Schneider attaqué sur ses perspectives après un trimestre difficile

1 mn

Schneider Electric a annoncé mardi soir un chiffre d'affaires de 2,25 milliards d'euros au premier trimestre 2002, en baisse de 7,1% par rapport à la même période 2001. Le recul des ventes s'établit à 6,1% en Europe, 11,7% en Amérique du nord et 1,4% dans le reste du monde.L'évolution des ventes en Amérique du nord semble avoir atteint un point bas. Le chiffre d'une baisse de 14% aux USA a constitué une surprise bien accueillie par les analystes, qui anticipaient une baisse de 16%.Le reste des mauvaises performances était largement anticipé. Mercredi, les analystes de Fideuram Wargny estiment que "les marchés du groupe ont continué à être difficiles en 2002 du fait de la faiblesse des investissements industriels et de l'atonie du bâtiment non-résidentiel".C'est surtout le manque de perspectives annoncées par le groupe qui frustre les opérateurs. Schneider a estimé que les ventes en Amérique du Nord "laissent entrevoir une possible amélioration de l'activité sur la seconde partie de l'année, même si le rythme de la reprise est aujourd'hui difficile à anticiper". "Les chiffres de Schneider sont un peu moins mauvais que prévu, mais les perspectives ne sont toujours pas fameuses", résume ainsi un vendeur cité par l'AFP. Le titre Schneider Electric a regagné un peu plus de 20% depuis son double effondrement de l'année 2001, causé par le veto de Bruxelles à la fusion avec Legrand et les attentats du 11 septembre. Mais, mercredi en fin de séance, l'action perd 6,62% à 52,90 euros.latribune.f

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.