NTT DoCoMo introduit à Londres et à New York

 |  | 377 mots
Attendue depuis plusieurs mois et annoncée officiellement depuis le 25 janvier dernier, la cotation de NTT DoCoMo à New York a débuté vendredi 1er mars. Une entrée sur le marché plutôt réussie puisque, pour ses premiers pas sur le New York Stock Exchange, l'ADR (certificat de dépôt reflétant les actions du groupe, voir définition ci-dessous) a gagné vendredi 4,58% à 53,86 dollars (un ADR représente 1/200 de la valeur de l'action NTT DoCoMo). Lundi à Tokyo, l'action a logiquement profité de ces bons débuts sur le principal marché boursier mondial, gagnant 7,04% pour clôturer à 1,52 million de yens.NTT DoCoMo est désormais la dix-septième société japonaise inscrite à New York. Parallèlement, le groupe a également fait son entrée quelques heures plus tôt sur le marché londonien.Via ces deux opérations, qui n'ont pas donné lieu à une augmentation de capital, l'opérateur mobile souhaite faciliter son expansion à l'international en accroissant ses possibilités de financement. Plus concrètement, il pourra ainsi à l'avenir procéder à des levées de fonds hors du Japon et sa maison-mère NTT (qui détient 64% du capital) pourra également envisager des cessions de titres (voir ci-contre).En outre le groupe japonais, qui capitalise environ 124 milliards d'euros, veut accroître la liquidité de ses titres. L'action peut en effet rebuter nombre d'investisseurs puisqu'elle vaut à Tokyo 1,42 million de yens, soit environ 12.188 euros. C'est pourquoi l'opérateur procèdera, le 15 mai prochain, à une division par 5 du nominal de ses actions.Mais, en dépit de ce "split", l'action restera l'une des plus onéreuses de la place londonienne où, de surcroît, elle sera cotée en yen. Les investisseurs européens risquent donc de ne trouver qu'un intérêt limité à la cotation de NTT DoCoMo à Londres.latribune.frADR, American Depositary Receipt:Certificat négociable d'actions émis obligatoirement par une banque américaine dont le support est une action étrangère détenue par un ou plusieurs établissements financiers. Coté sur le marché en dollar, cet instrument est utilisé aux Etats Unis comme substitut aux actions. Ce mode de cotation concerne généralement les sociétés étrangères dont les normes comptables ne sont pas encore totalement alignées sur celles des Etats Unis.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :