Le CAC limite sa perte à moins de 1 % après un rally en fin de séance

Après un début de séance positif, le CAC 40 est rapidement passé dans le rouge, entraîné à la baisse par le plongeon de France Télécom. En milieu d'après-midi, l'indice parisien perdait plus de 3 % juste après la publication de l'indice ISM des services aux Etats-Unis en août. Mais une demi-heure avant la clôture, les investisseurs sont revenus sur certaines valeurs, jugées bon marché, et le CAC 40 termine la journée sur un repli limité de 0,93 % à 3.139,39 points, dans un volume d'échanges très étoffé de plus de 3,6 milliards d'euros. Parmi les valeurs qui ont permis à l'indice de réduire ses pertes, on retrouve TF1 qui s'adjuge 5,88 % à 21,44 euros. Le groupe a publié un résultat net semestriel en recul de 23,9%, à 111,9 millions d'euros. La chaîne de télévision a par ailleurs annoncé qu'elle participait aux examens préliminaires des actifs du groupe allemand Kirch " afin d'étudier la possibilité de reprise de certains d'entre eux ", sans toutefois en préciser la nature. L'Oréal a progressé de 5,81 % à 74,65 euros après avoir annoncé hier soir une hausse de 29,6 %, à 761,1 millions d'euros, de son bénéfice opérationnel. Cette performance est nettement meilleure qu'attendue par les analystes. BNP Paribas a d'ailleurs relevé sa recommandation sur le titre de " neutre " à " surperformance ", DKW est passé de " conserver " à " accumuler " et Merrill Lynch de " neutre " à " achat " à moyen terme.Sanofi-Synthélabo termine la séance sur un gain de 1,43 % à 56,7 euros. Selon le Wall Street Journal, le groupe est en phase de test sur un nouveau médicament, le Rimonabant, destiné à aider au sevrage du tabac tout en évitant la prise de poids. Goldman Sachs a révisé en baisse ses prévisions de bénéfice par action de 2,56 à 2,49 euros pour 2002, et de 2,93 à 2,92 euros pour 2003. Aventis cède pour sa part 0,78% à 57,05 euros.Parmi les plus fortes baisses de la journée, France Télécom chute de 11,4 % à 10,18 euros. En cours de séance, le titre est même repassé sous le seuil des 10 euros, un niveau qu'il n'avait pas connu depuis le 1er juillet. Les investisseurs se sont montrés méfiants après la parution d'un article dans La Tribune estimant que la société pourrait annoncer des pertes semestrielles comprises entre 10 et 15 milliards d'euros. Les commentaires de la société et de Bercy n'ont pas réussi à calmer les esprits. Casino signe la deuxième plus forte baisse de l'indice avec une perte de 7,91 % à 66,9 euros, malgré des comptes semestriels supérieurs aux attentes. Les investisseurs sont déçus par la prévision de croissance des ventes pour 2002. Dans son communiqué, Casino indique tabler sur " une évolution des ventes du même ordre qu'au premier semestre ", au cours duquel elles ont augmenté de 6,3 %. Au printemps dernier, lors de l'assemblée générale des actionnaires, la direction du distributeur prévoyait 10 % de croissance.Suez limite son repli à 5,7 % à 20,52 euros alors qu'il perdait près de 8 % en cours de séance. La société a annoncé ce matin une chute de 88,4%, à 163,8 millions d'euros, de son bénéfice net au premier semestre, alors que les analystes tablaient en moyenne sur un résultat de 382 millions. Le groupe de services publics indique que la forte baisse du résultat net s'explique par la charge exceptionnelle de 500 millions d'euros enregistrée sur l'Argentine et par de moindres plus-values de cessions (277 millions à fin juin 2002 contre 928 millions un an plus tôt) du fait d'un contexte boursier bien moins porteur.Au SRD, Air France abandonne 7,62 % à 11,4 euros. La compagnie a annoncé un recul de 18,5%, à 159 millions d'euros, de son résultat net du premier semestre 2002-2003, là où les analystes attendaient 128 millions. Le résultat d'exploitation, après cessions aéronautiques, affiche un repli de 34,8% à 165 millions. La compagnie aérienne a par ailleurs annoncé que les syndicats de pilotes ont déposé un préavis de grève pour les 6, 7, 8 et 9 septembre. Ce mouvement devrait fortement perturber son programme de vol, ajoute Air France.Enfin, Essilor s'octroie 8,23 % à 42,1 euros et signe ainsi la meilleure performance du SRD. Ce matin, la société a publié un résultat net de 99,7 millions d'euros, en hausse de 44,1 % au premier semestre. Le bénéfice d'exploitation progresse de 14,2% à 176,9 millions. Le spécialiste de l'optique ophtalmique indique que ce premier semestre le conforte dans son objectif de croissance du chiffre d'affaires " en base homogène " de 5 à 6% pour l'ensemble de l'exercice. Il confirme en outre ses objectifs d'amélioration de rentabilité à court et moyen terme.Johan DeschampsCopyright Invest

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.