Le bénéfice de Morgan Stanley toujours en baisse

A peine Morgan Stanley Dean Witter est-elle juridiquement devenue Morgan Stanley, que la banque d'investissement américaine publie un deuxième trimestre 2002 en nouveau recul.Morgan Stanley a vu son bénéfice net reculer de 14% à 797 millions de dollars au deuxième trimestre de son exercice 2002 (s'achevant fin mai) par rapport à la même période de 2001. Le bénéfice par action est ressorti à 72 cents contre 76 cents au 1er trimestre de l'exercice en cours et 82 cents il y a un an. Le produit net bancaire, l'équivalent du chiffre d'affaires, est en recul de 17% à 5 milliards de dollars. Le ROE s'établit à 15%.Les analystes tablaient sur un bénéfice par action de 72 cents, selon le consensus First Call. Le trimestre de Morgan Stanley ressort donc conforme aux attentes.Ces mauvaises performances s'expliquent naturellement par la faiblesse des marchés d'actions qui ont pesé sur les revenus de transactions et sur les commissions de banque d'affaires. Mais aussi par la méfiance générale des clients vis-à-vis de l'intégrité de leurs banques et conseils après l'affaire Enron. Les présidents Phip J.Purcell et Robert G.Scott assurent ainsi conjointement dans leur communiqué que "notre priorité a été de rester proche de nos clients et de servir leurs besoins. La confiance des investisseurs a été malmenée par des événements au cours de l'année passée."La division "securities", qui regroupe les transactions sur titres mais aussi les activités de banque d'investissement, a vu son bénéfice reculer de 27% à 460 millions de dollars. Une mauvaise performance contrebalancée par une réduction des coûts d'exploitation (hors compensations financières pour les personnels) de 18%. La division de gestion d'actifs a vu son bénéfice net augmenter de 11% à 141 millions de dollars "à cause de la poursuite de la réduction des dépenses d'exploitation", souligne le communiqué. Le montant des biens gérés a cependant reculé de 7%. Comme au premier trimestre (lire ci-contre), c'est la branche d'activité de la carte de crédit Discovery qui a contribué à limiter les dégâts, grâce à un bénéfice net en hausse de 15% à 196 millions de dollars. Morgan Stanley a effet procédé à une hausse des taux d'intérêts et des cotisations et a levé le pied sur les promotions. Le trimestre précédent, les dirigeants de Morgan Stanley faisaient part aux analystes de leur pessimisme pour les mois qui viennent, tant en raison de la faiblesse des volumes sur les marchés que de la perspective d'une remontée des taux (lire ci-contre).L'action Morgan Stanley a terminé la séance de mardi en légère hausse à 45,20 dollars à New York. A l'ouverture de Wall Street, l'action chutait de 2,88% à 43,90 dollars. A 17h30, elle ne baisse plus que de 1,77% à 44,40 dollars.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.