Hutchison Whampoa, nouvel acteur du dossier MobilCom ?

 |  | 365 mots
Alors que le conseil de surveillance de MobilCom se réunit mercredi, l'investisseur américain Guy Wyser-Pratte, propriétaire de 1% du capital, aurait approché le conglomérat de Hong-Kong Hutchison Whampoa dans la perspective d'une entrée de ce dernier au capital de l'opérateur mobile allemand, selon Die Welt. Le quotidien précise que Guy Wyser-Pratte veut lui-même augmenter sa participation. Selon un porte-parole de MobilCom interrogé par Die Welt, le groupe allemand entend pour le moment s'en tenir à son partenariat avec France Télécom, propriétaire de 28,5% des actions. "Il est encore trop tôt pour parler d'alternatives", estime-t-il, tout en ajoutant "mais il y a certainement des alternatives".L'Etat régional du Schleswig-Holstein, où est implanté MobilCom, avait démenti vendredi préparer un plan de sauvetage de l'opérateur, mais avait reconnu que Gerhard Schmid, le patron du groupe, avait eu "une discussion confidentielle" avec des responsables du ministère local de l'Economie mercredi. L'irruption dans le dossier MobilCom d'Hutchison Whampoa, qui affiche de grandes ambitions dans la téléphonie de troisième génération en Europe, ne manquerait pas de relancer les spéculations sur l'avenir des relations pour le moins tendues entre le PDG-fondateur Gerhard Schmid et France Télécom. Mercredi, les deux parties tenteront de trouver un accord sur le plan stratégique de MobilCom, que le groupe français juge trop coûteux : la première mouture tablait sur 10 milliards d'euros d'investissements d'ici 2012. Des divergences compliquées par l'annonce surprise de l'acquisition de 5% du capital de MobilCom par l'épouse de Gerhard Schmid, acquisition financée par MobilCom selon France Télécom, ce que dément le groupe allemand. Si les négociations achoppaient, le groupe présidé par Michel Bon pourrait envisager de jeter l'éponge, ouvrant alors la voie à l'entrée d'un nouvel actionnaire stratégique. Celui-ci devrait avoir les reins solides : 4,7 milliards d'euros de dettes de MobilCom arrivent à échéance en juillet.Sur le Neuer Markt, l'action MobilCom gagnait 5,19% à 13,9 euros en fin de journée, tandis qu'à Paris, France Télécom terminait la séance de lundi sur un gain de 6,24% à 32,51 euros.la tribune.fr avec AFP

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :