Carrefour fait recette en Bourse

 |  | 352 mots
Les investisseurs semblent retrouver le goût des valeurs de la distribution. Du moins c'est ce que laissent croire les hausses affichées depuis la fin de la semaine dernière, surtout du côté de Carrefour. Après un parcours hésitant depuis le début de l'année, l'action revient au premier plan à Paris. Lundi soir, elle est une des valeurs les plus travaillées. Ce qui lui permet d'ajouter 2,15% (52,35 euros) aux 3,16% déjà engrangés vendredi.Elle est notamment portée par les commentaires positifs de deux intermédiaires. Tout d'abord, Deutsche Bank a relevé de "performance en ligne" à "achat" sa recommandation compte tenu de perspectives qui s'éclaircissent peu à peu. L'analyste estime que les problèmes qui ont freiné le groupe ces derniers mois seront totalement résolus en 2003 ou 2004. Dès lors, la croissance des ventes, hors effet de change, devrait revenir vers les 7% à partir de 2003. A périmètre constant, la croissance était ressortie à 4,2% en 2001.La deuxième note, celle de WestLB, se veut même encore plus optimiste à court terme. L'analyste a démarré le suivi de la valeur avec une recommandation à l'achat, arguant du fait que "la qualité de croissance bénéficiaire du groupe de distribution devrait s'améliorer à partir du deuxième semestre 2002". De son côté, Carrefour attend une hausse de ses revenus de 5% pour l'année en cours. Déjà, en fin de semaine dernière, l'actualité avait été bénéfique à Carrefour. Le groupe a notamment profité de l'annonce d'un hausse surprise de la consommation des ménages, alors même que leur moral est en berne (voir ci-contre). Mais Carrefour n'est pas le seul à se distinguer. Depuis deux séance, c'est l'ensemble du secteur qui est porté par ces nouvelles. Ainsi, Casino avance de 0,68% à 88,30 euros, après avoir progressé de 1,39% vendredi. Le groupe stéphanois est toujours occupé par son projet de rachat de Laurus. Après avoir laissé passer une première date butoir de son plan de sauvetage, ce dernier a annoncé vendredi qu'une augmentation de capital, à laquelle Casino devrait souscrire à 50%, aura lieu avant le 15 juillet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :