42%). Parallèlement, DaimlerChrysler va prendre une participation de 50% dans la branche camions du coréen Hyundai d'ici la fin de l'année, pour 400 millions d'euros. Une décision inattendue cette fois, mais néanmoins cohérente avec l'ambition affichée du groupe de Stuttgart: s'imposer en Asie. Alors qu'en Europe et aux Etats-Unis, DaimlerChrysler possède des marques leader comme Mercedes et Freighliner, ce n'est pas le cas en Asie. Un continent où s'effectuent actuellement la moitié des ventes mondiales de camions. Or, "grâce à ces parts (dans Fuso et Hyundai Utilitaires), DaimlerChrysler va pouvoir tirer profit directement du fort potentiel de croissance de ce marché", et "renforcer encore sa position de leader du secteur", se félicite dans un communiqué le dirigeant de la branche utilitaire de DaimlerChrysler, Eckhard Cordes. Fuso possède en effet 30% de parts de marché au Japon, et 24% en Asie, hors Chine. Elle a généré 5,7 milliards d'euros de chiffre d'affaires l'an dernier, et emploie 17.500 personnes. Quant à Hyundai Utilitaires, avec lequel DaimlerChrysler formera une joint-venture d'ici la fin de l'année, il a enregistré un chiffre d'affaires de 1,2 milliard d'euros l'an dernier.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :