MobilCom fait plonger France Télécom sous les 20 euros

 |  | 368 mots
Lecture 2 min.
En hausse de 0,4% à l'ouverture de la séance, le CAC 40 est passé dans le rouge pour céder, vers 9h30, environ 0,2% à 4.364 points. Du côté des valeurs françaises, les TMT seront encore très surveillées. France Télécom descend sous les 20 euros, en repli de 4,4% à 19,8 euros. Sa filiale allemande MobilCom a fait état mardi d'un creusement plus fort que prévu de ses pertes au premier trimestre, en raison notamment de son différend avec son actionnaire de référence France Télécom. L'opérateur allemand a accusé au premier trimestre 2002 une perte d'exploitation de 160,1 millions d'euros contre une perte de 68,4 millions d'euros à la même période de 2001. Le chiffre d'affaires a chuté de 30% à 514,3 millions d'euros. Une performance nettement inférieure aux prévisions des analystes. A noter aussi la sortie de Vivendi Universal du capital de BSkyB, avec la mise sur le marché de sa participation de 13,4% dans la première chaîne télévisée payante britannique. Une participation évaluée à près de 1,3 milliard de livres. Cet apport de liquidités permet à l'action de repasser au-dessus des 30 euros à 30,55 euros (+2,2%).Air France a augmenté son chiffre d'affaires de 2% au cours de l'exercice 2001-2002, clos le 31 mars à 12,5 milliards d'euros. La compagnie aérienne espère réaliser un bénéfice sur cette période. L'action gagne 1,2% à 19,24 euros. Metaleurop a annoncé une baisse de 15,7% de son chiffre d'affaires au premier semestre à 148,6 millions d'euros. Le titre progresse de 0,3% à 3,5 euros. Celui de Brime Technologies a augmenté de 26,2% à 34,2 millions d'euros. La valeur recule de 0,6% à 37,4 euros. Prosodie a annoncé une hausse de 40% de son chiffre d'affaires au premier trimestre à 36,1 millions d'euros. L'action abandonne 2,8% à 33,9 euros.Les ventes trimestrielles du fabricant de bateaux de luxe Rodriguez ont bondi de 73% à 63,3 millions d'euros. L'action est inchangée à 73,95 euros.  A noter aussi la tenue aujourd'hui de l'assemblée générale d'Aventis, la conférence de presse de Michelin sur le versement d'actions aux salariés à des conditions préférentielles. Et la présentation, ce soir, des résultats semestriels d'Euro Disney et des comptes trimestriels de Pernod-Ricard, d'Altran et d'Atos, très attendus après les rumeurs de profit-warning de la semaine dernière.Eric MaubanCopyright Invest

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :