Castorama publie un chiffre d'affaires conforme aux attentes

La fin d'année aura marqué un léger ralentissement mais le secteur du bricolage aura finalement traversé la crise de façon satisfaisante. Tel est le bilan qui ressort du chiffre d'affaires annuel publié par Castorama.En effet, après une croissance de 13,7% sur neuf mois, l'activité du spécialiste français du bricolage a quelque peu ralenti sa progression au quatrième trimestre avec une croissance de 10,3%. A données comparables (surface et taux de change constants) la hausse de chiffre d'affaires est passée de 6,6% sur neuf mois à 5% au quatrième trimestre. Un tassement que le groupe attribue aux "arbitrages de consommation de fin d'année moins favorables au bricolage".Néanmoins, mis à part cet aspect saisonnier, le groupe aura montré de façon générale une belle résistance à la crise environnante. Car sur l'année, son activité est restée très bien orientée avec un chiffre d'affaires de 9,52 milliards d'euros en hausse de 12,9% sur celui de 2000. Bien sur, Castorama a profité de l'ouverture de 57 nouveaux magasins portant son parc à 539 établissements. Mais à données constantes, la progression de 6,8% reste tout de même flatteuse. Des chiffres qui s'avèrent parfaitement en ligne avec le consensus établi par JCF Group.Sur les trois derniers mois de l'année, le groupe a continué de bénéficier du dynamisme de ses implantations au Royaume-Uni (avec B&Q) et à l'international (surtout au Canada). Les hausses de chiffres d'affaires ont respectivement atteint 8,3 et 29,3% sur ces deux zones (6,3 et 5,8% en comparables). En revanche, "la France reste la zone un peu décevante (à cause des magasins Castorama et d'un effet de base assez fort)", considère-t-on chez Aurel-Leven. Malgré les bonnes performance de l'enseigne Bricot Dépôt, la croissance n'a été que de 5,6% sur le dernier trimestre (2,7% à données constantes).En Bourse, l'action a évolué dans le vert jeudi. A la clôture, elle s'octroie 0,35% à 57 euros. Alors que devrait bientôt se tenir une réunion du Comité scientifique des indices, certains n'excluent pas une entrée de Castorama dans le CAC 40. Il est vrai qu'avec 9 milliards d'euros de capitalisation, le groupe ne ferait pas pâle figure et pourrait se classer en vingt-neuvième position de l'indice. Une éventualité qui devrait être en mesure de soutenir le cours dans un proche avenir, d'autant que pour certains analystes l'action n'est pas la plus chère de son secteur. Elle offre une "décote de plus de 30% sur Lowe's et d'environ 40% sur Home Depot", précise Aurel-Leven.latribune.f

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.