JCDecaux grimpe après l'obtention d'un contrat

 |  | 335 mots
Lecture 2 min.
La poussée du titre JCDecaux a été pour le moins spectaculaire. Dès les premiers échanges, l'action a gagné plus de 9%, avant de revenir en fin de journée à un gain plus modéré de 3,49% (13,05 euros).La progression de ce mercredi vient compléter la tendance haussière que le titre a amorcé avec les TMT fin septembre et qui lui a permis de multiplier sa valeur par 2,1 depuis le plus bas historique de sa jeune histoire boursière (6,2 euros) touché le 21 septembre. Du coup, l'action est revenue dans la matinée sur ses niveaux de cours de la fin août.Avant l'ouverture de la Bourse, JCDecaux a annoncé la signature d'un contrat de mobilier urbain entre la ville de Los Angeles et Viacom Decaux, une co-entreprise détenue à parts égales par JCDecaux et Viacom. Ce contrat, pour lequel la société avait annoncé sa sélection en juillet dernier, prévoit l'installation de 2.500 abribus, 150 sanitaires publics automatiques et 700 colonnes publicitaires et kiosques. Le groupe indique que ce contrat, représentant 5.820 faces publicitaires, est le plus important de ce type dans l'histoire des Etats-Unis. Au total, il devrait générer 900 millions d'euros de chiffre d'affaires sur 20 ans.En novembre, JCDecaux avait déjà annoncé avoir remporté un contrat d'équipement de mobilier urbain d'un montant de 850 millions d'euros sur 20 ans auprès de la ville de Chicago. Ces deux derniers contrats réunis devraient donc rapporter en moyenne à JCDecaux 65 millions d'euros par an. Un montant non négligeable puisqu'il représente plus de 4,5% du chiffre d'affaires 2000 du groupe. JCDecaux avait d'ailleurs rappelé en juillet, à la présentation de son chiffre d'affaires semestriel, que le mobilier urbain était une de ses activités les plus dynamiques. Enfin la nature même du contrat n'est pas pour déplaire au marché. Car dans le contexte incertain que traversent les groupes liés à la publicité, les contrats entraînant des revenus récurrents sont considérés comme de vrais gages de visibilité.latribune.f

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :